Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Jeu 25 Fév 2016 - 18:33

20 Janvier

Pas droit, tournoiement de la main gauche, abaissement de la lame droite, et bassin qui se prépara à un tour rapide... Alford fit un mouvement que l'on pouvait qualifier de presque parfait pour dévier la lame de son adversaire d'entraînement, parant de la lame gauche d'un geste il tourna à moitié sur lui-même d'un geste vif, et cala sa lame droite sur la gorge de son adversaire dans le même élan. Dans un vrai combat ce dernier serait sans doute mort vu qu'il n'avait aucun protection au cou. Le combat à proprement parler n'avait durer qu'un seul échange, son adversaire devait être un soldat encore peu aguerri, et avait attaqué simplement, et Gorder avait esquissé une botte qui aurait suffit à mettre fin au combat aussitôt après qu'il ait commencé…

Après s'être séparer de son adversaire qui était assez stupéfait, Alford avait proposé ses services de maître d'arme à ce dernier pour lui apprendre quelques techniques de combat contre une modique somme, l'homme avait dit qu'il y réfléchirait. Alford prit donc congé, certain que l'homme viendrait le voir plus tard après avoir réfléchir sérieusement à cette proposition… Gorder n'était pas mécontent, les dernières années avaient fait de lui un grand maître épéiste et il pouvait envisager plus que de vivre de son mercenariat de vivre des cours qu'il dispenserait pour le maniement de l'épée. Le maniement de la lame était après tout un art pour Alford, et il serait dommage de ne pas en profiter pour gagner sa vie plutôt honorablement.

Mais bon cela impliquerait d'être davantage sédentaire qu'il l'était, et il tenait à sa vie de voyageur donc il envisageait ceci comme possibilité de retraite surtout, donc il en restait au bon vieux mercenariat, quoique il faisait le mercenaire plutôt aisé, ses talents en tant mercenaire, et le fait qu'il était maintenant assez connu suite aux événements des dernières années faisait qu'il n'avait pas tant de mal que cela à trouver du travail, il pouvait donc choisir. Comme ce contrat pas forcément payé si bien que ça, mais qui permettait de voyager entre-temps. Un contrat d'escorte de messager, normal après tout les routes étaient encore bondés de bandits suite aux dernières années de guerre. Il valait donc mieux avoir un minimum de protection, et un messager devant être rapide il valait mieux que celle-ci ne soit pas non plus trop pourvu. Il avait donc accepté, et puis cela lui permettra de se remettre au boulot car il était à Aldaria depuis déjà quelques temps, et il valait mieux reprendre les affaires à un moment, où un autre après tout...

Alford prit donc sur lui pour cette fois-ci sa cotte de maillebrume, et ses deux épées à une main sans oublier son arbalète éthérée histoire de ne pas s'équiper trop lourdement non plus… Mais restait avant de démarrer ce genre de voyage de rencontrer la personne qu'il allait escorter, et on lui avait donner rendez-vous dans une auberge de l'avenue lumineuse, donc plutôt bien famé, il s'y rendit donc calmement. Sachant juste pour le moment que ce serait une femme nommé Aeryth qu'il escorterait, et il ne voyait franchement pas de mal à ce genre de choses. Cela ne le dérangerait que si ce serait une femme avec un caractère de mante religieuse, mais heureusement il y avait peu de chance que ce soit ça.

Il s'était donc rendu dans l'auberge en traversant les rues assez calme de cette avenue, et en pouvant contemplant aux passages les maisons Aldariennes qui pour beaucoup étaient assez excentriques. Et il se retrouva donc assez vite devant l'auberge qui avait l'air somme toute d'une enseigne assez honorable, et entra par la porte de cette dernière sans oublier de se baisser car visiblement elle avait été conçu pour des personnes de moindre taille que la sienne… En somme des personnes de tailles moyennes quoi, et lorsqu'il entra il pu voir que cet établissement était encore assez calme en ce début de journée car il n'y avait pas grand monde en faîte… Quoique il y avait tout de même une personne par table a peu près, il cherche donc du regard une table plutôt bien placé, et alla s'y diriger, en chemin il avait vu que cette dernière était occupé par une jeune femme, et il demanda donc tout naturellement à cette dernière par question de politesse.

« Excusez moi du dérangement mademoiselle. Mais permettriez-vous que je m'installe à cette table ? Disons que je dois attendre quelqu'un dans cette auberge. Une certaine Aeryth » Dit-il en essayant d'avoir l'air pas trop intimidant malgré sa taille, ne se doutant pas une seconde que c'était justement cette demoiselle la femme qu'il devait escorter. Maladresse quand tu nous tiens, c'est qu'Alford la croyait plus âgé, et expérimenté en faîte pour être messagère car ces dernières étaient souvent plus âgés sans compter qu'elles étaient rares vu que c'était plutôt un métier d'homme. Enfin dans tout les cas il se demandait à l'instant où pouvait bien être cette Aeryth, probablement qu'elle devait être en retard car elle se préparait. Prudence est mère de sûreté après tout...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Jeu 25 Fév 2016 - 20:56

Quand les premières lueurs de l'aubes se levèrent sur Aldaria, Aeryth était déjà en route. Le soleil ne s'était pas levé très tôt, contrairement à la jeune femme. En tant que messagère, elle se devait de remplir sa tâche, et justement, elle s'était vue confier un important message qu'elle avait à livrer, et se devait de le faire rapidement. Bien que son salaire ne soit pas très élevé, une messagère se voyait parfois dans l'obligation de se lever aux aurores, voir même bien plus tôt. Enfin, c'était à ça qu'était habituée Aeryth. Livrer des messages même peu importants donnaient parfois un long trajet à effectuer, et demandait à ce que l'on se lève relativement tôt. La jeune femme s'était familiarisée avec la fatigue, et avec le fait qu'il lui fallait parfois dormir dehors plusieurs jours si elle se trouvait trop loin des villes. Ce n'était pourtant pas une chose qu'elle appréciait énormément. Car bien que la guerre ait cessé, on trouvait encore des bandits sur les routes, et elle craignait de tomber sur l'un d'eux. Par chance, Emerald était assez prévenante, et il n'était pas rare qu'elle se manifeste lorsque osait se montrer un intrus.

Elle s'était donc levée un peu avant les aurores, le temps de faire son sac et de réunir les vivres nécessaires pour le voyage. Elle se vêtit de ses vêtements de messagères, dont sa tunique verte, son pantalon en tissu et ses bottes en fourrure, qu'elle portait le plus souvent. Elle laça ses morceaux d'armure sur ses épaules et sur ses poignets, avant d'enfiler son carquois où étaient déjà rangées ses flèches. Elle y cacha aussi ses poignards et dagues, suffisamment petits et discrets pour y rentrer. Si il y a bien une chose qu'elle n'oubliait pas avant de partir livrer ses missives, c'était de s'armer. Elle gardait toujours son arc avec elle, de même que ses poignards et ses dagues. Si il devait lui arriver de se trouver dans une situation de combat, au moins elle était prête. Elle avait quitté son chez-elle aussitôt qu'elle fut préparée, et avait ensuite équipé Emerald pour filer sur les routes.

Lancée au galop, Emerald piétinait fougueusement la terre, pas prête de s'arrêter. Aeryth tenait fermement les rennes, son sac contenant la missive tanguais légèrement, accroché à sa selle, sans pourtant risquer de tomber. Si Aeryth n'avait pas été habituée à la fatigue, elle serait surement endormie sur sa jument. La faible carrure de la messagère avait fait qu'elle eu du mal à s'adapter aux réveils complètement aléatoires, et il lui était déjà arrivé de manquer de s'endormir au cours d'un voyage. Fixant l'horizon devant elle, elle voyait au loin apparaître la ville voisine. Et se rappela d'une chose. Son commanditaire lui avait indiqué, au moment de lui remettre sa mission, de faire une halte au village voisin, et lui avait également expliqué la raison. Mais, trop fatiguée, Aeryth l'avait oublié, et peinait à s'en rappeler. Se redressant, elle tira sur les rennes de son cheval afin de la ralentir, et de la faire avancer dans la direction de la ville qui ne se trouvait plus très loin. Aldaria était vaste, mais heureusement la ville dans laquelle devait faire halte Aeryth ne se trouvait pas très loin de celle dans laquelle elle vivait. Elle talonna vivement sa monture, qui s'élança de nouveau vers la direction qu'elle lui avait indiquée.

Aeryth pénétra dans la ville quelques temps plus tard, arrivant vers le début de journée. Maintenant qu'elle était là, elle était un peu perdue. Il faut dire qu'on ne lui avait pas précisé dans quel bâtiment elle devait se rendre... Ou alors elle l'avait oublié. Même si elle possédait une mémoire incroyablement développée, si elle était trop épuisé il pouvait lui arriver d'oublier certaines choses, comme c'était le cas en ce moment même. Ignorant les regards des passants qui se posaient sur elle à la vue de son imposant cheval, elle se décida tout de même à descendre et de faire traverser l'avenue en tirant Emerald par les rennes. Soudain, son estomac se mit à émettre des gargouillis sonores, et elle se rappela qu'elle n'avait toujours rien mangé depuis son réveil. Préférant garder ses vivres pour plus tard, elle décida de rechercher une taverne, étant dans une ville il y en avait forcément une. Mais elle n'allait pas se balader avec son cheval à ses cotés partout où elle allait... Aeryth, qui était du genre solitaire, avait horreur d'attirer l'attention. Il lui fallait rapidement trouver une taverne, au risque de devoir supporter les regards se poser sur elle.

Et lorsque son regard se posa sur le panneau d'une d'elles, au cœur d'une avenue lumineuse, la jeune femme poussa un soupir de soulagement. Heureusement, il semblait y avoir des écuries non loin, et Aeryth se dépêcha d'y laisser sa jument à la personne qui s'en occupait. Elle entra dans la taverne, qui paraissait bien calme. Il n'y avait que très peu de monde. Elle alla prendre place à une table, observant la pièce des yeux. A peine quelque minutes plus tard, elle vit un homme à la taille et a la carrure assez imposante entrer, et s'approcher de sa table.

-Excusez moi du dérangement mademoiselle. Mais permettriez-vous que je m'installe à cette table ? Disons que je dois attendre quelqu'un dans cette auberge. Une certaine Aeryth

La jeune femme le regarda avec un sourire, puis ne tarda pas à lui répondre.

-Je suis Aeryth. Lui dit-elle. Pourquoi devez-vous me rencontrer, au juste?

Puis, elle se rappela soudainement de ce que lui avait dit son commanditaire, et se mit à rougir, se sentant idiote. Cependant, l'air de rien, elle regarda l'homme de nouveau et attendit qu'il lui réponde.


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Mar 26 Avr 2016 - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Ven 26 Fév 2016 - 17:34

Il attarda un regard sur la jeune femme assise non loin de lui. Elle avait l'air assez adorable mine de rien, et avait un air juvénile donnant envie de croire à sa gentillesse. Une silhouette fine, et une taille modeste comme là plupart des femmes en somme, et elle semblait habillé comme une aventurière, Alford se disait qu'elle avait soit le profil d'une archère, ou d'une combattante aux armes nécessitant de l'agilité, et qu'elle était sans doute davantage faîte pour des armures légères que lourde vu sa taille, et sa visiblement faible musculature. Elle lui rappelait d'ailleurs quelqu'un avec qui elle avait l'air assez ressemblante, mais il ne su pas trop mettre de nom dessus. Mais bon dans tout les cas il attendait la réponse de cette dernière, et… Oh la boulette.

Elle lui dit tout sourire qu'elle s’appelait Aeryth, la Aeryth qu'il attendait! Bon d'accord visiblement il s'était montré assez maladroit, mais au moins il avait déjà trouvé cette dernière, par contre elle lui demandait ce qu'il lui voulait. Bon Alford faisait un sourire un peu crispé suite à son erreur, mais il se détendit légèrement, et s'apprêta à répondre quand il vit la jeune femme rougir. Il écarquilla un peu les yeux en voyant cela, bon visiblement il n'était pas le seul à être maladroit ici. Il sourit légèrement, et dit en s'essayant.

« Bon cela fait un point chacun côté maladresse je suppose. Dommage, moi qui pensai gagner cette petitecompétition ! » D'un ton qui suggérait qu'il préférait prendre cela à l'humour pour sa part. Il reprit ensuite calmement.

« On m'a chargé de vous escorter, je suis donc là pour assurer vôtre protection Aeryth. Je me nomme Alford Gorder, enchanté de vous rencontrer. » Dit-il en lui tendant calmement sa main comme pour la serrer. Après tout autant commencer ce genre de rencontre de la bonne manière, et surtout de bon augure. Mine de rien elle lui semblait plutôt très sympathique, et comprenait qu'il vaille mieux l'escorter d'une certaine manière, bon les apparences pouvaient être trompeuses, mais elle ne lui inspirait pas être une farouche guerrière, surtout de près…

« Alors qu'est-ce qu'une jeune femme comme vous fait à se balader par les routes de l'empire comme messagère ? Enfin si vous me permettez cette question... » Curiosité quand tu nous tiens, c'était bien un côté très prononcé de la personnalité d'Alford qui ne s'était pas vraiment apaisé depuis le temps, ce qu'il fait qu'il était des fois du genre à poser des questions indiscrètes sans le vouloir donc il préférait préciser que ses interlocuteurs n'étaient pas obligés de répondre.

Enfin dans tout les cas il préférait devoir escorter ce genre de personnes que bien d'autres, bon ce n'était vraiment qu'une première impression, mais elle ne semblait pas méchante, assez douce même, et bon de toute manière il fallait certains comportements particuliers pour vraiment insupporter Gorder. Mais bon les dernières années avaient dû marquer tout le monde d'une certaine manière, même si heureusement maintenant il était permit d'espérer pour là plupart, une chose qui était bien trop rare il y a seulement trois ans de cela...

« Et quelle est nôtre destination sinon ? Je connais peut-être la route après tout, quoique vous devez aussi la connaître peut-être vu que vous êtes messagère… Juste pour savoir d'ailleurs. Vous savez vous défendre plus, ou moins bien ? » C'est que la question se posait vu qu'il l'escortait, bon il ne s'attendait pas à ce que ce soit une guerrière particulièrement puissante vu son jeune âge, mais probablement qu'elle devait connaître deux, ou trois manières de se défendre vu qu'elle était messagère, enfin dans le pire des cas Alford se chargerait de la partie protection, après tout il était payé pour ça.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Sam 27 Fév 2016 - 16:46

Aeryth le toisa calmement, analysant la stature et la carrure assez imposante de l'homme. Il avait tout le profil d'un soldat, que ce soit dans son physique ou dans ce qu'il portait. De ce qu'elle venait de se souvenir, c'était sans doutes lui qu'elle devait rencontrer. Une escorte, quelque chose dans ce genre. C'était pourtant rare qu'Aeryth oublie des choses, mais cette-fois visiblement elle avait oublié, et oublié des éléments assez importants. Si elle ne s'était pas remémorée qu'elle devait se rendre dans la ville, et qu'elle s'était trompée de taverne, elle aurait poursuivit sa mission sans aucune escorte. Le voyant qui n'ajoutait rien, elle s'apprêta à reprendre la parole mais il la devança.

-Bon cela fait un point chacun côté maladresse je suppose. Dommage, moi qui pensais gagner cette petite compétition ! Dit-il sur un ton assez proche de l'humour. On m'a chargé de vous escorter, je suis donc là pour assurer vôtre protection Aeryth. Je me nomme Alford Gorder, enchanté de vous rencontrer.

Aeryth resta un cour instant à le regarder, puis lui serra gentiment la main lorsqu'il la lui tendit. Il semblait assez amical, enfin il ne semblait pas dangereux. Aeryth avait déjà croisé des personnes de cette taille, voire même de taille plus imposante. Son père avait d'ailleurs été un homme grand et baraqué, dont la stature et l'assurance n'avait jamais cessées de l'impressionner.

-Ah, oui, je me rappelle que mon commanditaire m'avait prévenue que j'aurais une escorte mais la fatigue m'avait happé mes indications... C'est donc vous. Je suis moi de même enchantée.

Aeryth n'était cependant pas très enchantée par le fait de devoir être escortée. Non pas qu'elle jugeait cela inutile, au contraire, et cela ne se rapportait pas réellement avec sa solitude. Non, ce qu'elle craignait était qu'elle se manifeste. Elle perdrait le contrôle, et avait peur de blesser n'importe qui. Cela n'arrivait pas fréquemment, mais lorsque ça arrivait cela pouvait durer des jours entiers.

-Alors qu'est-ce qu'une jeune femme comme vous fait à se balader par les routes de l'empire comme messagère ? Enfin si vous me permettez cette question...

Aeryth lui adressa un sourire calme, avant de réfléchir légèrement. Sans mentir, elle omettrait cependant de lui dire toutes les raisons qui l'avaient poussées à devenir messagère, préférant que cela reste personnel. Et il n'avait pas vraiment besoin de le savoir.

-A vrai dire, je comptais explorer le continent depuis que le calme est revenu, mais, ne sachant pas par où commencer, j'ai décidé de devenir messagère, pensant que ça me permettrait d'explorer plus simplement. Fit-elle en lui adressa un sourire calme et serein.

-Et quelle est nôtre destination sinon ? Je connais peut-être la route après tout, quoique vous devez aussi la connaître peut-être vu que vous êtes messagère… Juste pour savoir d'ailleurs. Vous savez vous défendre plus ou moins bien ?

-Je ne suis pas encore totalement sure de la destination, mais je sais qu'elle est lointaine. Et, oui, je sais bien me défendre.

Elle lui indiqua d'un signe de la main son arc posé a coté d'elle, contre la table, ainsi que le carquois posé à ses cotés. Elle l'attrapa furtivement, et plongea son bras à l'intérieur afin de pécher ses poignards qu'elle fit monter de manière à ce qu'Alford puisse en voir la lame, sans pour autant le tirer de son carquois. Elle ne voulait pas qu'on la considère en tant que menace, même si il y n'y avait que très peu de monde. Puis, elle reposa calmement son carquois, avant de rediriger son regard vers l'homme.

-Je ne me sépare presque jamais de mon arc. Et je garde toujours cachés des poignards et dagues dans mon carquois.

Lui adressant un autre sourire, elle reprit.

-Partons-nous maintenant? Ou restons-nous ici afin de nous nourrir? Enfin, peut-être avez vous déjà mangé.


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Mar 26 Avr 2016 - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Dim 28 Fév 2016 - 12:03

Visiblement la femme ne semblait pas vraiment effrayer par lui, et serra aisément sa main avec une certaine douceur ce qui était un bon signe, après tout il valait mieux qu'ils s'entendent bien tout les deux au cours de cette escorte, m'enfin Alford n'avait pas vraiment un caractère difficile, bon il pouvait être susceptible si on le cherchait vraiment, mais cela s'arrêtait à là, et il se dit donc que cette mission se passerait sans doute très bien de ce côté-ci. Puis cette jeune femme agréable donnait mine de rien vraiment envie de la protéger par son attitude.

« Les oublis ça peut arriver à tout le monde, moi-même j'ai eu mon lot d'oublis pour tout avouer. » Dit-il avec une certaine indulgence, et gentillesse, et puis ce n'est pas non plus comme s'il s'était retrouvé bien bête à attendre dans cette taverne une jeune femme qui l'avait oublié au point de ne pas l'attendre, ce qui n'avait pas été le cas heureusement.

Enfin de toute manière il réfléchissait déjà à quoi faire, heureusement lui aussi avait un cheval, et de toute manière c'était l'une des conditions du contrat, avoir un cheval pour escorter la jeune femme sans vraiment la ralentir, et il fallait avouer la monture de Gorder était un destrier de guerre assez rapide, et endurant. Néanmoins il coûtait assez chère à entretenir mine de rien sur le long terme, il fallait donc qu'il travailla aussi pour nourrir le cheval même si heureusement il avait tout de même quelques économies derrière lui au cas-où…

« Ah vous aussi vous aimez le voyage, et l'exploration ? » Dit-il avec un réel intérêt pour la chose, après tout lui même était un véritable voyageur dans l'âme, c'était même sa grande passion, et la raison pour laquelle il était mercenaire, celle de vouloir explorer l'inconnu, et connaître le monde en dehors de la région alentours de son hameau natal… « Je dois vous avouer que moi aussi aime beaucoup voyager, c'est même la raison pour laquelle je suis mercenaire en faîte, eh bien j'espère que vous réaliserez vôtre rêve, pour avoir déjà pu explorer une bonne partie d'Armanda tout ce que je peux vous dire c'est que cela vaut le coup . » Dit-il d'un air encourageant. Après tout il ne pouvait prendre qu'avec bienveillance ce genre de choses.

Et ensuite il écouta la jeune femme qui disait qu'elle n'était point trop sûr pour la destination, et qu'elle savait se défendre ce qui était une bonne chose, d'ailleurs il jeta un regard à l'équipement que cette dernière lui montra. « C'est une bonne chose. »

Elle lui montra donc ses armes, arcs, poignard, et dagues. De bonnes armes, pas adapté contre un guerrier en armure lourde cependant, mais il doutait qu'elle ait affaire à ce genre d'adversaires, et au pire elle pourrait fuir aisément, par contre contre les autres types de guerriers ce genre d'armes se valaient. Pour sa part suite à cela il lui montra juste ses deux épées, et l'arbalète dans son dos, les arbalètes étaient assez spéciales comme armes, bien plus lentes, mais aussi bien plus puissantes qu'un arc, elle ne pouvaient pas multiplier les tirs comme ces derniers, mais les arbalètes pour leurs part pouvaient percer des armures de plates, en somme des armes qui ne se comparaient pas vraiment, les arcs étaient plus efficaces dans certaines mesures, les arbalètes dans d'autres. Pour sa part Alford avait aussi choisi cette arme car on payait bien les manieurs d'arbalètes...

« Prudence est mère de sûreté, et ne sait jamais après tout ce qu'il pourrait arriver sur les route. » Dit-il donc avec un sourire approbateur, après tout on ne savait jamais ce qui pouvait arriver sur les routes…

« J'ai déjà mangé, et je suis d'accord pour que nous nous mettions en route de ce pas si c'est ce que vous désirez. » Dit-il ensuite calmement avant d'achever alors qu'il se levait.

« Je vous laisse me guider, après tout c'est vous que je dois escorter, mais juste que cela me paraît assez important... Avez vous penser aux provisions entre autres? » Dit-il songeur, bon après c'était le genre de choses qui pouvait se régler rapidement au pire.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Lun 7 Mar 2016 - 21:41

-Ah vous aussi vous aimez le voyage, et l'exploration ? Je dois vous avouer que moi aussi aime beaucoup voyager, c'est même la raison pour laquelle je suis mercenaire, en fait. Bien j'espère que vous réaliserez vôtre rêve, pour avoir déjà pu explorer une bonne partie d'Armanda tout ce que je peux vous dire c'est que cela vaut le coup .

Aeryth ne put s'empêcher de lui adresser un sourire chaleureux. Cela la rassurait assez de savoir que l'homme en face d'elle avait déjà exploré une bonne partie du continent, contrairement à elle qui venait à peine de débuter son travail. De plus, c'était un mercenaire, et cela lui faisait une raison de plus de lui accorder toute sa confiance. Espérons seulement qu'Alisya la laisserait tranquille. Même si elle savait qu'elle n'était pas de taille à lui faire face, Aeryth savait pertinemment que son autre elle pouvait se montrer manipulatrice avec n'importe qui mais surtout avec les hommes.

-Et bien c'est avant tout mon intérêt pour le voyage qui m'a poussé à devenir messagère. Mais j'ai encore énormément à découvrir.

Puis, Aeryth attendit encore qu'il parle, après qu'elle lui ai montré son équipement, comme elle avait l'habitude de le faire. Elle avait énormément de mal à engager les conversations, et préférait que ce soit les autres qui le fassent à sa place. En solitaire qu'elle était ça ne l'étonnait pas, bien au contraire.

-Prudence est mère de sûreté, et ne sait jamais après tout ce qu'il pourrait arriver sur les route. Fit-il juste après qu'elle ai reposé ses affaires.

La jeune femme s'apprêta à répondre, mais il la coupa, ne semblant pas s'apercevoir qu'elle s'apprêtait à ouvrir la bouche.

-J'ai déjà mangé, et je suis d'accord pour que nous nous mettions en route de ce pas si c'est ce que vous désirez. Ajouta t-il calmement, alors qu'il se levait. Je vous laisse me guider, après tout c'est vous que je dois escorter, mais juste que cela me paraît assez important... Avez vous pensé aux provisions entre autres?

Aeryth resta un instant sans parler, il lui avait mis le doute. Heureusement qu'elle avait bien emporté des provisions, qu'elle avait laissé avec son cheval à l'extérieur. Elle lui sourit, et lui adressa un oui de la tête avant de lui répondre.

-Ne vous en faites pas, je prend toujours de quoi me nourrir avant de partir. Mon cheval est dehors, les vivres sont rangés dans la sacoche suspendue à sa selle.

La jeune femme se leva, attrapa son carquois qu'elle posa sur son épaule et fit de même pour son arc. Ses pas la guidèrent vers l'extérieur de l'auberge, afin qu'elle montre à Alford où était sa monture. Sans faire attention à s'assurer de savoir si il la suivait ou non, la jeune femme avança jusque l'endroit où se trouvait Emerald. Elle caressa affectueusement le front du cheval, avant de se tourner vers le mercenaire.

-Et bien voilà, je pense que nous sommes prêts à partir. Mais je vous préviens, je suis une piètre guide.

Elle se gratta l'arrière de la tête en lui adressant un sourire gêné, puis se tourna à nouveau vers son cheval qui lui donna un coup de museau affectueux.


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Mar 26 Avr 2016 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Ven 11 Mar 2016 - 18:12

Elle avait l'air vraiment très gentille cette jeune femme décidément c'était la première réflexion que se faisait Alford, et ce n'était probablement pas qu'à cause de sa grande jeunesse, toujours sympathique en tout cas de tomber sur ce genre de personnes surtout après ces quelques années de règnes théocrates tout sauf chaleureuses. Enfin il se dit qu'en tout cas elle ne serait sans doute pas une cliente difficile, probablement qu'il n'aurait pas à se préoccuper non plus du fait qu'il serait, ou non payé après le travail, déjà car de un ce n'était pas elle qui payait, et que même dans ce cas elle n'avait pas l'air du genre à arnaquer les gens, et les personnes qui faisaient de toute manière Gorder les reconnaissait à un kilomètre…

Enfin dans tout les cas elle semblait un minimum équipé elle aussi même si intérieurement Alford avait quand même du mal à visualiser cette jeune femme en train de tuer quelqu'un pour tout dire, disons que cela ne collait pas vraiment à ce qui semblait être son caractère enjoué, et agréable. Après peut-être qu'il se trompait, mais généralement après avoir tuer pour la première fois les êtres étaient marqués d'une manière… On n'était jamais vraiment le même après avoir tuer un homme qu'importe comment qu'avant d'en avoir tuer un. D'une certaine manière c'était la fin d'une certaine innocence, enfin au lieu de penser à cela il passa à autre sujet qui serait plus léger.

« Bien dans ce cas-là allons-y. » Dit-il quand elle confirma qu'elle avait pensé à tout, et dire qu'à son âge Alford était même pas encore partit du hameau natal, et elle elle était déjà sur les routes de l'empire, mine de rien c'était assez impressionnant. Il se demandait même si elle avait poussé le tout jusqu'à se rendre dans le royaume elfique, et vampirique, peut-être pas encore, mais cela pourrait arriver un jour qui sait ? Pour sa part Gorder envisageait sérieusement d'aller là-bas ne serait-ce que pour voir.

Il prit donc ses affaires, la sacoche contenant les carreaux d'arbalète, et le tout et suivit la jeune femme qui se dirigeait dehors, et ensuite se rendait à côté de son cheval, Gorder pensa qu'il devrait allait chercher le sien, mais ça ne devrait guère lui prendre trop de temps de toute manière. Enfin alors qu'il pensait à cela la jeune femme lui précisa qu'elle était une piètre guide.

« Au pire je pourrai me charger de nous guider ne vous inquiétez pas. » Dit-il simplement avant de prendre courtement congé car sur ce il alla chercher sa monture, et revint avec cette dernière peu de temps après. C'était un magnifique destrier noir au caractère assez farouche mine de rien… Enfin une fois ceci fait, et la monture atteler Alford ajouta.

« Allons-y du coup. » Dit-il en montant sur son cheval, et en regardant si sa cliente était prête, et si c'était le cas ils partiraient du coup. La journée s'annonçait assez douce, enfin le temps en tout cas, il ne pleuvrait pas apparemment c'était déjà ça, quoique cela ne l'étonnerait pas qu'il y ait peut-être du brouillard dans la soirée…

« Quand j'y pense… Vous voulez passer par la route, ou couper par la plaine ? C'est que si la plaine n'est pas forcément bien famé il arrive qu'il y ait des embuscades de bandits sur la route surtout quand on sera bien avancé... » Dit-il en regardant au loin la plaine qui s'étendait presque à l'infini, coupé de temps en temps par quelques bois c'était en grande partie une plaine maîtrisé par l'homme, mais depuis les dernières années la forte diminution du nombre d'humains vivant avait fait qu'une grande partie de la plaine était retourné à l'état sauvage… Enfin dans tout les cas il préférait voir ce que préférait Aeryth, après tout passer par la plaine permettrait peut-être davantage de discrétion… Enfin dans tout les cas plus il s'éloignerait de la civilisation moins les routes serait sûr ça c'était certain donc autant faire gaffe surtout qu'ils n'étaient que deux, ça même leurs éventuels talents de guerrier ne changeaient pas cet état de fait.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Dim 20 Mar 2016 - 17:55

Elle lui adressa un sourire, acquiesçant lorsqu'il lui répondit qu'il pouvait la guider. Sympathique homme, pensa la jeune femme. Tout de même, même si elle lui faisait confiance elle devait se montrer prudente. C'était encore un inconnu, mieux valait-il se méfier. C'était plus sur. La jeune femme le remercia finalement, avant de reporter son regard sur Emerald qui semblait être à mi-chemin entre l'éveil et le sommeil. Elle lui tapota gentiment le haut du crâne, et regarda Alford partir chercher sa monture. Comme la sienne était déjà attelée, Aeryth se hissa sur son dos, attendant que l'homme arrive. Elle n'eut pas à attendre longtemps, et s'apprêta à talonner Emerald afin de quitter la ville lorsqu'il la coupa dans son élan en l'interrogeant.

-Quand j'y pense… Vous voulez passer par la route, ou couper par la plaine ? C'est que, si la plaine n'est pas forcément bien famée, il arrive qu'il y ait des embuscades de bandits sur la route, surtout quand on sera bien avancé...

C'est vrai qu'à y réfléchir, la décision était un peu compliquée. La plaine pouvait être mal famée, mais pour éviter les embuscades il était préférable d'éviter la route. C'était assez difficile, en réalité. Cependant, la jeune femme préféra éviter la question, pour le moment. Elle regarda Alford, avant de lui donner sa réponse.

-Pour le moment, quittons la ville, j'en déciderais après.

Elle talonna légèrement sa monture, qui releva brusquement la tête, surprise. La jeune femme eut un rire doux, avant de talonner de nouveau Emerald pour lui indiquer d'avancer. La jument s'élança alors au travers de la rue, commençant à trotter. Correctement cramponnée au rennes du cheval, Aeryth regarda prudemment devant elle, lorsque soudain la jument accéléra le pas en poussa un hennissement sonore. Sans qu'elle comprenne pourquoi, Aeryth commença à perdre le contrôle, tandis que la monture s'élançait au galop, et peina à se redresser sur sa selle. Une de ses mains parvint à attraper la crinière de la jument, tandis que l'autre pendait dans le vide, secouée dans tout les sens.

Emerald avait quitté la ville sans même qu'Aeryth aie le temps de s'en rendre compte, et la jeune femme peinait de plus en plus à retrouver l'équilibre. Finalement, elle lâcha, et se retrouva pendant un instant dans le vide. Elle s'étala lamentablement sur le sol, tandis que la jument galopa quelques mètres plus loin avant de finir par s'arrêter. Tandis que la jeune femme se relevait en se frottant les vêtements, Emerald arriva en trottinant, et donna un cou de museau affectueux contre la joue d'Aeryth. Celle-ci ne put s'empêcher de sourire de soulagement. Heureusement, elle n'avait rien. Décidément, porter des morceaux d'armure sur soi, même très peu, pouvait s'avérer utile. La jeune femme caressa affectueusement le front de sa jument, qui tremblait encore, visiblement paniquée, et commença à lui murmurer des mots calmants de manière à la rassurer.

-Doucement... Tout va bien, souffla t-elle. Tu ne crains rien.

La jeune femme attendit que sa monture se calme, avant de rouvrir les yeux et de sourire. Puis, elle se hissa de nouveau sur sa monture, sentant une douleur la prendre à la jambe. Décidant de l'ignorer, elle attrapa son carquois afin de vérifier que toutes ses armes et ses flèches étaient toujours là. Quel miracle d'ailleurs que celles-ci ne soient pas tombées. Cependant... Il semblait qu'un de ses poignards étaient absents. Poussant un soupir, elle se laissa de nouveau descendre de son cheval, et, toujours en tenant les rennes d'Emerald, chercha l'arme du regard. Mais elle n’apercevait rien. Poussant un soupir désespéré, elle abandonna sa recherche et remonta sur le dos d'Emerald.

Bon, maintenant, il fallait rejoindre Alford... Espérons seulement qu'il ne penserait pas qu'elle lui avait fait faux bond. Emerald avait sans doutes dû être surprise par un enfant, ou un bruit que la jeune femme n'avait pas eu le temps d'entendre. Espérons seulement qu'il n'avait pas filé...


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Mar 26 Avr 2016 - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Mar 22 Mar 2016 - 20:04

Alford supposait que c'était mieux d'être aimable avec les gens que l'inverse de toute manière donc il n'avait pas trop de mal à être sympathique, après tout qui veut se trimballer la compagnie de quelqu'un qui râle, insulte, et semble peu recommandable ? Bon ce genre de mercenaire ne manquait pas étrangement, mais pour sa part Gorder préférait ne pas se comporter stupidement sans doute que ça irait mieux du coup. D'ailleurs cette jeune femme était peut-être un peu mercenaire à sa manière, quoique messagère oui. Mais c'était un peu comme mercenaire sans le côté violent en faîte… Oui un peu. M'enfin avec ce genre de comparaison Alford pourrait comparer le travail de prince, et celui de boulanger donc autant ne pas trop s'amuser à le faire. D'ailleurs s'il n'osait pas le demander il se posait la question quand aux genres de messages que devait amener la jeune femme à destination. Sans doute des missives plus, ou moins importantes… Pour sa part en tout cas il était trop curieux pour ce genre de travail.

Enfin rester à voir la décision d'Aeryth quand à ce qu'ils feraient d'ailleurs. Et du coup cette dernière répondit que pour l'instant autant d'abord quitter la ville, et elle déciderait plus tard, d'accord pas de soucis. Alford acquiesça à cela car il n'avait franchement rien à objecter à ceci. Et puis sans doute que plus tôt ils seraient arrivés à destination plus tôt ils recevraient tout deux leurs paye. Enfin arrivé à destination en bon état si possible, mais pour ce côté là Alford avait bon espoir de faire du bon boulot.

Il commença donc évidemment à suivre calmement au trot Aeryth, lançant un regard aux alentours pour voir s'il y avait quoi que ce soit pour se rendre compte un peu après que la monture d'Aeryth s'était lancé au galop… Alford s'élança à sa suite du coup pour constater que la rue fut bloqué par un chariot quelques secondes, bon sang ! Alors qu'il s'élança à nouveau il l'avait perdu de vue, mais il continua quand même en se disant qu'elle devait s'être arrêté quelque part quand même… En vrai il espérait surtout qu'elle soit pas tombée du cheval, et ce soit brisé la nuque par accident, ce qui serait vraiment très bête… Il sortir donc assez vite de la ville lui aussi, et réfléchit à où aller en faîte, c'est que soit elle était partit d'elle même dans ce cas vers leur destination soit pas d'elle-même, et dans ce cas n'importe où… Peut-être qu'il ferait mieux de l'attendre ? Ou d'y aller avec précaution ? Oui sans doute que ce serait le meilleur choix...

Il décida donc de descendre de cheval tout simplement, et d'avancer en tenant ce dernier par la bride. Il marcha donc, et tomba sur une dague… Il prit celle-ci en constatant que c'était l'une des dagues d'Aeryth, enfin ça y ressemblait plutôt bien en tout cas... Alford hésita en voyant cela, et la ramassa tout simplement, peut-être après tout qu'elle avait perdue sa dague… En tout cas ça lui prouva qu'il était probablement sur le chemin donc il accentua le pas. Inquiet de ce qu'il pourrait trouver, après tout si sa client avait été blessé dès le début de la mission ça risquait vraiment de ne pas du tout le faire…

Il avança, et commença d'ailleurs à apercevoir Aeryth au loin… Bon visiblement elle semblait en bon état, mais pour le coup il espérait bien qu'elle ne lui fasse pas ce coup à nouveau dans des lieux bien plus dangereux, car il n'osait pas trop imaginer ce qui pourrait se passer s'ils se séparaient dans un lieu qui grouillaient de bandits entre autres… L'idéal pour se faire tailler en pièce, bon même si c'était peu probable autant envisager le pire après tout ! Comme ça on est prêt à réagir…

« Aeryth ! Vous allez bien ? »
Demanda t-il en se rapprochant, et en sortant la dague qu'elle avait faîte tomber. Pour la lui passer… « Qu'est-ce qui vous est arrivé bon sang ? » Demanda t-il ensuite sérieusement préoccupé, car si ça recommençait à un moment délicat ce serait sans doute une autre paire de manche… Il regarda les environs en attendant la réponse d'Aeryth, visiblement ils étaient à l'orée d'un champ. En faîte ils étaient juste en dehors un champ, et visiblement le cheval d'Aeryth avait joyeusement fichu le bazar dans le dit champ avant qu'ils n'en sortent… Un champ de blé avec du bocage, et tout autours...

« Je crois que le propriétaire ne risque pas d'apprécier s'il voit ça... » Dit-il préoccupé avant d'entendre une voix peu amène s'exclamer ! A croire qu'il aurait mieux fait de se taire...

« Crédiou! Qui c'est qu'a mit mes épis de blé sans dessus dessous ? Venez là vandale ! » A croire que les imprévu tombaient du ciel… Lui, et sa grande gueule.


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Jeu 31 Mar 2016 - 14:28

La jeune femme talonna légèrement sa monture, lui faisant faire quelques légers pas en avant. La jument traînait, la tête baissée vers le sol, avançant avec une grande lenteur. Aeryth ne chercha pas à la faire accélérer, mais tout de même, elle était incroyablement lente... Elle fit avancer Emerald vers les portes de la cité, promenant en même temps son regard sur les alentours. Soudain, sa jument releva la tête, et la jeune femme, faisant de même, aperçut Alford qui approchait, tenant son cheval par la bride. L'humaine soupira, et talonna Emerald pour la faire avancer jusqu'à lui.

-Aeryth ! Vous allez bien ? Qu'est-ce qui vous est arrivé bon sang ?

En disant cela, il se rapprocha d'elle en même temps qu'il sortit une dague, visiblement pour la lui passer. Une dague... Celle d'Aeryth? Possible. Elle fit un sourire gêné, et stoppa un instant Emerald.

-Excusez-moi, Alford. Emerald a sans doutes pris peur, et a galopé hors de la cité telle une flèche. Je n'ai malheureusement pas pu la retenir... Elle a sans doutes été surprise par un enfant qui passait par là, ou un bruit que je n'ai eu le temps d'ouïr.

Elle omit cependant de lui dire qu'elle avait chuté, inutile de l'inquiéter pour rien. Il ne fallait donc pas parler de sa blessure à la jambe, ça ne valait pas la peine de l'alarmer pour quelque chose de probablement superficiel. Elle examina un instant la dague, qui était visiblement la sienne, et se pencha par dessus sa jument pour la récupérer en tendant la main. Elle le remercia, mais il ne sembla pas prêter la moindre attention à ses remerciements. Il regardait depuis un moment les alentours, et ce ne fut que lorsqu'elle décida de suivre son regard, qu'elle remarqua ce qui le préoccupait. Ils étaient visiblement à coté d'un champs, et lorsque Aeryth avait été à terre Emerald en avait sûrement profité pour semer la pagaille dans le champs.

-Je crois que le propriétaire ne risque pas d'apprécier s'il voit ça...

Aussitôt que le mercenaire eut prononcé ces paroles, Aeryth n'eut pas le temps de répondre que visiblement, une voix peu agréable se fit entendre.

-Crédiou! Qui c'est qu'a mit mes épis de blé sans dessus dessous ? Venez là vandale !

La jeune femme tourna la tête, et fit signe à Alford de ne pas bouger. Elle se laissa descendre péniblement de sa monture, et se pinça les lèvres pour empêcher une plainte de jaillir lorsqu'elle retomba sur sa jambe. Elle s'avança vers le propriétaire des champs en essayant de camoufler le fait qu'elle boitait, tenant Emerald par la bride. Une fois en face de l'homme, elle s'inclina légèrement, et, se redressant, mit une main devant elle en signe d'excuse, puis lui offrit un sourire désolé.

-Veuillez me pardonner, brave homme. Fit-elle calmement. Mon cheval a été effrayé alors que nous étions encore à l'intérieur de la cité, et je n'ai malheureusement pas eu le temps de la stopper. Quand nous fûmes à l'extérieur de la cité, elle m'a fait chuter et, dans la panique, a semé la pagaille dans votre champs. J'en suis profondément désolée.

Elle sortit quelques pièces de la sacoche qu'elle avait accrochée à la selle de sa jument, et les tendis à l'homme. Il la regarda, bouche-bée, tandis qu'elle se hissait à nouveau sur son cheval et retournait vers Alford. Voilà qui était fait. Elle s'adressa ensuite au mercenaire.

-Allons-y, Alford. Nous allons passer par les routes.

Etrangement, le ton qu'elle avait employé était différent de l'habituel. Sa voix se faisait moins douce, plus froide. Quelque chose n'allait visiblement pas...


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Mar 26 Avr 2016 - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Sam 2 Avr 2016 - 20:38

M'enfin heureusement il avait eu un minimum de chance tiens, en dehors du fait que cela l'aurait fait passer pour un incompétent malchanceux de perdre quelqu'un qu'il devait protéger à peine après le début du contrat, cela aurait été franchement très très dérangeant tiens… Il espérait franchement pour la jeune femme que celui ne lui arrivait pas souvent car disons qu'à la longue disons que ce n'était pas une habitude magnifique… Surtout pour un voyageur un minimum prudent, et pour être sincère aux allures fragiles de jeunes femmes… Disons que le fait qu'elle ne semble pas bâtit comme Alford comme un colosse pouvait mettre en confiance certaines personnes dangereuses, m'enfin il se disait qu'elle devait savoir de dépatouiller tout de même de ce côté si elle était sur les routes depuis déjà un certain temps…

« Eh bien pour le coup je vous avouerai que cela m'a assez surprit moi aussi, j'espère franchement que cela n'arrivera pas à nouveau à un moment bien plus sensible... » Dit-il pensif, si la jument prenait peur pour cela, que serait-il si une flèche était tiré non loin ? Enfin après dans ce cas-là fuir n'était pas forcément une mauvaise idée, la mauvaise idée ce serait d'être séparé tout les deux en pleines natures sauvages… Bon pour sa part Alford était plutôt habitué avec les voyages en solitaires, mais ce n'était pas forcément une habitude de voyage des plus prudente…

Mais bon pour l'instant ce ne fut pas leur première préoccupation, bon ce n'est pas non plus la plus dangereuse des préoccupations, mais gênantes cela l'était que le coup du champ… Le propriétaire sembla arriver, et pour sa part Alford préférait éviter l'éventualité de malmener un paysan qui n'avait pas vraiment mérité cela. Mais bon visiblement la jeune femme sembla vouloir faire, hum visiblement Alford avait dû un peu être trompé par sa jeunesse car elle semblait prendre avec aisance ses responsabilités comme une adulte tiens… Bon il devait avouer que c'était bien cela, mais il observa quand même la scène d'un œil circonspect on ne savait jamais… Mais visiblement il n'y avait guère eu besoin de toute la vigilance qu'il venait de déployer à l'instant.

« Hum d'accord... » Dit-il ensuite à Aeryth quand cette dernière lui dit qu'ils allaient passer par les routes, bon il est vrai qu'il avait entendu le ton plus froid d'Aeryth, mais Gorder s'imaginait en vérité que cela voulait dire que cette dernière avait dû se dire qu'il vaudrait mieux pour l'instant se montrer sérieux, et se concentrer pour ne pas refaire de gourde donc ça ne lui semblait pas particulièrement étrange… Il ne tarda donc guère à la suivre.

Et la journée avança donc sans trop d'accident pour le moment après tout ils étaient encore proche d'Aldaria pour l'instant, et la soirée finit par arriver avec tout son lot de préoccupation habituelles pour ceux qui voyageaient par les routes...

« Je pense qu'il faudrait envisager de camper pour la soirée. On devrait du coup s'écarter un peu de la route, et se mettre d'accord sur qui fait le premier tour de garde, et qui fera le second. Vous en pensez quoi ? » Demanda t-il à Aeryth tout en regardant les environs nocturnes, à part le bruit des insectes et de leurs crissements il n'y avait rien de spécial. Par contre Aeryth semblait toujours aussi sérieuse en cet instant, et Alford commencait à se demander si la jeune femme avait un côté légèrement lunatique, quoique il ne demande pas… Quoique si. Autant mettre les pieds dans le plat.

« Vous allez bien sinon Aeryth ? Vous semblez bien préoccupée... » Dit-il en essayant d'être un peu délicat alors qu'il descendait de son cheval pour sa part. Oui il faudrait en plus se nourrir, et faire en sorte que les montures se reposent… En somme il y avait à faire. Pour sa part Alford envisageait de prendre le premier tour de garde, mais si Aeryth préférait le faire pour une raison ou une autre il ne refuserait sans doute pas…

M'enfin qu'on soit encore proche de la civilisation ou pas il faudrait se méfier, à défaut d'avoir des brigands meurtriers dans les pattes s'ils ne faisaient pas gaffe un voleur pourrait tenter de leurs piquer leurs affaires pendant leurs sommeils sans forcément en vouloir à leurs vies. Surtout un voleur pauvre que ce soit un enfant, ou un adulte, dans les faits il restait encore de la misère aujourd'hui, et cette dernière poussait donc naturellement à commettre des larcins pour espérer se nourrir...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Lun 11 Avr 2016 - 23:19

Finalement, lorsqu'elle rejoignit Alford, tout en cachant qu'elle boitait la jeune femme ne tarda pas à se hisser sur sa monture. Lorsqu'elle se fut adressée au mercenaire, elle talonna Emerald, faisant avancer le cheval lentement. Elle la guida jusqu'aux routes, gardant ce même air sérieux flanqué au visage. Elle avançait, à pas relativement lents. Son expression était froide. Elle avait même oublié la douleur qui l'avait prise à la jambe. Elle ne restait plus que superficielle. Alford semblait l'avoir suivie, mais la jeune femme ne s'en préoccupa pas. De temps en temps, elle promenait son regard sur les alentours, levant parfois la tête vers le ciel. Le temps était toujours paisible, malgré tout il paraissait s'assombrir.

Vers la fin de l'après midi, la journée s'était déroulée sans encombres et ils étaient toujours proches d'Aldaria. La nuit commençait à tomber, et Aeryth sentait l'approche d'une petite pluie bien calme, qui n'influerait surement pas sur leur voyage. D'ailleurs, Alford finit par lui proposer de camper une fois qu'il commença à faire réellement noir. Alford proposa également des tours de garde, et Aeryth préféra lui laisser le premier.

-Je prend le second tour de garde. Le premier est à vous. Enfin, si vous n'y voyez pas d'inconvénients.

La jeune femme fit de nouveau avancer son cheval. Il avait raison, il fallait camper... mais où? Pour l'instant, tout n'était qu'une grande route située au cœur d'une vaste plaine. Pour Aeryth, le meilleur endroit était bien évidemment de camper à l'orée d'une forêt. Mais à l'orée, pas à l'intérieur d'une forêt. Mais pour l'autre... Elle aimait le danger. Camper au cœur d'une forêt l'amusait. Mais tant qu'Aeryth était encore là, bien qu'elle eut commencé à devenir froide, il y avait fort à parier qu'elle proposerait à Alford de camper à l'orée d'une forêt. Du moins, dès qu'ils en auraient trouvé une. Enfin, plutôt d'un bois. Il était peu probable qu'il y ait des forêts près d'Aldaria, mais des bois cela était déjà plus probable.

Le Mercenaire fit soudainement remarquer à Aeryth que celle-ci paraissait préoccupée, sans doutes à cause de son air sérieux flanqué au visage. Oh, qu'il le croie ou non, Aeryth, enfin, l'autre, pouvait faire bien pire qu'arborer un simple air sérieux. Et pour le moment, Aeryth était toujours normale. Elle stoppa sa monture, et se tourna vers Alford pour le rassurer.

-Ne vous en faites pas. Si j'ai l'air autant sérieuse c'est simplement que je cherche un endroit pour camper. Je trouve qu'au milieu d'une plaine, ça ne me parait pas très sûr... Enfin, ces routes se trouvent au milieu des plaines. Je proposerai donc de chercher un bois. Si il n'y a pas de forêt près d'Aldaria, peut-être trouverons nous des bois. Camper à l'orée de l'un d'eux me semblerait plus sûr. Enfin, c'est vous qui voyez.

Soudain, Aeryth eut comme une furieuse envie de s'élancer au galop à travers les plaines. Pourquoi? Sans doutes ses instincts de messagère. Elle trouvait qu'ils n'avançaient que trop lentement, et même si la dernière fois qu'Emerald avait galopé la jeune humaine s'était retrouvée à terre, cette fois si la jument n'était pas effrayée, et ce serait sûrement plus sûr de la faire galoper.

Alors, elle talonna fortement sa monture, qui s'élança brusquement au galop sur les routes. Cette façon de partir avait sans doutes dû surprendre Alford, mais la jeune femme ne s'en soucia pas un seul instant. Elle entendait les sabots d'Emerald marteler furieusement le sol, tandis qu'elle galopait fougueusement, sentant l'air frai de la nuit fouetter son visage, balayant ses cheveux en arrière. Finalement, elle acheva sa course folle au bout de quelques mètres, ralentissant sa monture en tirant sur les rennes. Elle regarda en arrière, s'assurant qu'Alford la suivait. Elle avait peut-être avancé trop vite...


Dernière édition par Aeryth Edenwell le Mar 26 Avr 2016 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Sam 16 Avr 2016 - 20:16

L'idée de prendre le premier tour de garde lui convenait à vrai dire, et il espérait que le second se passe bien, mais après tout il ne pouvait pas prendre de manière raisonnable les deux tours de garde pour lui au risque de sinon finir mort de fatigue… Et s'il était fatigué ils risquaient d'être dans de beaux draps en cas de souci, et ce n'est pas le fait qu'il était peut-être l'un des meilleurs épéistes d'Armanda qui pourrait changer la donne de plus… Après tout tout le monde était bien plus efficace en pleine forme que mort de fatigue, même les plus fines lames d'Armanda, personne n'était invisible après tout… Et puis bon il faisait confiance à Aeryth elle avait tout à fait l'air digne de confiance, et capable après tout, car eh bien sinon elle ne ferait pas ce métier… On ne nommait pas messager n'importe qui aux dernières nouvelles après tout.

« Cela me sembla parfait ne vous inquiétez pas. » Dit-il donc, et bon au pire ils n'étaient pas trop loin d'Aldaria, le pire auquel ils auraient à faire face sans doute c'est des voleurs qui tentaient de leurs dérober quelque chose dans leurs sommeil, mais probablement pas des coupes jarrets voulant les égorger au passage. Généralement les bandits qui sévissent proche des villes ne sont pas les plus sanguinaires après tout… Enfin en somme pas besoin qu'il surveille en permanence tant qu'ils n'avaient pas la poisse.

Et d'ailleurs il s'intéressa un peu à l'état d'Aeryth, pas qu'il était trop inquiet après tout, mais bon elle avait un peu brusquement changé de comportement, et puis Gorder était du genre curieux pour tout avouer… Donc quand il voyait quelque chose d'un peu étrange, il avait franchement du mal à l'ignorer, enfin la réponse d'Aeryth était tout à fait acceptable pour lui. Sûr que la réflexion demandait une certaine concentration. Et vrai que chercher un bon endroit pour camper serait important.

« Ma foi les bois c'est une très bonne idée, et vrai qu'on risque d'être repéré de loin sur la plaine ce qui est pas forcément des plus sûr malgré qu'on soit encore assez proche de la cité... » Dit-il pensif, et alors qu'il terminait ses paroles il s'aperçut qu'Aeryth s'était soudain encore lancé au galop ! Alors ne sachant quoi faire décida de la suivre, sans doute qu'elle voulait presser le pas se dit-elle, même si quand même elle aurait pu le prévenir bon sang ! Surtout après ce qui s'était passé peu avant…

Et heureusement que son destriers était une bête musclée, et endurante car il fallait bien cela pour ne pas perdre totalement Aeryth qui avait déjà une sacrée avance à cause de l'effet de surprise, à se demander vraiment si elle était du genre distraite… Oh foncièrement il ne lui en voulait pas, mais bon le mercenaire trouvait quand même que ce genre pouvait vraiment finir par être très désagréable à la longue.

« Aeryth ! Mais qu'est-ce que vous fichez bon sang !? » Dit-il à son adresse alors qu'elle galopait, mais elle n'avait pas dû l'attendre à cette distance, et vu le bruit que faisaient leurs montures au galop… Mais finalement la jeune femme s'arrêta, et sembla enfin lui prêter attention alors qu'il mit un peu de temps à la rejoindre. « Franchement, qu'est-ce qui vous prend ? Enfin je veux dire de pas me prévenir avant de faire ce genre de choses… Comment je peux assurer vôtre sécurité si vous faîtes ainsi ? » Dit-il calme, mais sérieux là. Il n'était pas en colère, mais c'est qu'il avait un travail à faire après tout…

« Sur ce dirigeons nous vers le bois le plus proche, nos montures vont avoir besoin de repos pour demain... » Dit-il ensuite, c'est que toutes ces cavalcades ne faisaient pas forcément du bien aux chevaux… « Rassurez moi vous comptez tout de même pas me refaire le coup quand ce sera à moi de dormir n'est-ce pas ? » Dit-il ensuite un peu prudent après ce qu'il venait de se passer, envisageant presque cette possibilité inquiétante au fond…

M'enfin du coup il fallait rejoindre un bois, et à vrai dire il réfléchissait car il commençait à penser que le voyage ne serait pas aussi simple qu'il l'avait pensé bien au contraire, surtout si sa cliente avait des idées comme cela… Après c'est surtout que visiblement, bon il devait la protéger quoi ! Et il n'avait pas envie de rater sa mission, mais pas non plus envie de se montrer ferme avec cette jeune femme pour qu'elle arrête de n'en faire qu'à sa tête...

M'enfin du coup il garda un œil sur elle, et quand ils trouvèrent un bois, et s'installèrent il prit comme convenu le premier tour de garde, à voir ensuite comment se passerait le second qui serait celui d'Aeryth, mais il pensait franchement qu'il ne risquait de dormir que d'un œil pour le coup car il n'était pas vraiment très rassuré pour tout ça… Car il ne savait vraiment pas ce qui pourrait se passer… « Je pense que je vais aussi prendre le second tour de garde pour ma part…. Retournez vous reposez. » Finit-il donc par dire quand le moment fut venu d'échanger sa place… ne sachant guère si c'était le meilleur choix à faire, mais bon il n'en voyait pas d'autres possibles sur l'instant...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Mar 26 Avr 2016 - 21:31

Haha. Il avait parlé alors qu'elle avait commencé à galoper. La jeune femme s'était brusquement arrêtée, certes, mais Alford avait fini par la rejoindre. Et visiblement ce coup imprévu lui avait grandement déplu. Il se mit à lui demander ce qu'il lui avait prit, et la jeune femme l'avait laissé parlé sans rien dire, bien que la Alys qui était en elle était amusée de sa réaction. Les paroles du Mercenaire arrachèrent un sourire mauvais à la jeune femme, mais un sourire qu'il ne parvint pas à distinguer tant elle le cachait si bien. L'Humaine le laissa parler, visiblement il en avait besoin. Elle imita un faux sourire désolé, un sourire hypocrite et purement factice. Cette fois c'était sûr, Aeryth avait disparu, pour le moment.

«Veuillez m'excuser Alford, ce n'était pas mon intention de vous faire faux bond. J'ai talonné mon cheval un peu trop fort, j'en suis désolée.»

Mais visiblement il ne sembla pas faire attention aux paroles de la jeune femme, ce qui lui arracha un grognement, car il ajouta tout de suite qu'en effet il leur fallait trouver un bois non loin. Elle ne lui répondit que par un signe négatif de tête quand il lui demanda si elle ne re-comptait pas lui faire le même coup. Ils reprirent la marche, et lorsque enfin ils eurent trouver un bois où passer la nuit, le ciel était presque totalement noir. Ils s'installèrent sans trop de soucis, Aeryth attachant sa monture à un arbre relativement proche d'elle. La jeune femme partit se reposer, pendant qu'Alford prenait le premier tour de garde. Lorsque l'homme la réveilla pour qu'elle le remplace, il parut dubitatif, et fini par lui dire de retourner se reposer. Elle resta incrédule face à ça, avant de parler d'une voix calme mais insistante.

« Alford, sincèrement. N'avez-vous donc pas entendu mes excuses? Je ne vous referais pas un tel coup. C'était l'histoire de vous taquiner, mais comme cela ne vous a pas plu, je ne recommencerais pas. Et puis, je n'ai aucune raison de fuir l'homme censé me protéger!»

Elle soupira, tira une mine boudeuse avant de contourner Alford. Elle lui adressa un autre regard insistant, indiquant clairement qu'elle voulait qu'il se repose. Elle prendrait le second tour de garde, que ça lui plaise ou non. Elle garda son arc avec elle, faisant preuve de prudence. Elle commença à s'aventurer dans la forêt, avant de se stopper net. Elle avait comme entendu des bruits. Des bruits de pas. Des bruits de buissons qui s'agitaient. Instinctivement, elle tira une flèche et banda son arc. Elle pointa son arme dans une direction, jusqu'à voir une ombre bondir furtivement d'un buisson. Aussitôt, elle lâcha sa flèche, qui vint se ficher tout droit dans la carotide d'une biche. L'animal chuta à terre, avant de pousser de petits gémissement d'agonie. Alors que l'animal poussait son ultime soupir, la jeune femme, l'air ahuri, vint déloger la flèche de la carotide de la biche. Ne sachant pas vraiment quoi en faire, car elle avait tiré dessus sans le vouloir, l'Humaine laissa le corps de l'animal sans vie ici.

Faisant demi-tour, elle regagna l'endroit où Alford était censé l'attendre. Elle n'était pas allée très loin, de toute manière. Retrouvant l'homme, elle s'adressa à lui le plus simplement du monde.

«Je me suis encore absentée afin de monter la garde, Alford. J'ai tiré dans du gibier involontairement, et à vrai dire... Je ne sais quoi en faire.»
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Mer 27 Avr 2016 - 15:47

Alford était peut-être du genre indulgent, mais il n'était pas bête non plus et il commençait vraiment à se poser des questions pour tout avouer surtout qu'il devait la protéger… Ce qui incluait qu'elle ne se fasse pas de tuer ce qui risquait d'être dur à assurer si elle n'en faisait qu'à sa tête, et se séparait souvent de lui. Cela, et le fait que bon… C'était bien la première fois qu'une cliente lui posait ce genre de difficulté, et pourtant il n'avait pas eu l'impression au début qu'elle lui en poserait des difficultés…

Mais bon il avait des surprises des fois, et il savait que sa naïveté des fois lui avait coûté cher dans le passé, comme le dragon rouge le lui avait dit… Après Alford ne comptait sûrement pas perdre espoir en la bonté de chacun, mais un peu de vigilance s'imposait finalement, et il comprenait parfaitement pourquoi, surtout maintenant. Et puis ce serait pour son bien donc elle n'aurait pas vraiment à s'en plaindre… Surtout que ses excuses de tout à l'heure sonnaient presque faux pour lui, enfin elles sonneraient vrai si elle prouvait qu'elle ne le referait pas.

Oh, et puis pouvait-il vraiment se baser sur sa parole ? Car si elle refaisait le coup… Et si elle en mourrait disons qu'il serait bien en mal de réparer cela, non désolé Aeryth pensa Gorder mais il comptait bien faire son travail. C'était en résumé pour cela en grande partie qu'il voulait prendre le deuxième tour de garde pour pouvoir éviter qu'elle ne fasse des bêtises pendant qu'il dormait surtout…

« Me taquiner ? Je veux bien comprendre que vous vouliez faire de l'humour, mais ce n’est pas vraiment le meilleur moyen d'en faire... » Puis il réfléchit… Elle s'excusait, hum… Peut-être que finalement il allait lui laisser une seconde chance. Enfin il l'aurait fait si elle ne s'était pas mit soudainement à bouder… Sérieusement il avait l'impression d'avoir affaire à un enfant, et non la jeune femme un minimum mature qu'il avait vu tout à l'heure, eh bien du coup il ne dit mais franchement il se mettait sérieusement à se poser des questions… Il alla donc faussement s'endormir pour voir ce qu'elle ferait...

Et par contre faire un tour de garde ne signifiait pas faire un tour dans la forêt et laisser son partenaire seul se reposer au campement… Il soupira donc en arrêtant e faire semblant de dormir, et en s'apercevant qu'elle n'était plus là, envisageant sérieusement d'aller la chercher il se pose des questions quand il entendit un cri d'agonie soudain, et il vit peu de temps après une Aeryth revenir….

Quoi ? Elle venait d'abattre du gibier ? Involontairement ? Elle venait de tuer un truc involontairement ? Qu'est-ce que cela aurait été si elle avait tiré sur quelqu'un ?! Bon les bandits pouvaient être dangereux, mais imaginons qu'elle ait tiré sur un pauvre gars qui passait juste par là….

« Bon Aeryth ! » Dit-il cette fois sérieux, et non en ayant l'air de rigoler. « Vous imaginez si vous aviez abattu par accident un pauvre gars innocent qui passait par là ? Réfléchissez la prochaine fois avant de tirer une flèche sur tout ce qui bouge. » Et c'était compréhensible qu'il réagisse ainsi pour tout avouer… Il était gentil, mais quand même il y a différence entre être tolérant, et acceptait qu'on tire sur n'importe quoi, et qu'on l'abatte « involontairement... », et en parlant de cela pauvre bête… Surtout que ce n'était pas franchement comme s'ils avaient besoin de nourriture en plus, enfin en somme il n'était vraiment pas gai luron en cet instant, il passait de surprises déplaisante à surprises déplaisante assez rapidement…

Mais au final il soupira pour, et il dit en sortant un couteau de chasse…

« Montre moi cette carcasse, on la ramène ensuite ici, et on la dépèce pour récolter la viande, la fourrure, et ce qui peut être vendu au prochain village… Après tout ce serait immonde de gâcher la mort de cette pauvre bête. » Acheva t-il simplement, et il attendit ensuite qu'Aeryth l'emmène vers le lieux où gisait l'animal abattu...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Mar 10 Mai 2016 - 19:12

Parfait. Juste, parfait. L'énerver, c'était ce que comptait faire Alysia, et la pauvre Aeryth ne pouvait rien faire pour la stopper. Quand la seconde personnalité de l'humaine surgissait, on ne pouvait pas l'arrêter à moins de la blesser. Quelle méthode étrange, d'ailleurs... Blesser quelqu'un pour faire surgir sa véritable personnalité ou son coté sombre, c'était bien spécial. Mais il fallait faire avec. Heureusement, Aeryth le savait et faisait en sorte de ne pas se blesser souvent. Malheureusement, elle avait beau avoir tenté elle n'avait pas réussi à maitriser Emerald, et s'était retrouvée blessée sur le sol. La douce humaine était endormie, attendant avec impatience d'être blessée de nouveau pour qu'Alysia disparaisse. Cela pouvait être étrange, mais c'était comme ça.

Et aujourd'hui, Alysia avait des idées assez... Fourbes, pour ainsi dire. Son but était d'avoir le mercenaire, et pour le moment ça marchait plutôt bien. Enfin, l'avoir... Le duper, plutôt. Pour voir à quel point sa comédie pouvait aller. Aeryth était douce, Alysia cruelle. C'était comme ça. Elle laissa "gentiment" Alford la réprimander, imitant une mine honteuse, faussement coupable. Lui montrer la carcasse, donc... aucun problème. La jeune femme posa ses mains délicate sur les épaules du mercenaire, avant de se hisser sur la pointe des pieds et de planter ses yeux dans les siens. Elle afficha un doux soupir avant de lui parler d'une voix douce.

-Ne vous en faites pas, Alford. Si c'était un humain j'aurais probablement surgit en face de vous en pleurs. Je vais vous montrer cette carcasse, mais avant promettez-moi d'arrêter de douter de moi. Ce n'est pas drôle...

Elle espérait qu'il soit assez naïf pour la croire. Manipulatrice comme elle était, Alysia savait être encore plus douce qu'Aeryth ne l'était au naturel, et... Elle arrivait sans mal à duper ses "adversaires". Et le plus souvent... C'est que ça marchait. Sans laisser le temps à Alford de réagir, elle fit demi-tour calmement, avant de s'arrêter. Elle se rapprocha du mercenaire, et glissa sa main dans la sienne pour attraper le couteau. Elle se recula à nouveau de quelques pas, pivota sur elle même, et essaya de se repérer dans l'obscurité afin de montrer la carcasse au mercenaire. Chose qui n'était pas simple, étant donné qu'il faisait incroyablement sombre. Elle écarta délicatement les feuillages des buissons dans lesquels elle passait, enfin, selon Alford, probablement. En réalité elle donnait de très légers coups de couteau dans les ronces et branches afin de dégager le passage, mais si discrètement que Alford ne le remarquerait surement pas.

Cependant, quand ils arrivèrent... La carcasse semblait avoir disparu. Enfin, c'était peut-être parce qu'il faisait noir, mais Aeryth, enfin Alysia puisque c'était cette personnalité qui se montrait, ne voyait rien. Soudain, un raclement de gorge se fit entendre, comme un grognement. Grognement assez sonore qui se faisait somme toute assez lent, et qui semblait approcher. Lentement, mais surement... La jeune femme n'eut pas le temps de voir ce qui approchait que déjà, une ombre lui sautait dessus, tandis qu'une cascade de sang s'écoulait de derrière un buisson.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Sam 14 Mai 2016 - 21:51

Il était rare que Alfors soit un peu à cran envers quelqu'un surtout quand cette dite personne ne l'avait pas chercher directement, mais là Aeryth en plus de risquer leurs vies à tout deux mettait en danger son contrat, et la vie d'autres personnes. Gorder aurait à peine imaginer la chose si elle avait abattu accidentellement quelqu'un après tout… Finir avec un meurtre même accidentel sur les bras c'était la dernière chose qu'il voulait que ce soit juridiquement, ou encore moralement. Il avait vue tant d'horreurs sous Vraorg le blanc, et il en avait commises tant malgré lui, il avait envie que ce genre de choses s'arrêtent, il n'était plus le chien du tyran dragon ni le bourreau impérial de Fabius, il était un homme libre responsable de ses actes, et il voulait que ses actes soient responsables, et honorables…

Et la manière dont parlait la jeune fille n'exorcisait pas ses doutes, il était peut-être naïf au début, mais il avait assez subit pendant plusieurs années pour deviner quand quelque chose puait clairement, et puis elle avait déjà jouer ce petit jeu à plusieurs reprises, il ne fallait pas non plus le prendre pour un mouton… Néanmoins il supposait qu'il valait mieux rester agréable envers-elle tout en étant prudent au cas-où donc il se contenta de hocher la tête calmement sans rajouter le moindre mot. Et ce n'était que la première journée de voyage qui venait de se terminer, Gorder commençait vraiment finalement à comprendre pourquoi il avait prit goût d'une certaine manière aux voyages solitaires…

« Allons nous occuper de ce cadavre avant que ça traîne trop, il faudrait le ramener près du feu, ce serait bête de dépecer un anomal mort en pleine nature sans aucun feu pour éloigner les bêtes sauvages. » Dit-il simplement pour couper à ce genre de choses, et rester professionnel...

Ils allèrent donc sur ce s'occuper de la bête qui avait été tué, et Alford suivit Aeryth qui semblait vouloir prendre les devants sans quitter des yeux un instant cette dernière car on ne savait jamais surtout qu'il faisait nuit, et que la faune Aldarienne n'était pas forcément la plus paisible la nuit… Bien au contraire même, et donc il se montrait vigilant cela on pouvait parfaitement le comprendre, et il s'engagea donc dans la buisson à la suite d'Aeryth, et bien tendu quand il vit qu'il n'y avait aucun cadavre… Il se demanda bien entendu si la jeune fille avait encore fait jeu de dupe avec lui, et ce qu'il fallait faire avec elle car cela devenait vraiment désespérant ça oui, mais comme il y avait toujours un mais…

UN grognement résonna, et Alford sentit une présence non loin d'Aeryth au vu des pas qui résonnèrent, bon sang ! Il se pressa pour passer dans les buissons s'écorchant un peu la peau avec les ronces malgré maillebrume qui se matérialisa sur lui pour le protéger. Tout cela dans le but de pouvoir réagir, et il lança un sort bond dès que possible en clignant des yeux pour bondir magiquement plus loins et réceptionner ce qui venait de sauter sur Aeryth…

Un léopard ! Il avait bien dit que la faune Aldarienne pouvait être dangereuse surtout si on ne faisait pas attention de nuit… Et il venait de s'engager dans un corps de très près sans autre protection qu'une cotte de maille, et arme utile qu'un couteau de dépeçage face à un félin prédateur… Une position tout sauf idéale mais soit ça avait été ça soit il aurait dû laisser la jeune fille servir de casse croûte à la bête.

Et il dû combattre furieusement pour en sortit sur que la félin se mit immédiatement à la lacérer de ses griffes, Alford avec sa force de lier de l'ours planta la lame qu'il avait dans les mains de toutes ses forces à plusieurs reproses, et la chance étant avec lui ce fut le félin qui arrêta de bouger en premier… M'enfin suite à cela lui même se trouvait à terre, pas dans un état critique mais blesser sérieusement par de multiples lacérations il tenta de se relever suite à cela mais eu du mal vu la douleur… Il boitillait au mieux alors que ses blessures saignaient…

« Aeryth vous allez bien ? » Demanda t-il en cherchant cette dernière du regard suite à cela… Après tout c'était pour la protéger qu'il venait de faire ceci… Pensa t-il en portant sa main droite sur des coupures au niveau de son torse....


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Mar 24 Mai 2016 - 22:43

Et bien, on pouvait dire que tout s'était passé vite. Aeryth n'avait rien vu venir. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'une créature sauvage s'était jetée sur elle. Elle ne lui avait rien fait, mais la jeune femme fut tout de même projetée au sol. Et sa jambe blessée se retordit à nouveau, ne faisant qu’aggraver la blessure actuelle. Incapable de bouger, elle tenta tant bien que mal de se retourner sur le dos. L'obscurité brouillait sa vue, et tout ce qu'elle put voir était la silhouette de l'animal sauvage et visiblement celle d'Alford qui se battaient. Mince... Elle devait se relever. Elle ne pouvait pas rester comme ça indéfiniment...

Et soudain, les cris de ce qui semblait être un Léopard cessèrent en premier, tandis que l'animal s'écrasait durement sur le sol. Ayant réussi à se mettre à quatre pattes sur le sol, Aeryth, reprenant ses esprits, chercha Alford du regard. Alysia commençait à se rendormir. S'appuyant contre un rocher, Aeryth parvint à se redresser alors que sa jambe lui faisait toujours horriblement mal, et qu'elle boitait. Elle aperçut alors Alford, qui boitillait lui aussi. Et... Il avait l'air assez blessé. Lorsqu'elle le vit dans cet état, elle ouvrit des yeux d'horreur. C'était de sa faute, si il était comme ça? Il semblait que oui... Aeryth s'approcha lentement de lui. Il était évident qu'il devait ne pas avoir confiance en elle. Après tout, c'était la faute d'Alysia... Elle regarda ses blessures, avant que des larmes ne lui montent aux yeux.

-Je... Je suis désolée Alford... Je ne voulais pas que vous soyez autant blessé... Fit-elle.

Il avait beau être plus "massif", en terme de musculature bien sur, qu'elle, elle se devait tout de même de l'aider. Elle attrapa son bras, et le passa autour de son épaule, tentant tant bien que mal de l'aider à l'avancer. Ils finirent par gagner l'endroit où se trouvaient leurs chevaux, et Emerald se mit à hennir en voyant Aeryth. Elle eut un faible sourire, avant d'adosser Alford contre un arbre. Elle s'approcha de la jument, lui caressant le front du revers de la main, avant de fouiller les sacoches accrochées à sa selle. Elle trouva de multiples bandages, qu'elle n'avait pas oublié d'emporter avec elle. La jeune femme, tout en tremblant, se retourna vers le mercenaire, s'approchant de lui. Elle s'accroupit afin d'être à sa hauteur, et commença à chercher ses plaies du regard. Il semblait que quelques rayons de lumière commençait à apparaître, et la jeune femme arriva à distinguer les plaies sur le corps de son escorte. Découpant plusieurs bandages, elle entoura les plaies d'Alford avec.

-Je... Je suis vraiment désolée, Alford... Sincèrement... Nous devrions rentrer à Aldaria, vous avez besoin de vous rétablir.... Je comprendrais que vous m'en vouliez, je n'ai vraiment pas été sympathique avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Dim 29 Mai 2016 - 19:16

Il avait eu de la chance de s'en être sortit vivant vu ce qui s'était passé, mais il n'était pas dans un état très glorieux néanmoins, il saignait bien et si ses blessures n'étaient pas mortelles dans l'immédiat, elles nécessiteraient des soins, et d'être traités assez rapidement pour ne pas commencer à devenir vraiment dangereuse pour sa vie, ours ou pas et cotte de mailles où pas ce prédateur n'avait pas du tout était tendre avec lui bien au contraire, et pour le coup si Alford ne s'était pas interposé ça aurait été Aeryth qui aurait goûté de ses crocs, bon peut-être qu'il était trop gentil, mais il préférait risquer sa vie, et il était content qu'elle soit encore en vie malgré les ennuis qu'elle venait de lui causer à répétition...

« Je m'en sortirai, je vais m'en sortir ne t'inquiète pas... » Dit-il en crachant ensuite du sang par la bouche quand Aeryth alla lui dire qu'elle était désolé, il ne savait pas vraiment comment répondre autrement aux excuses de cette dernière vu tout ce qui s'était passé, à part clamer qu'il allait s'en sortir, oui il devait s'en sortir pensa t-il. Il n'allait pas mourir ici, et puis même si ces événements avaient dû sans doute servir un peu de leçon à la jeune femme il ne tenait certainement pas à ce qu'elle ait sa mort sur la conscience… Ou à mourir tout court d'ailleurs.

Il essayait de marcher plus convenablement mais cela était difficile avec ses blessures, déjà que se tenir debout était difficile, sans compter que le tout lui faisait horriblement mal… Par son totem heureusement qu'il avait au moins eu son armure de maille pour le protéger en partie, sinon il serait dans un état plus critique… Il regarda Aeryth sachant que oui il lui devait en partie cela, mais cette fois-ci elle semblait totalement sincère, et inquiète pour lui, en même temps si cela n'avait pas été le cas c'est qu'il y avait un souci tout de même, enfin il n'avait pas envie de la fustiger sur le moment, tout cela lui avait certainement mit du plomb dans la tête au moins.

« Là prochaine fois soit plus prudente, tu ne peux pas revenir en arrière, mais tu peux bien m'aider à m'en sortir, et ne pas refaire la même erreur à l'avenir. Je ne t'en veut pas ma foi, mais tâche de ne pas recommencer… Et n'oublie pas tes actions aussi ont des conséquences sur les autres... »
Dit-ils alors qu'ils étaient arrivés à l'endroit où se trouvaient leurs chevaux après qu'elle l'ait aider à s'avancer et qu'elle s'excusait de tout cela.

Il se laissa ensuite faire de toute manière pour les bandages, après tout il valait mieux traiter assez vite ce genre de blessures surtout s'ils comptaient ensuite se rendre à Aldaria pour les faire traiter… Dans tout les cas Aeryth tâche de faire de son mieux, et Alford poursuivit après une certaine réflexion.

« Bon sang, Aldaria ça fera perdre du temps pour la mission d'y retourner, mais je pense que j'ai pas le choix… Je suppose que tu n'es pas une puissante magicienne ? Dommage car ça aurait pu convenir sans doute. » Dit-il en serrant légèrement les temps alors qu'elle finissait d'appliquer les bandages avant de rajouter alors qu'il pensait à essayer de se lever.

« Le problème c'est que je serai pas payé si dans vôtre rapport il est spécifié que je vous ait pas escorté, et il faut bien que je gagne ma vie moi... » Dit-il un peu inquiet pour cela… « Et vous pouvez pas attendre que je sois guérit je suppose pour aller apporter vôtre message… Enfin ma foi je vais devoir faire sans... » Se résigna t-il avant de la regarder, et d'achever sérieux.

« Bon du coup on y va ? » Plus vite ce serait fait, plus vite ils pourraient passer à autre chose après tout.





[Hrp : Je te propose qu'on conclut dans deux posts pour faire cela propremment du coup^^.]


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Mer 13 Juil 2016 - 23:00

Elle aida Alford à marcher quand il y en avait besoin, il est vrai qu'avec ces blessures le mercenaire pouvait avoir du mal à marcher. Elle lui promit d'être plus prudente, et ils regagnèrent l'endroit où étaient restés leurs chevaux. "La mission attendra, nous n'avons pas le choix Alford..." Fit Aeryth lorsqu'il eut dit une phrase concernant l'éventuel retard qu'aurait la mission à cause de cet imprévu.

L'homme avait raison quand au fait qu'Aeryth n'était pas une très puissante magicienne. C'était vrai, il fallait l'admettre. Mais ce n'était pas comme si elle ne savait rien faire d'autre. "Veuillez m'excuser Alford, il est vrai que je ne suis pas une puissante magicienne. Cela aurait pu être utile, certes..." Elle soupira, et promena son regard sur les sombres alentours. "On ne peut pas tous naître avec un grand talent en magie..."

Elle l'aida à se hisser sur son cheval, il en avait besoin, de l'aide. Elle attrapa les rennes du cheval, et, montant en même temps sur le dos d'Emerald, ramena la monture d'Alford près d'elle. "Surtout, ne bougez pas de votre cheval. Cramponnez-vous à la selle, tout ce que vous pouvez, mais surtout ne bougez pas. Ca ne ferait qu'aggraver vos blessures. C''est moi qui vais diriger votre monture, donc vous ne pouvez pas vous servir de vos rennes. Faites en sorte de ne pas tomber, nous avancerons doucement." Là au moins, elle avait été claire. Elle avait pu paraître intransigeante dans ses paroles, mais sa voix s'était voulue douce. Quand elle se faisait du soucis pour quelqu'un, cela se voyait beaucoup. "Nous allons y aller, c'est ce que vous désiriez." Elle soupira. "Je ne saurais vous faire attendre... Enfin. Vous m'avez sauvée et donc il n'y a aucune raison pour que je ne vous aide pas."

La jeune femme talonna Emerald, qui, avançant au pas, rejoignit le sentier alors qu'Aeryth ne la guidait que d'une main, tenant fermement les rennes du cheval d'Alford dans l'autre. Elle jetait régulièrement un oeil par dessus son épaule, afin de voir si il était toujours sur la selle. Elle n'avait pas vraiment envie qu'il tombe. Elle emprunta donc le même sentier qu'à l'aller, mais les pas de la jument se faisaient beaucoup plus lents. Emerald était sans doutes aussi épuisée que les deux humains, et elle devait être soulagée de ne devoir effectuer qu'une très lente marche. Ils mirent un moment à rejoindre Aldaria, mais il fallait qu'ils trouvent une Auberge où dormir, et un endroit pour soigner Alford. C'était ça le plus important. "Nous approchons d'Aldaria, Alford!" S'exclama Aeryth en distinguant l'ombre de la ville au loin. Elle jeta un oeil par dessus son épaule pour s'assurer qu'il était toujours là, et toujours en vie. "Je suis désolée pour la lenteur de la marche, je ne pouvais pas aller plus vite sans craindre que vous vous blessiez... Comment vous sentez-vous?" Tout en parlant, ils s'étaient engouffrés dans la ville, ville déjà endormie depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Alford Gorder
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
5/10  (5/10)
Xp disponibles: 2

Modérateur
Mercenaire

MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth) Ven 15 Juil 2016 - 16:42

L'aide d'Aeryth était appréciable, Alford n'était certes pas un fragile, mais il n'était pas non plus blessé juste légèrement, un léopard ce n'était tout de même pas rien, mais il avait eu de la chance et était sortit vivant de cela en assez bon état malgré la surprise… Il hocha la tête au passage quand elle confirma qu'ils n'avaient pas le choix, en effet pour le coup ils auraient du mal à finir la mission, sauf si elle l'abandonnait ici…

Et visiblement il avait raison quand il disait qu'elle n'était pas une mage très puissante, ou de ce genre là, mais bon au fond tout le monde ne pouvait pas être un mage d'un tel niveau en effet… Enfin cela ne voulait pas dire pour autant qu'il ne pourrait pas disposer de soin bientôt, mais pas tout de suite dans les faits, c'était cela qui était dommage certes, mais il y survivrait certainement avec un peu d'effort…

Il se laissa donc aider par elle pour se hisser sur son cheval, bon il pouvait essayer de prendre les rênes, mais vu son état il valait mieux éviter de jouer au grand cavalier dans les faits…. « Je vais faire comme vous le dîtes... » Dit-il simplement en serrant les dents, et en sentant ses blessures qui le tiraillaient. Par la peste il garderait sans doute deux trois cicatrices de cette histoire cela on pouvait en être certain, mais bon au moins ils en sortiraient tout deux vivants pour peu qu'Aeryth s'en sorte bien… Pour sa part en tout cas il avait plus remarquer le souci dans le ton d'Aeryth que l'intransigeance, mais au fond il n'était pas vraiment en état de beaucoup se soucier de la manière dont elle lui parlait… « En effet, je vous fais confiance pour la suite... » Dit-il calmement donc quand elle confirma qu'ils y allaient, et qu'elle voulait l'aider. Pouvait-il vraiment lui faire confiance ? Il supposait que oui, de plus elle semblait vraiment regrettait ses actes d'avant…

Et les deux chevaux commencèrent donc à avancer, pour sa part Alford se contenta tout simplement de serrer les dents, car même si le rythme était doux, le fait de se déplacer à cheval n'était sûrement pas pour diminuer sa douleur. Et sinon il tâchait de rester bien sur la selle, il supposait qu'il ne risquait pas de tomber, après tout il restait en partie un colosse donc s'il tombait cela se remarquerait, mais il préférait être prudent… Enfin pour sa part s'il s'en sortait de tout cela il aurait aussi une chouette histoire à raconter à propos du combat qu'il avait contre un guépard pensa t-il amusé… Avant de continuer à grimacer, ah bon sang ! Il aurait vraiment dû prendre son armure de plaques en os de dragon, et pas cette cotte de maille… Enfin au fond cette négligence ne lui avait pas coûté trop cher, mais il savait que cela aurait pu être différent finalement…

« Enfin. » Dit-il légèrement de bonne humeur quand elle prévint qu'ils approchaient d'Aldaria, heureusement qu'il n'avait pas été blessé trop loin de la cité tiens… Puis il entendit la jeune femme qui semblait vouloir s'excuser, et qui lui demandait comment il se sentait… Ce à quoi il répondit tout simplement.

« Vaut mieux que vous n'alliez pas trop vite de toute manière, car au galop je pense que sinon je le sentirai bien passer, quand à comment je me sent… Je sais pas j'ai l'impression de m'endormir un peu… M'enfin il doit encore me rester pas mal de sang, mais il m'a pas rater... » Dit-il avant de tousser un peu, de la poussière s'était engouffré dans sa bouche pendant la marche, puis il reprit…

« M'enfin il valait sans doute mieux que je sois blessé ainsi avec un espoir de guérison, que vous morte… Ne vous en voulez pas trop je n'ai fait qu'opter pour le moindre mal Aeryth. Mais s'il vous plaît la prochaine fois soyez plus prudente, et écouter mes conseils d'accord ? » Essaya t-il de dire sérieux en essayant d'oublier un instant la douleur, ce qu'il arriva à faire avec sa force d'esprit, mais cette dernière revint peu après. Car on ne pouvait pas non plus écarter une telle douleur éternellement, sauf avec une volonté proche de la démence… Et sur ce il attendit calmement qu'ils arrivent chez le guérisseur, car que pouvait-il faire d'autre après tout ? La suite appartenait à Aeryth.

Et c'est donc ainsi qu'il se fit donc soigner de ses blessures, et qu'ils purent ensuite repartir en direction de Gloria pour mener à bien leurs missions, et cette fois-ci les choses se passèrent heureusement mieux qu'au premier essai...


Voix d'Alford

Comme avant de commander il faut apprendre à obéir. Avant de juger les autres, il faut savoir se juger soi-même, et se soumettre au jugement des autres.





Code couleur texte alf : 33CCFF

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth)

Revenir en haut Aller en bas

Sur les routes de l'empire (Pv Aeryth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» la remonte de la cavalerie sous l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-