Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sélénia MysticRiver (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Sélénia MysticRiver (Terminé) Lun 1 Juin 2015 - 20:50


MysticRiver Sélénia


"Le trouble de mon âme étant sans guérison, le vœu de la vengeance est un vœu légitime"
François de Malherbe




Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Très faible
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Moyen
  • Réflexes : Moyen
  • Endurance : Très faible
  • Résistance : Très faible
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : Moyen
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Moyen
  • Intelligence : Très bon
  • Arrogance : Moyen
  • Gentillesse : Moyen
  • Prestance/charisme : Moyen
  • Mémoire : Très bon

    Combat :
  • Epée : Aucun niveau
  • Dague doubles ou simple : Aucun niveau
  • Poignard : Aucun niveau
  • Lance : Aucun niveau
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Aucun niveau
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Aucun niveau
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Aucun niveau
  • Equitation : Bon

Identité


  • Race : Humain

  • Nom : MysticRiver

  • Prénom : Sélénia

  • Surnom(s) : Princesse Pantoufle

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : 1748 de l'âge d'argent

  • Age réel : Dix ans

  • Age vampirique : /

  • Lieu de naissance : Aldaria

  • Lieu de vie : Aldaria

  • Rang social : Noble

  • Poste/emploi :

  • Guilde : Aucune


Equipement et magie
  • Arme principale : Durant son voyage, Sélénia a emporté avec elle un petit arc qui lui servait à la chasse et quelques flèches.

  • Autres objets : Une dague dont le pommeau est orné des armoiries de sa famille.

  • Alignement : Neutre

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : De sa mère Ifalna originaire d'Althaia, Sélénia a hérité la beauté de ses traits, sa peau diaphane, et ses cheveux dorés. Comme son demi-frère Eden MysticRiver, avec qui la ressemblance est frappante, elle possède un visage délicat en forme de cœur, des pommettes saillantes et les prunelles céruléennes. Sa silhouette gracile conserve encore la fraîcheur de l'enfance tout en arborant discrètement les premiers signes de la féminité.

    Sa longue chevelure d'or pur lui arrive jusqu'au bas du dos et elle les attache souvent en longue tresse ou les laisse libre, recouvrant son corps d'un voile soyeux et lisse. Ses joues rondes donnent à son visage un aspect doux et poupin, malgré la dureté qui lui traverse parfois le regard.

  • Caractère : Sélénia est capricieuse, très têtue et manipulatrice lorsqu'elle désire obtenir quelque chose. Bien que réfléchie, il lui arrive de perdre son sang-froid dans les situations "extrêmes" et d'agir de manière imprudente ou impulsive.

    Mais elle est aussi généreuse, loyale envers ses amis et accorde une grande importance à la parole donnée ainsi qu'à l'honneur. Toutefois, sa haine des vampires pourrait l'amener à utiliser des méthodes "douteuses" et à se montrer machiavélique afin d'atteindre son objectif.

    Elle désire venger la mort de son père, mais à quel prix ? ange ou démon ? Nul ne le sait, elle possède une part de lumière mais la haine qui la ronge la fera t'elle basculer du coté de l'ombre ?

    Education: Née dans une famille noble, elle a été choyée voire pourrie gâtée par un père qui l'adorait et reportait sur elle tout son amour paternel. Enfant très talentueuse et en avance pour son âge, Sélénia a reçu une excellente éducation, apprenant aussi bien les disciplines artistiques comme le chant, la musique et la danse. Elle étudia également la littérature et l'histoire ainsi que la magie ancienne. Son père désirant faire d'elle une jeune femme érudite, cultivée et raffinée, capable de briller à la cour ou auprès des personnages influents du royaume.

    En raison de son enfance surprotégée durant laquelle celle-ci a vécu dans une sorte de "cocon", la jeune fille ignore la dureté du monde extérieur. Néanmoins, elle fait preuve d'une certaine méfiance envers les inconnus et possède un sens aigu de l'observation. Très fière de son sang noble, Sélénia méprise les vampires qu'elle considère comme des abominations et peut se montrer hautaine avec les gens du "peuple".

    Sélénia n'a reçut aucune instruction militaire mais sait se servir d'un arc car elle l'utilisait lors de parties de chasse. Elle possède également une dague dont le pommeau est orné des armoiries de sa famille.



Mes liens


Personnes liées:

- Père: Ismil, comte de MysticRiver. C'est un homme juste et bon, ayant un grand sens du devoir. Il consacre son existence austère à l'étude de la magie et lit des anciens grimoires dans l'espoir de trouver une information relative à une mystérieuse épée "la tourmentée" dont il est le gardien.

Très affecté par la mort en couches de sa première épouse Edonia, mère de son fils aîné Eden, l'homme se renfermera sur lui-même, ne retrouvant un peu de joie de vivre qu'à la naissance de sa fille Sélénia, née d'une seconde union avec Ifalna, la jeune sœur de sa défunte femme. Il espérait retrouver dans les traits de la cadette le souvenir de celle qu'il aimait. Hormis sa grande intelligence, il était également un bretteur redoutable, sachant très bien manier l'épée.

- Mère: Ifalna Briselame. C'est la sœur cadette d'Edonia Briselame et elle a épousé Ismil MysticRiver après la mort de cette dernière. Elle mourra des suites d'une chute de cheval quand sa fille était âgée d'à peine quatre ans. Sélénia conserve peu de souvenirs de sa mère et s'est beaucoup rapprochée de son père suite à cet accident tragique, peut-être pour combler son absence.

- Frère: Eden MysticRiver: Il s'agit du demi-frère de Sélénia, âgé d' environ dix-sept ans, il est né du premier mariage de Ismil MysticRiver avec Edonia Briselame. Comme sa demi-sœur, ce dernier a hérité d'une grande beauté et possède des cheveux blonds et des yeux bleus. Fin et élancé, il préfère l'art de la musique et la douceur à la violence brute. C'est pour cette raison que le jeune homme a décidé de devenir Baptistrel. Délaissé par son père dès sa naissance car celui-ci lui reprochait d'avoir causé la perte de sa bien-aimée Edonia, il grandit à Althéia chez des cousins éloignés et ne voyait son père qu'en de rares occasions. Leurs relations semblèrent s'améliorer à la naissance de sa petite sœur, mais restèrent distantes. Eden est très protecteur envers Sélénia sur qui il reporte son besoin d'affection. Il lui donnera d'ailleurs son surnom de "princesse pantoufle".


- Nourrice Eugénia: Il s'agit d'une femme brune et robuste, âgée d'une trentaine d'années qui est chargée de s'occuper de Sélénia. Dotée d'un caractère bien trempé, elle fait néanmoins preuve d'une grande sensibilité et est entièrement dévouée à la famille MysticRiver.

Animal de compagnie:

Ninie: Il s'agit d'une jeune jument à la robe blanche et soyeuse qui adore les carottes. C'est la préférée de Sélénia et celle qu'elle emportera avec elle dans son périple.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : Je suis une femme et j'habite en Belgique, si vous voulez plus de précision vous pouvez toujours me constater en MP. J'aime les sciences humaines, naturelles, dessiner, écrire, lire (pas que des romans), surfer sur Internet, écouter de la musique, les chats et boire du thé. Je n'aime pas les tâches ménagères, manger des haricots verts et les pervers narcissiques (à bon entendeur).

  • Rythme rp : Avez vous bien compris que vous êtes ici sur un RPG à rythme rapide ? Oui

    engagez vous à respecter ce fait ? Oui

    Combien de temps mettez vous à répondre à vos rps en général ? Dur à dire car je débute, a priori si c'est court je répondrai dans la journée, si je dois rédiger un "pavé", dans les 2-3 jours qui suivent ou une semaine grand maximum si vraiment "gros gros" pavé.

  • Particularités rp : Avez vous des difficultés particulières (style, orthographe, longueur...), êtes vous disposés à aider des joueurs débutants le cas échéant ? Tiens d'ailleurs, débutez vous ou êtes vous un vieux briscard dans le monde du rpg ?

    Euh, j'essaye de débuter le rpg, j'ai déjà testé un autre forum mais n'ayant que peu de réponses à mes "rp", j'ai cherché un forum avec plus d'activité.

    Donc je suis une grande débutante, bande de veinards! :-)

    Je suis prête à aider le cas échéant, mais à mon avis c'est surtout moi qui risque d'avoir d'aide, du moins au début (style, ponctuation, psychologie des personnages).


  • Comment avez vous découvert le forum : J'ai découvert ce forum par "hasard" en tapant une recherche sur les dragons, à savoir s'il existait des romans où les personnages principaux étaient des dragons ou un jeu où on incarnait un dragon. Je ne cherchais pas de RP à la base, mais le forum a attisé ma curiosité.

  • Le code du règlement :








Prologue:

L'origine de la famille MysticRiver remonte à ces temps immémoriaux, où les premiers humains accostèrent sur les terres lointaines du continent d'Armanda. Le fondateur de cette lignée se nommait Fiodor dit "le mystique". Lié au totem de la "chouette", il était connu pour son tempérament "excentrique" et son fanatisme religieux.

Le "mystique" prétendait avoir voyagé dans le monde astral et vu de ses propres yeux ce lieu mystérieux dont nul n'est jamais revenu. Là bas, coulerait une immense rivière d'énergie pure, telle qu'il est impossible de se la représenter pour le commun des mortels. Balivernes ou élucubrations d'un fou ? Personne n'a réussi à trancher cette question.

Quoiqu'il en soit, servant dans l'armée de Judovic Kohan, l'homme se distingua par sa bravoure au combat et ses faits d'armes. Ce qui lui valut d'être anobli par ce leader charismatique lorsqu'il se proclama empereur et fonda la cité de Gloria la Magnifique.

Devenu noble, Fiodor prit naturellement le nom de MysticRiver en référence à sa vision dans le monde astral, et transmis ce patronyme ainsi que le titre de Comte à ses descendants.

Il se maria quelques mois après la fin de la guerre contre les vampires et son épouse mit au monde deux fils, des jumeaux prénommés Esmeador et Algenor. On raconte que ce mariage fut très malheureux car l'homme se montrait souvent violent, voire cruel envers son entourage. Parfois, il se mettait à parler seul en tenant des propos incohérents ou avait des "absences" durant lesquelles ses yeux brillaient d'un éclat adamantin.

Un jour, "le mystique" sortit de sa riche demeure, franchit les murailles de la ville de Gloria et disparu dans la brume matinale. Nul ne le revit jamais. Certaines rumeurs prétendent qu'il s'était éloigné à l'intérieur des plaines désertiques, peut-être pour y mourir. Depuis lors, cette histoire demeure auréolée de mystère et la vérité a sombré dans le puits infini de l'oubli.

Liens de sang et de métal:

Les années passèrent, les jumeaux grandirent en force et en sagesse, vivant en bonne entente jusqu'au moment où ils parvinrent à l'âge adulte. Au moment de la succession, une querelle éclata entre les deux frères afin de décider lequel des deux obtiendrait le titre de comte de MysticRiver ainsi que la majeure partie de l'héritage familial.

Etant des vrais jumeaux, il était impossible de départager lequel des deux avait la primauté sur l'autre dans l'ordre de naissance et donc devenait le successeur légitime. Bon et loyal, Esmeador proposa à son frère Algenor de partager les terres ainsi que les richesses en deux parties égales. Toutefois, il conserverait le titre de comte, comme l'avait souhaité leur défunt père Fiodor "le mystique".

Au début, Algenor fit mine d'accepter mais en secret, il fomenta d'assassiner son jumeau en usant d'un poison extrêmement violent, versé dans ce dessein à l'intérieur d'une coupe de vin.

Un somptueux banquet fut organisé afin de célébrer la réconciliation des deux frères et leur accord en ce qui concernait la succession.
Avec une impatience croissante, Algenor guettait le moment où Esmeador porterait le breuvage empli du venin mortel à ses lèvres. A dire vrai, il éprouvait même une joie coupable à la pensée de la longue et douloureuse agonie qui s'en suivrait. Depuis toujours, l'homme ressentait une haine profonde, mêlée de jalousie, à l'égard de son jumeau, cet être à la fois si semblable et si différent. Comment deux personnes, en apparence identiques, pouvaient elles être à ce point différentes s'était il souvent demandé ?

Esmeador ressemblait au soleil, il en avait hérité la chaleur et l'éclat, tandis que lui Algenor s'identifiait à la froideur et à l'obscurité lunaire. Depuis toujours, il avait vécu dans l'ombre de ce frère trop "parfait", meilleur que lui en tout point et admiré de tous; c'était le préféré de leur père...Mais à présent, enfin, son heure était venue. Il allait enfin connaître ce bonheur indicible d'être dans la lumière.

Esmeador leva sa coupe de vin, s'apprêtant à la boire; soudain, Shana, son épouse renversa la sienne par mégarde. Contrite, elle épongea la table à l'aide d'une serviette et appela une servante afin qu'elle en apporte une nouvelle. Afin de la consoler, Esmeador lui proposa la sienne, et après avoir adressé un regard tendre à son époux, elle l'avala d'une traite, sous le regard décontenancé d'Algenor.

A peine quelques minutes plus tard, Shana pâlit et des gouttes de sueur se mirent à perler le long de son front blême. Tout d'un coup, son visage grimaça de douleur et elle porta la main à sa gorge comme si quelque chose l'empêchait de respirer.

Elle renversa sa chaise et tomba sur le sol où elle commença à convulser en poussant des cris de douleur. Horrifié par la scène effroyable qui se déroulait sous ses yeux, Esmeador demanda qu'on fasse quérir un guérisseur pour porter secours à son épouse, qu'il aimait par dessus tout. Il en fut fait selon ses ordres mais aucun charme, ni aucune potion ne parvint à guérir Shana, qui mourut après deux jours d'agonie dans d'atroces souffrances. Des marques violacées recouvraient la majeure partie de son corps qui dégageait une odeur méphitique, et le guérisseur appelé à son chevet en conclut que cela ne pouvait être que l'œuvre d'un empoisonnement très puissant.

Dévasté par la mort tragique de sa bien-aimée, Esmeador se mura dans le mutisme et refusa de voir quiconque pendant des mois. Puis, un froid matin d'hiver, il se leva, le cœur rempli d'une nouvelle résolution: Shana avait été tuée et il retrouverait cet assassin afin de la venger. A présent, il ne vivrait que pour cela .

En secret, dissimulé sous un déguisement de bure grossière, le jeune noble sillonna les venelles et les tavernes des quartiers mal-famés de la ville à la recherche d'un indice. Pendant de nombreuses journées, ces recherches demeurèrent infructueuses, mais une nuit alors qu'il errait dans une ruelle sombre et boueuse, il remarqua que quelqu'un le suivait.

Discrètement, il jeta un regard en arrière et aperçut une silhouette fugace, dissimulée dans l'ombre de la porte cochère d'une demeure. Esmeador continua son chemin, comme si de rien n'était, puis il tourna brusquement au coin d'une habitation. Tapi dans l'obscurité, l'homme entendit des pas se rapprocher de plus en plus...

Soudain, il vit apparaître une jeune femme dont la pénombre nocturne masquait l'apparence. Avant même qu'elle ait pu faire un geste pour s'enfuir, l'homme l'agrippa par le bras et la tira dans un endroit à l'écart, malgré ses cris de protestations.

- Qui est tu ? Et pourquoi me suis tu ?
- Je tenais à vous rappelez notre petit arrangement, vous ne m'avez toujours pas payé...

Esmeador se figea. De quel "arrangement" pouvez t'il bien s'agir. Qui était cette femme ?
- Je ne comprends pas...de quoi parle tu ?
Les nuages qui cachaient la lumière de la lune se dissipèrent et il discerna les traits
de son interlocutrice. Une large balafre traversait son visage, qui avait dû être beau autrefois et ses yeux noirs possédaient la dureté de ceux qui luttent pour leur survie. Ses longs cheveux noirs étaient attachés en queue de cheval et une robe en toile grossière recouvrait son corps fin.

- Vous m'avez promis mille pièces d'or pour le "nectar", chuchota t'elle. La moitié avant la livraison et la seconde moitié après. Je viens chercher mon dû.

L'homme la regarda sans comprendre, tout d'un coup un frisson glacé lui parcourut l'échine.
Il l'empoigna par les épaules et lui demanda:
- Qui t'as promis ça ?
Elle le regarda avec perplexité puis ses lèvres esquissèrent un sourire narquois:
- Mais c'est vous !

Durant ce temps, Algenor vivait dans la crainte que son secret ne soit révélé au grand jour; il s'était rendu à la hâte chez la marchande de poison qui avait confectionné le mélange mortel, destiné à être versé dans la boisson de son frère. Hélas pour lui, cette femme demeurait introuvable et semblait s'être évaporée dans les bas-fonds putrides de la cité de Gloria. Alors Algenor n'eut d'autre choix que de s'en remettre au destin, attendant de vivre ou de mourir...

Les mois passèrent, peu à peu, Algenor commençait à se sentir en sécurité, convaincu que son crime demeurerait impuni. Parfois, il se remettait même à préméditer un nouvel assassinat envers son frère, espérant cette fois-ci parvenir à son but.

Un matin, alors qu'il rentrait d'une partie de chasse dans les forêts alentours, il reçut la visite imprévue de son jumeau. Mais à sa grande stupéfaction, celui-ci n'était pas seul. A coté de lui, se tenait une silhouette, encapuchonnée dans un manteau de lin sombre.

A sa vue, Algenor ressentit un étrange malaise et un sombre pressentiment commença à sourdre dans son esprit. Brusquement, l'inconnue qui accompagnait Esmeador rabattit la capuche de sa tenue de lin et Algenor laissa s'échapper un cri de surprise.


- C'est lui, dit-elle en pointant un doigt accusateur dans sa direction. C'est celui à qui j'ai vendu mon plus puissant poison !

Confronté, Algenor tenta de nier sa responsabilité dans la mort de Shana, mais son frère sans écouter ses explications, dégaina son épée. Une terrible confrontation s'en suivit, qui se solda par la victoire de Esmeador. Néanmoins, durant ce combat à mort, celui-ci fut grièvement blessé au bras gauche par la lame acérée de son frère, et dû subir une amputation.

Après cela, l'homme se replia sur lui-même, allant jusqu'à délaissé son fils aîné, un enfant de trois ans qui fut confié à des précepteurs et des nourrices. Quelques années plus tard, il mourut, laissant à son héritier des terres à l'abandon et une fortune familiale pratiquement dilapidée.

"Ombres et lumières":

Son fils, nommé Aghnar, se révéla être un homme cynique et opportuniste: son enfance solitaire et ses années d'étude avait développé chez lui un esprit dur et pragmatique. Son totem lié était le "vautour".

Il se lança dans les affaires et hissa sa famille, qui se trouvait alors acculée à la ruine, au rang d'une des plus riches et puissante de Gloria. Pour parvenir à ses fins, il n'hésita pas à mentir, tricher, et à exploiter les plus faibles afin de s'emparer de leurs biens. A sa mort, poignardé dans son lit, il laissa une immense fortune et de nombreuses terres que se disputèrent âprement ses trois fils.

Il s'en suivi des luttes intestines durant plusieurs décennies et la famille se divisa en plusieurs branches dont certaines essaimèrent dans les autres grandes villes du Royaume. Les générations de MysticRiver se succédèrent au cours des siècles, regroupant dans ses rangs aussi bien des dirigeants au tempérament noble que des individus fourbes et cruels.

Parmi les descendants de Fiodor "le mystique" certains montraient une prédisposition hors du commun pour l'utilisation de la magie. Afin de conserver cet "avantage" héréditaire et assurer la pureté de leur lignage, les membres de cette famille contractaient souvent des mariages entre cousins plus ou moins éloignés.

L'épée "tourmentée":

Année 1718 ? (Age ?)

Kaeden, le nouveau jeune comte de MysticRiver se tenait assis sur un siège, dans la bibliothèque de sa demeure secondaire, située dans les beaux quartiers de la cité d'Althaia la romantique. Il était venu s'installé dans cette ville afin d'y parfaire sa formation de jeune mage et se consacrer à l'étude d'anciennes formules magiques.

Le printemps venait de débuter et la brise qui pénétrait par la fenêtre ouverte de la pièce était chargée des senteurs de fleurs sauvages ainsi que d'une odeur de sève et de verdure. Le jeune homme âgé de dix-huit ans s'étira comme un chat, avant de replonger le nez dans ses vieux grimoires poussiéreux.

Il aimait caresser des doigts le cuir de la reliure, sentir sa texture rugueux et respirer l'odeur du papier défraîchi: les anciens ouvrages étaient ses préférés car ceux-ci avaient une histoire et possédait la richesse d'un passé.

Souvent, en les lisant, il lui arrivait de s'imaginer la personne qui, avant lui, tournait amoureusement ces pages jaunies par le temps, déchiffrait les lignes à demi-effacées et inscrivaient des annotations dans la marge.

Kaeden venait d'achever la lecture d'un gros grimoire de magie elfique et s'apprêtait à le ranger à sa place; quand son regard fut attiré par une pile de livres rangés dans la réserve.

Le jeune homme en examina quelques-uns mais la plupart était des ouvrages sans intérêt, traitant de la politique, de l'art héraldique et du maniement des armes. Il grimaça au souvenir de ses cours de combat, lui qui n'éprouvait que répugnance à l'utilisation d'une épée ou d'une arbalète. Depuis son plus jeune âge, il avait préféré la plume à la lame et les qualités de l'esprit à celles de l'art de la guerre. Le jeune homme s'apprêtait à sortir de la réserve, soudain il aperçut un petit livre rouge à la couverture écornée. Un titre était gravé en lettres dorés: Mystères d'Armanda: Secrets des armes ésotériques et de l'ancienne magie.

Intrigué, il l'ouvrit et commença à feuilleter les pages, jusqu'au moment où il aperçut, au début d'un chapitre, une gravure représentant une épée: jamais auparavant, il n'en avait vu une semblable à celle-ci.

La lame étincelait d'une étrange lueur et son pommeau était serti de pierres précieuses. Fasciné par cette découverte, le jeune homme se mit à lire à toute vitesse la légende inscrite sous cette image. Elle indiquait:

L'épée représentée ci-dessus a été surnommée "la tourmentée" par son premier maître, Fiodor "le mystique". Depuis des générations, elle se transmet de père en fils, à l'héritier du titre du comte de MysticRiver.

A présent, l'arme se trouve enfermée dans la crypte familiale à Gloria, où repose le tombeau de Kasiodor, surnommé le "sanguinaire" en raison de son extrême cruauté. Selon les chroniqueurs de son époque, ce dernier avait coutume de s'entraîner à l'épée en décapitant chaque matin un paysan et en torturant les malheureux prisonniers tombés entre ses mains.

Cette réputation de sang et de violence, lui valut une renommée de boucher et il suscita la désapprobation d'une partie de la noblesse de Gloria; tombé en disgrâce, l'homme partit en exil à Aldaria et y fonda un nouveau domaine.

Avant sa mort, suite à une longue maladie, il émit le souhait d'être enterré dans la crypte des MysticRiver, avec l'épée légendaire "la tourmentée", qui lui avait servi de compagne durant toute son existence. Bien que traditionnellement, celle-ci revenait de droit à son héritier, aucun de ses descendants ne revendiqua cette lame, souillée par tant de massacres.

Le jeune homme interrompit sa lecture un long moment pour réfléchir: jamais, il n'avait entendu parlé de la "tourmentée" auparavant et sa funeste réputation l'emplissait de crainte et de curiosité. Il brûlait d'en savoir plus à son sujet, d'autant qu'il n'existait, à sa connaissance, aucune arme semblable sur Armanda.

Si ce livre disait vrai, et selon la tradition séculaire de sa famille, il en était à présent l'héritier légitime.

Il décida de se rendre sur le champ à Gloria, où se trouvait la crypte familiale des MysticRiver. Lorsqu'il descendit à l'intérieur, il fut frappé par la noirceur et la froideur de ce lieu. Jusqu'à présent, rares étaient ceux qui osaient s'y aventurer et seul l'écho de ses pas brisaient le silence oppressant qui l'entourait.

Tout au fond de la crypte, se trouvait le tombeau de Keodor le "cruel", dont le corps momifié se tenait assis sur un trône d'argent massif, tenant entre les doigts l'épée légendaire: la "tourmentée".

Sa lame luisait dans l'obscurité et une mystérieuse aura magique émanait d'elle. A cet instant, le jeune homme se sentit irrésistiblement attirée vers l'arme, comme si celle-ci l'attendait depuis des années et qu'il répondait à son appel.

Sans réfléchir, il tendit la main vers elle et s'en empara; les doigts squelettiques de la momie se brisèrent et le cadavre desséché s'effondra en poussière sur le sol à ses pieds. Mais peu lui importait, il avait retrouvé la "tourmentée". Kaeden regarda son étrange lame où apparurent des signes ésotériques, inscrits en lettres de lumière, qu'il fut incapable de déchiffrer.

Durant les semaines qui suivirent, le jeune homme sentit croître en lui le désir de "lire" cette énigmatique inscription. Celui-ci se mua presque en obsession, et il parcourut tous les ouvrages de magie et de langues de la bibliothèque d'Aldaria, en vain.

Il ne rencontra pas davantage de succès auprès des mages et des érudits des grandes cités du royaume. Partout, il obtenait la même réponse, personne ne parvenait à identifier l'origine et les pouvoirs de Tourmentée, et encore moins à lire les lettres lumineuses qui s'inscrivaient à la surface de sa lame.

Le jeune noble pouvait sentir une grande puissance émaner d'elle, si forte que celle-ci lui faisait presque peur. Il décide alors de commencer une longue quête à travers Armanda afin de percer les secrets de la "Tourmentée".

Kaeden laissa la direction de ses terres à son intendant, et chevaucha par monts et par vaux, en emportant l'épée dans son voyage.

Pendant son périple, il parcourut maintes et maintes villages, hameaux et contrées désertiques, interrogea bien des mages, des épéistes, des forgerons et des érudits. Hélas, aucun ne fut capable d'interpréter les étranges symboles ni même d'identifier le métal dans laquelle la lame était forgée. Peut-être s'agissait-il d'une arme elfique ou vampirique ?

Nul n'avait de réponse satisfaisante à ses questionnements. De plus, le jeune homme ne connaissait aucun elfe, à ses yeux, ceux-ci représentaient des êtres de légendes et il n'avait eu la possibilité d'en rencontrer. Lorsqu'il était enfant, sa nourrice lui racontait souvent des récits de batailles héroïques pendant lesquelles les humaines et les elfes combattaient, côte à côte, leurs ennemis héréditaires: les vampires.

Le garçonnet l'écoutait les yeux brillants et imaginait les fiers archers elfes, et leurs mages utilisant la force de la lumière pour combattre les ténèbres. D'après la légende, les elfes vivaient dans des bois enchantés situés à l'est du royaume des humains.

La belle au bois chantant:

Sa quête le conduisit jusqu'aux confins des terres humaines, à l'orée des bois des efles. Kaeden hésitait à en franchir la frontière, craignant de commettre une sorte de sacrilège. De là où il se trouvait, il pouvait sentir l'aura de magie qui émanait de ce lieu chimérique.

Le jeune comte ressentit une force irrésistible le pousser à pénétrer dans cette mystérieuse foret. Après avoir prit une profonde inspiration, il s'enfonça, avec sa monture, dans les profondeurs sylvestres et poursuivit une route sinueuse pendant un long moment.

Soudain, l'homme entendit un chant elfique résonner dans les bois, non loin de l'endroit où celui-ci se trouvait. Une voix féminine, douce et mélodieuse fredonnait une mélopée dans une langue qui lui était inconnue. Subjugué par la beauté et la pureté de cette mélodie, il continua son chemin dans sa direction. Devant lui, les arbres s'écartèrent et il pénétra dans une clairière ensoleillée où coulait un ruisseau limpide. Assise au bord du cours d'eau, occupée à jouer de la harpe, se trouvait une jeune femme elfe.

Cette dernière était d'une éclatante beauté; ses cheveux d'un blanc nacré s'écoulaient en mèches soyeuses le long de son corps gracile, jusqu'à ses chevilles. Son visage délicat au teint diaphane, arborait fièrement une peau douce et satinée comme les pétales d'une rose blanche. La belle possédait un nez petit et fin et une bouche charnue d'un rose nacré. Quant à ses prunelles céruléennes, elles étaient obombrées par de longs cils neigeux. L'inconnue était vêtue d'une longue robe de soie blanche, brillante et vaporeuse et une ceinture d'or, ornée de pierreries, rehaussait la finesse de sa taille.

A sa vue, le jeune homme demeura bouche-bée, tant la jeune femme dégageait une grâce surnaturelle. Il resta un moment à la contempler, osant à peine respirer de crainte de trahir sa présence et d'effrayer la ravissante apparition.

Tout d'un coup, par inadvertance, il marcha sur une branche sèche et le bruit de son craquement alerta la jeune elfe. Elle tourna sa tête dans sa direction et leurs regards se croisèrent. Un frisson lui parcourut le corps et il sentit que son existence serait bouleversé à tout jamais, comme si à cet instant une flamme inextinguible venait d'embraser son âme.

La vénusté le regarda fixement et fronça les sourcils d'un air désapprobateur et méfiant.
- Qui êtes-vous et que faites vous dans ce lieu ? demanda t'elle d'une voix cristalline, mais ferme et assurée.

Le jeune homme s'avança vers elle, un peu intimidé par la prestance de cette dame elfe.
- Je me nomme Kaeden et je suis le comte de MysticRiver. Excusez-moi si je vous ai importuné ou effrayé, cela n'était pas mon intention.
La jeune fille sembla se détendre et esquissa un sourire amusé.
- Enchantée de faire votre connaissance, mon nom est Celendra Blanche-Lune.

Ils discutèrent pendant de longues minutes, sentant naître de part et d'autre une rapide complicité. Le jeune homme s'installa à coté d'elle et lui raconta la longue quête qu'il avait entreprise afin de découvrir l'origine de son épée, la Tourmentée. Celendra se montra fort intéressée par son histoire et demanda à voir l'arme en question.

Cependant, dès qu'il la sortit de son fourreau, son visage pâlit car elle venait de ressentir l'aura étrange et maléfique qui émanait de l'arme. C'était un mélange de sentiments douloureux et haineux. Au moment où sa main effleura sa lame glacée, elle la retira vivement car une sensation très désagréable, semblable à une décharge électrique, venait de lui parcourir le corps.

- Que se passe t'il ? demanda le jeune homme d'un ton inquiet.
La jeune elfe secoua la tête avec perplexité.
- Je ne sais pas...c'est très curieux, cette épée n'est pas ordinaire et j'ai pu sentir son aura et sa vibration. Elle était emplie d'une profonde mélancolie, de douleur mais aussi de violence, de haine et de mort.
- Je vois...

- Je ne peux en dire davantage. C'est la première fois que je rencontre une situation semblable. Mais peut-être que quelqu'un de plus érudit que moi pourrait vous renseigner.

Elle hésita un moment, avant de lui proposer de la suivre jusqu'à sa demeure qui se trouvait à proximité. Là-bas, vivait son père, un elfe très sage, versé dans les sciences occultes et la magie elfique. Ce dernier examina l'épée avec attention mais malgré toutes ses connaissances, il fut incapable d'en percer le mystère. Toutefois, le mage elfe mit le jeune humain en garde contre sa puissance maléfique.

- Pour l'instant, cette arme est "endormie" mais j'ignore les conséquences de son réveil. La seule chose dont je ne doute pas c'est qu'elles seront certainement funestes. Une ombre voilà ses prunelles claires et il ajouta: détruisez cette épée si vous le pouvez et si cela s'avère impossible, veillez sur elle, faites en sorte que personne ne s'en empare. Il faut s'assurer que le pouvoir qu'elle détient reste enfermé à tout jamais.

- Sur mon honneur, j'en fait le serment, jura le jeune comte de MysticRiver. A présent, je suis l'indéfectible gardien de la Tourmentée. Je sacrifierai ma vie plutôt que de laisser quiconque la dérober.

Avant son départ, le mage utilisa un sortilège destiné à lier l'épée au sang de la famille MysticRiver, afin que seul un membre de cette lignée puisse la toucher.

- Si un étranger s'avisait d'enfreindre cette règle, le sort de protection lui ferait ressentir une violente douleur dans l'ensemble de son corps.
- Je vais également rajouter un sceau, dit Célendra. Même endormie, cette épée peut corrompre l'âme des hommes. Vous les humains, vous êtes des êtres si faibles, ajouta-elle d'un ton malicieux à l'attention du jeune comte.

Celui-ci sentit alors ses joues s'empourprer et son cœur battre plus fort. Il demeura quelques mois chez les elfes avant de reprendre la route pour la Cité d'Aldaria. Durant les années qui suivirent, le noble continua à veiller sur l'épée, comme il en avait fait la promesse, et entretint une correspondance assidue avec Célendra.

Au cours de son séjour dans son domaine, le jeune homme était tombé éperdument amoureux d'elle et réciproquement. Hélas, tous deux avaient conscience que la concrétisation de cet amour était impossible, en raison de leur différence raciale. Dans les sociétés humaines et elfiques, l'union d'un humain et d'une elfe était jugée contre-nature et suscitait l'opprobre et la désapprobation publique. De plus, le comte devait assuré la pérennité de sa lignée familiale. C'est donc la mort dans l'âme et le cœur rempli de tristesse mais résigné, qu'il décida d'épouser une jeune fille issue de la noblesse Aldarienne.

Ce mariage se révéla peu heureux, l'homme ne témoigna aucune affection à son épouse, qui lui donna malgré tout deux fils, Indor et Ismil. Il eut également une fille illégitime, née d'une nuit d'égarement avec une dame de compagnie, qu'on renvoya aussitôt avec sa bâtarde. Jusqu'à sa mort, survenue suite à une maladie, il n'aima jamais qu'une seule femme et sur son lit de mort ses lèvres murmurent une dernière fois le prénom de Célendra avant qu'il ne rende son dernier souffle. Le visage de la jeune elfe était la dernière image terrestre qu'il emportait avec lui dans l'autre monde.

"Soit maudit le fruit de ses entrailles":

Les années passèrent et ses deux fils grandirent: comme convenu, Indor l'aîné devait prendre la succession de Kaeden et porté le titre de comte de MysticRiver. Cependant, le destin en décida autrement et une rencontre inattendue bouleversa à jamais le cours de son existence.

Une pâle nuit d'automne alors qu'il faisait la tournée des tavernes d'Aldaria, Indor croisa sur son chemin, une mystérieuse jeune fille aux cheveux de feu et aux yeux noirs. Le jeune homme tomba sous son charme, sans se douter le moins du monde, que cette jeune beauté, Illaria, était sa demi-sœur, la fille illégitime que son père avait rejetée.

Les deux jeunes gens, ignorant leur lien de parenté entretinrent une relation amoureuse et Illaria tomba enceinte, ce qui décida le jeune garçon à la demander en mariage. Entre-temps, son frère qui n'aimait pas la jeune femme et la soupçonnait d'être une arriviste chargea un de ses serviteurs les plus dévoués d'enquêter à son sujet.

Quel ne fut leur trouble et l'horreur qui s'en suivit lorsque la vérité éclata. Illaria et Indor avaient le même père, le même sang coulait dans leurs veines et ils venaient de concevoir un enfant. Nul doute que celui-ci ne devait jamais voir le jour car il était maudit.

Pourtant, Indor aimait Illaria et refusa qu'il lui soit fait du mal ainsi que leur enfant à naître. C'est ainsi qu'il prit l'une des décisions plus importantes de son existence: il décida de renoncer à son titre, à sa fortune, à ses biens et même à son identité.

Un froid matin d'hiver, les deux amants quittèrent la cité et nul ne les revit jamais. On tenta d'étouffer cette histoire et on prétendit que le jeune comte et son épouse s'étaient tués dans un accident. Désormais, leur nom et même leur souvenir était banni, et marqué du sceau du secret et de la honte.

A présent, c'était Ismil, son frère cadet qui avait repris la succession familial et détenait la terrible épée "la tourmentée".

"Histoire brisée":

Printemps de l'année 1758 de l'âge d'argent

C'est à présent que débute réellement notre histoire. La lumière tamisée des chandelles faisait naître des ombres dansantes sur les murs de la bibliothèque du château du Comte de MysticRiver à Aldaria. Dehors, il faisait nuit noire et l'orage grondait faisant tomber des violentes averses contre le toit de tuiles. L'homme se tenait installé à une table et consultait un vieux grimoire traitant de magie antique. Dans l'âtre, des flammes rougeâtres léchaient des bûches faisant jaillir à intervalle régulier des gerbes d'étincelles.

Soudain, une sensation désagréable l'envahit et lui fit lever les yeux de son ouvrage; il avait l'étrange sentiment que quelqu'un l'observait. Il regarda autour de lui mais la salle semblait déserte comme chaque soir. Cela doit être l'effet de mon imagination, se dit-il en tentant de se replonger dans sa lecture, mais impossible pour lui de se concentrer. Soudain, il tressaillit, sentant son malaise s'intensifier. Quelqu'un se trouvait dans la pièce...

- Qui est là ? Je sais que vous êtes là. Qui que vous soyez montrez vous !

Instinctivement, le comte posa la main sur le pommeau de son épée, "la Tourmentée", dont il ne se séparait jamais, prêt à s'en servir si besoin était.

Tout d'un coup, un courant d'air glacé fit vaciller la lueur des bougies et un rire moqueur retentit dans la pièce. La pénombre l'enveloppa comme un linceul fuligineux et la lumière bleutée de la lune qui pénétrait par la fenêtre formait une flaque argentée sur le sol. L'homme sortit l'épée de son fourreau et la tenait brandit, prêt à affronter son assaillant.

Des pas feutrés retentirent et il vit une silhouette apparaître à quelques mètres devant lui. Brusquement, un éclair illumina la salle et il discerna les traits d'un homme au teint blafarde, entièrement vêtu de noir, dont le regard céruléen luisait d'un éclat adamantin. Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de l'intrus, dévoilant des canines acérées.

Dès qu'il le vit, le comte comprit qu'il avait affaire à un vampire de la pire espèce. C'était la première fois qu'il le rencontrait, pourtant son visage ne lui semblait pas inconnu...
La peur commença à s'insinuer dans ses veines et un frisson glacé lui parcourut l'échine. Les vampires, ces êtres sournois enfantés par les ténèbres, possédaient une force et une rapidité bien supérieures à celles du commun des humains. Cependant, cela lui importait peu car quoique ce vampire soit venu chercher il ne l'obtiendrait pas sans combattre.

- Qui est tu ? Et que me veux tu ?
- Connaître mon nom ne te servira à rien. Tu es le comte de MysticRiver ou est-ce que je fais erreur ?
- Je suis bien Ismil, comte de MysticRiver.
Une lueur sombre s'alluma dans le regard du vampire.
- Et bien sache que je suis venu récupérer ce qui m'appartient !

L'homme le regarda sans comprendre, puis soudain son visage devint livide.

- Je vois que tu es moins bête que tu en as l'air. A présent donne moi la tourmentée sans opposer de résistance et j'abrégerai ta vie sans t'occasionner de souffrances inutiles, continua le vampire..
- Quoi ? s'écria le compte dont le front était noyé de sueur. " Comment connaissais-il le nom de cette épée ? Nul à part les membres de la famille n'en avait connaissance et seul l'héritier en titre pouvait la porter."
- C'est impossible, tu n'es pas...
- Trêves de bavardages vieillard. Je ne suis pas d'humeur à ces enfantillages et tu commences à me donner la migraine.

- Attends ! Dis moi ton nom et par quel prodige tu as appris l'existence de cette épée ?
Le vampire lui lança un regard glacial et poussa un soupir:
- De toute façon tu seras bientôt mort mais comme je me suis magnanime, j'accepte d'accéder à ta demande. Et bien, sache que ce château, ces terres et même le titre de comte de MysticRiver me reviennent de droit. Mon nom est Kaladan, fils de Indor et d'Illaria.

A ses mots, le comte MysticRiver crut que son cœur allait s'arrêter de battre dans sa poitrine. S'il disait vrai alors ce vampire était le fruit des amours incestueux de son frère aîné avec leur demi-sœur ? Voilà qu'après tant d'années, il revenait pour réclamer ce qu'il estimait être son héritage.

- Mais tout cela m'indiffère, là d'où je viens les biens matériels n'ont aucune importance. La seule chose que je veux c'est cette épée, poursuivit Kaladan.

- Non jamais ! cria le comte. Je ne la laisserai jamais tomber entre les mains d'un être aussi impur que toi ! Et ne crois pas que l'obtiendra aussi facilement, je n'en ai pas l'air mais je suis coriace et capable de donner une bonne raclée à quelqu'un de ton engeance.

- Vieux fou...grinça le vampire, entre ses dents. Il sortit son épée et se rua sur son adversaire avec une rapidité fulgurante. Le comte parvint de justesse à parer son attaque et leurs lame s'entrechoquèrent avec un bruit métallique. Ils combattirent pendant de longues minutes et l'homme parvenait à tenir tête à son assaillant, mais il sentait ses forces décliner peu à peu et la moindre distraction risquait de lui être fatale.


****

Sélénia dormait paisiblement dans sa chambre, brusquement, quelque chose la tira de son sommeil. Les yeux grands ouverts dans l'obscurité de la pièce, elle tendit l'oreille. Tout était parfaitement silencieux, pourtant, elle ressentait un présence envahissante, un malaise diffus, comme une menace prête à s'abattre. Une chose horrible allait bientôt se produire.

La fillette se leva, sortit de sa chambre et s'aventura dans les couloirs obscurs du château. A cette heure avancée de la nuit, tous les domestiques devaient dormir mais son père avait l'habitude de veiller tard afin de consacrer une grande partie de sa soirée à l'étude d'anciens grimoires de magie. Sélénia se dirigeait lentement vers la bibliothèque; soudain, elle entendit des bruits d'épées qui s'entrechoquaient, et s'immobilisa, le cœur battant à toute vitesse. Puis, elle marcha vers la porte entrouverte et jeta un regard à l'intérieur: son père était en train de se battre avec un homme inconnu, habillé de vêtements noirs avec une longue cape d'ébène. Effrayée par la scène qui se déroulait sous ses yeux, elle poussa un cri strident.

Mais cela eut pour effet de déconcentrer son père qui tourna la tête dans sa direction. C'était l'occasion qu'attendait le vampire qui profita de cette chance inespérée pour planter sa lame à travers le corps de l'homme. Ce dernier poussa un cri rauque afin de s'écrouler sur le sol dans une mare de sang.
- Papa ! hurla la fillette en tombant à genoux près de son corps ensanglanté. Réveille toi papa, je t'en prie, gémit-elle en sanglotant.
Le vampire qui n'aimait pas la marmaille la dévisagea avec un profond dédain avant de ramasser l'épée "la Tourmentée" des mains de son propriétaire.
Sélénia leva vers l'assassin de son père, un regard noir de haine et folle de rage, elle se précipita sur lui pour planter ses dents dans son avant-bras.

Furieux, le vampire tenta de se dégager et la frappa avec son épée à la poitrine. La jeune fille sentit une douleur lancinante l'envahir et vit sa robe de nuit blanche s'imbiber de sang, son propre sang. Elle tomba sur le sol et rampa vers le corps inanimé de son père dont elle saisit les mains avant de sombrer dans l'inconscience.

****

Lorsque Sélénia se réveilla quelques jours plus tard, elle se trouvait allongée dans son lit. A son chevet, se trouvaient son demi frère Eden et Eugénia, sa nourrice. Tous deux la regardaient d'un air inquiet. Elle tenta de se redresser mais une douleur aiguë la fit se recoucher. C'est alors que la fillette remarqua qu'un large bandage lui entourait la poitrine. Sa tête et ses membres lui faisaient si mal qu'elle avait l'impression qu'un chariot lui avait roulé sur le corps.

- Papa...? demanda t'elle d'un ton presque inaudible. A ses mots, la nourrice fondit en larmes et sortit de la pièce, la laissant seule avec Eden.
- Il est mort, dit-il d'une voix douce. Tu as eu beaucoup de chance, ta blessure est très sérieuse, c'est un miracle que tu aies survécu.

Sélénia sentit la tristesse et la douleur la submerger, comme des vagues gigantesques qui détruisaient tout sur leur passage, ne laissant que ruines et désolation. C'était à cela que ressemblait son cœur à présent, une terre brûlée où aucune fleur ne s'épanouirait plus jamais. Non, leur père n'était pas mort, c'était impossible, pas lui ! Bien malgré elle, des larmes se mirent à ruisseler le long de ses joues veloutées.
Un monstre avait assassiné son père, c'était la vérité, l'insupportable vérité.
- Je le tuerai...dit-elle d'une voix tremblante. Le monstre qui a fait ça...je le retrouverai et je lui ferai payer. Eden lui caressa doucement les cheveux:

-Calme toi, la vengeance et la haine ne sont pas la solution. Bien au contraire, elles ne t'apporteront que souffrance et désespoir. Je vais me charger de cette affaire et je ramènerai l'épée sacrée de notre famille.

Sélénia eut envie de hurler en entendant les paroles de son frère, elle avait l'impression qu'on assassinait son père une deuxième fois. Comment pouvait-il parler ainsi ? Malgré le fait qu'elle savait que celui-ci était un Baptistrel et que ces derniers avaient pour obligation de ne jamais tuer afin de conserver leurs pouvoirs, elle ne comprenait pas la réaction de son frère.

- Tais toi ! cria t'elle. Je refuse de t'écouter. Notre père est mort et je fais la promesse qu'il ne sera pas mort en vain. Il sera venger et tant pis si tu es...trop lâche pour le faire.

A cet instant, les prunelles azurées de sa sœur brillaient d'une telle détermination qu'Eden prit peur. Son visage poupin affichait une telle expression de dureté qu'il arrivait à peine à reconnaître la fillette qu'il croyait comprendre si bien. C'était comme si la terrible tragédie de cette nuit là l'avait métamorphosée en une parfaite inconnue, en lui dérobant l'innocence de son enfance.

Il demanda qu'on poste un garde devant sa porte afin de la surveiller et veiller à ce qu'elle ne quitte pas sa chambre durant sa convalescence. Les semaines qui suivirent, Sélénia commença à échafauder un plan de vengeance dans sa tête, attendant patiemment que sa blessure cicatrice. Puis, un jour à la faveur de la nuit, elle utilisa une corde confectionnée avec des draps de son lit, noués ensemble et sortit par la fenêtre de sa chambre qui se trouvait au premier étage. Elle n’emmenait avec elle qu'un petit baluchon contenant les maigres effets qu'elle emportait dans son voyage.

Dissimulée par l'obscurité nocturne, Sélénia se faufila jusqu'à une vieille grange où des paysans de leur domaine rangeaient leurs vêtements de travail. Et elle troqua sa riche tenue de jeune noble pour un habit de toile grossière et une cape de bure. Les cheveux noués en queue de cheval, elle pouvait aisément passer pour un garçon de ferme ou un jeune palefrenier.

Ainsi travestie, elle disparue dans la nuit, emportant sa jument Ninie, en direction de la cité d'Aldaria à la recherche du moindre indice lui permettant de retrouver le meurtrier de son père et l'épée " la Tourmentée". Mais que peut faire une faible fillette, seule, contre la puissance d'un vampire sanguinaire ?


Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Sélénia MysticRiver (Terminé) Mar 2 Juin 2015 - 10:43

Bonjour Selenia et bienvenue sur Armanda ! C'est moi qui vais m'occuper de ta fiche. Je vois qu'il y a malheureusement pas mal de gros soucis...

Le nom : ce n'est pas un nom de famille, en plus ça ne s'intègre pas du tout dans l'univers fantasy d'Armanda puisque c'est de l'anglais. A changer.

Surnom : j'attend de voir plus loin d'où lui vient ce surnom et si elle est vraiment une princesse. Si c'est le cas il va falloir justifier très sérieusement de sa filiation... Les princesses ne court pas les rues.

Âge : 10 ans ? Jouer une enfant de cet âge ce n'est pas interdit mais tu va être totalement bloquée dans tes rps... Il y a pleins de choses que tu ne pourra pas faire, et en plus je vois qu'elle est noble donc autant dire qu'elle va devoir respecter l'étiquette et donc tu sera très très limitée...

Arme : à 10 ans on ne peut pas tendre un arc, d'ailleurs on ne manie pas d'armes tout court (surtout quand on est une petite fille noble)

Autre objet : même soucis, une dague ça passe un peu mieux qu'un arc m'enfin c'est quand même pas courant qu'une petite fille noble en manie une...

Caractéristiques : on verra à la fin

Physique : non à 10 ans on ne commence pas à arborer (même très discrètement) les premiers signes de la féminité. On est un enfant, un très jeune enfant.

Caractère : elle a le caractère bien affirmé d'un personnage plus vieux... En lisant juste le caractère on pense qu'elle a au moins 20 ans, voir plus. Si tu veux jouer une enfant, il va falloir créer un personnage qui soit crédible à cet âge ! Sinon il faut la vieillir. Attention à la mention ange et démon, ça n'existe pas sur Armanda.

Education ; même problème. D'accord elle a reçu une très bonne éducation mais elle n'a que 10 ans ! Elle est sensée avoir tout juste terminé l'apprentissage de la lecture (donc point de vue littérature elle ne lira que des livres d'enfants) et de l'écriture ! Là je dirais qu'elle doit être plutôt dans l'apprentissage des maths simples, de l'histoire simple et surtout des règles de société ! (apprentissage très très important pour les nobles et obligatoire). Point de vue musique, danse et tout cela elle ne peut en être qu'à ses tout début (avant d'apprendre la musique il faut déjà apprendre à lire une partition...). Ensuite concernant l'arc, c'est rigoureusement impossible. Une petite fille ne fait pas de partie de chasse, ce n'est pas séant. (et puis même un garçon à cet âge n'aurait pas reçu l'autorisation, trop jeune, la chasse c'est dangereux !). Note aussi que "mépriser" les vampires pour une petite fille c'est un peu bizarre... Elle peut les avoir en horreur oui, mais elle en aura plus peur qu'autre chose... Ils sont vu par les humains comme des prédateurs très dangereux !

Liens : j'attend d'en savoir plus sur l'épée dont tu parle, il faudra me lister ses pouvoirs. Attention on écrit pas elle "mourra" mais elle "mourru". Eden est-il baptistrel dans le présent ?

Code du règlement : non le by Lorenz n'est pas un code. Cela veut simplement dire que c'est moi qui ai procédé à l'éventuelle validation qui était nécessaire dans le topic en question. Cela permet au staff de savoir qui à fait quoi. Les deux parties du code se trouvent dans le règlement et dans la fiche concept, une lecture attentive te permettra de les trouver facilement. Ce sont des mots qui n'ont rien à faire dans le texte.

Prologue : le voyage dans le plan astral ne peut être qu'une élucubration car c'est rigoureusement impossible et tout le monde aurait rit au nez de quelqu'un prétendant ce genre de choses... De plus il n'y a pas de rivière d'énergie pure en ce lieu. Imaginer du coup qu'un fou de cet acabit aurait pu être anoblit... C'est un peu bizarre... Et très difficile à croire ! Attention aussi à la chronologie... La première guerre contre les vampires a duré 80 ans et toi tu dis que ton perso (qui était déjà adulte à son débarquement en Armanda) s'est marié à la fin de cette guerre... Il n'a pas pu vivre si longtemps si avoir des enfants à un âge si avancé !

Sang et métal : il n'y a aucun problème pour désigner l'ordre de succession des jumeaux tu sais. Le premier à voir le jour est l'aîné, c'est donc lui qui hérite. Du coup la querelle entre les frères ne tient pas... A moins que le cadet n'ai pas voulu céder, mais il aurait eu la justice contre lui du coup !

Ombre et lumière : a cette époque les totems ont abandonné les hommes, donc il ne peut pas être lié au vautour.

L'épée tourmentée : pourquoi tu as mis des points d'interrogation à la date ? Tu n'es pas sure de toi ?
Attention à l'expression des formules magiques. La magie ne marche pas comme ça sur Armanda mais avec des gestes clé en général ! Sauf la magie elfique qui fonctionne parfois par des chants.
Qu'appelle tu l'ancienne magie ?
Attention il y a peu de chances qu'un homme, même un comte, ai pu se permettre de décapiter gratuitement un paysan chaque matin sans que le roi intervienne ! Les malandrins passe encore mais des innocents il est clair que ça aurait fini par lui valoir de gros ennuis... En plus quand on tombe en disgrâce au sein de l'empire le fait de changer de ville n'y change rien, Aldaria c'est encore l'empire !
Concernant les tombeaux sache que ce n'est pas possible, les humains n'enterrent pas leurs morts et les momifient encore moins ! Ils les brûlent (voir le topic sur la religion et les coutumes). A la limite ils peuvent enterrer les assassins et tout ça mais c'est une disgrâce.

La belle au bois chantant : les humains ne peuvent se rendre dans le royaume elfique, celui-ci était gardé par une barrière magique (surtout à cette époque, les elfes étaient assez renfermés sur eux même) donc c'est impossible sauf en ayant leur autorisation, ce qui était très rare. Tout ce chapitre est malheureusement incohérent du coup.
Concernant le sort de protection qu'il met ensuite sur l'épée, il ne peut s'agir que d'un enchantement (forme de magie particulière qui se met sur les objets) et donc pas d'un sortilège. Ce n'est qu'un détail mais c'est à corriger.
Qu'est-ce que c'est que ce "sceau" que l'elfe met dessus ? En quoi consiste-t-il ?

Soit maudit le fruit de ses entrailles : un jeune noble qui met enceinte une fille du commun ne la demande pas en mariage pour autant, si il le fait c'est une honte pour sa famille et donc ses parents n'auraient jamais accepté !

Histoire brisée : là encore, qu'appelles-tu la magie antique ?
Un vampire ne peut pas débarquer comme ça dans la demeure d'un comte... D'où sort-il ? Comment a-t-il fait pour arriver là ? Je vois plus loin que tu révèle son identité, soit... Mais ça ne dit pas comment il a pu traverser tout l'empire à cette époque et pousser l'outrecuidance jusqu'à se rendre carrément dans une ville humaine et dans le château d'un comte... Note aussi que le combat n'est pas crédible, un humain ne peut tenir seul contre un vampire pendant plusieurs minutes, ils sont trop forts, trop rapides... Il serait mort bien plus vite. Et si ce n'était pas le cas, pourquoi n'aurait-il pas appelé à l'aide ?

Autre remarque importante : Aldaria est un duché qui a toujours été gouverné par une branche de la famille Kohan (la branche de Korentin Kohan) donc si la famille que tu as créé possède le titre de comte alors ça ne peut être que d'un petit comté dans les alentours de la ville d'Aldaria (et pas à Aldaria même qui est le fief de la famille de Korentin).

La cape d'ébène pose soucis aussi même si c'est un détail. L'ébène c'est un bois... Alors soit tu parle de la couleur et dans ce cas il faut le préciser, soit ton vampire a une cape en bois ! Laughing

Il est rigoureusement impossible que Sélénia ai survécu à sa rencontre avec le vampire, déjà si elle l'avait mordu elle aurait eu les dents brisées (leur peau est très dure) et ensuite il l'aurait mordu lui-même instinctivement car une morsure pour eux c'est une preuve de dominance. Sans compter que si son sang s'était répandu sur le sol comme ça alors qu'il était si proche il l'aurait vidé de son sang aussitôt sans pouvoir s'en empêcher ! Du coup comment expliques-tu qu'elle ai survécu ? Et que le vampire soit parti sans commettre un massacre ? Ce n'est pas trop leur genre... Et d'ailleurs comment se serait-il échappé après avoir fait un tel vacarme ?

Pour finir enfin, je vais insister sur le fait qu'à 10 ans une petite fille EST une petite fille et qu'elle n'aurait pas survécu 2 jours toute seule sur les terres Armandéenne. Surtout qu'en plus c'est une petite noble qui n'a pas pu apprendre à se débrouiller seule... Comment se serait-elle nourrit ? Comment aurait-elle pu se protéger ? Elle n'aurait aucune chance à cet âge, absolument aucune.

************

En conclusion : je vois que tu débute donc je comprend tout à fait ton erreur (d'autant qu'on la voit souvent) mais je suis obligé de te signaler que tu semble avoir tenté d'adapter l'univers Armandéen à ton personnage. Or c'est le contraire qu'il faut faire, il faut créer un personnage qui s'adapte à l'univers dans lequel tu veux jouer. Un univers médiéval fantastique où les petites filles nobles restent dans leur château pour apprendre à se comporter comme des dames et où elles ne partent pas toute seule combattre des vampires ^^ je te conseille fortement de soit la vieillir beaucoup (au moins de 10 ans) et de réadapter toute ton histoire pour qu'elle soit entièrement crédible, soit de recréer un autre personnage plus simple à jouer. Pourquoi pas essayer un prédéfini de tout niveau ? Comme tu débute ça te permettra d'avoir déjà un cadre établit pour t'aider !

Quoi que tu choisisse de faire il faudra aussi que tu aille un peu plus loin dans ton histoire. Nous sommes actuellement en l'an 5 d'Obsidienne, il s'est passé pas mal de choses sur le continent ! Qu'est-ce que ta personnage pense du retour des dragons ? De la nouvelle guerre qui a eu lieu contre les vampires ? De la prise de pouvoir de Fabius ? De ce qu'il s'est passé pendant la rébellion ? De la prise de pouvoir de Vraorg ? Où est-elle dans le présent ? Dans quel camp ? (protégé ou impérial) Quel but poursuit elle ? Tout cela est important car ça te permettra d'entrer en jeu dans de bonnes conditions !



Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: réponse au message de Lorenz Mar 2 Juin 2015 - 13:19

Bonjour Lorenz Wintel !

Nom:

Pour le nom, j'avoue avoir été induite en erreur par un personnage appelé "ShadowSong", mais vu que je suis pas douée en langue, ce n'était peut-être pas de l'anglais ?^^

Cela dit j'avais effectivement un doute à ce niveau là, j'avais vu que les noms à consonance asiatique étaient interdits mais pas ceux en anglais. Et donc pour être validée quel type de noms faut il employer ? Des noms strictement "francophones" ?

ex: Mortelune ? Blanchefleur ? SombreSang ? ce genre là ça irait ?

Surnom: elle n'est pas "réellement" une princesse, c'est plus un surnom "affectueux" que lui a donné son frère en raison de son tempérament capricieux et du fait qu'elle lançait sa pantoufle sur sa nourrice. J'avais oublié de le retranscrire dans la fiche, Mea Culpa.

Age: J'avoue qu'effectivement le personnage est jeune et que le cadre semble "limitant"; pourtant n'existe-il aucune possibilité de jouer un personnage "jeune" ou "pseudo-jeune" de manière intéressante ? Un vampire enfant avec une grande maturité est-il possible dans ce jeu comme le personnage de Claudia dans entretien avec un vampire ?

Arme: effectivement c'est ce que je pense aussi mais je craignais que mon personnage soit jugé trop faible si elle partait sans rien.

Autre arme: idem qu'au dessus.

Caractère: J'ai tendance à être attirée par les personnages très jeunes ou avec une apparence très "juvénile" possédant un mental "d'adulte" ou un âge très avancé qui tranche avec un aspect enfantin. Cependant, j'ignore comment le rendre "crédible" et l'insérer dans le cadre de cet univers. Des suggestions ?^^ Je suis prête à jouer une autre race le cas échéant.

Si vraiment ce n'est pas possible je me ferai une raison et j'essayerai de créer un personnage plus "conforme" ouin

Caractère: d'accord pour la mention "ange" et "démon"; quels sont les termes spécifiques qui désignent ce dualisme sur Armanda ? "Elfe" ou "Vampire" ?

Liens: pour l'épée, j'avoue que je patauge un peu pour savoir comment je dois lister ses caractéristiques car j'ignore ce qu'attend le staff; si je crée quelque chose de trop "puissant" je suppose que ça sera refusé. Cela dit, cette épée n'est pas vraiment "utilisable" pour l'instant et n'est qu'un élément scénaristique, une sorte de MacGuffin.
Est-ce qu'Eden est baptistrel dans le présent ? C'est une très bonne question, il faudra que je lui demande !

Mea Culpa pour "mourra" à la place de "mourru", j'étais distraite et je ne me suis pas relue.^^

Code du règlement: j'ai trouvé un mot entre ** sur la partie règlement, en revanche, je n'ai pas accès à la partie contexte, j'ai un message qui m'indique que seuls les administrateurs y ont accès, donc bon...je risque d'avoir du mal à ramener le mot en question.

L'épée tourmentée: Effectivement je ne suis pas sûre de moi pour les dates ! On est en l'an 1758 de l'âge d'argent et cinq de l'âge obsidienne mais comment calcule-t'on ? Il faut soustraire les années d'obsidienne pour compter ou les prendre en compte pour indiquer une date dans le passé ?

Pour la cape d'ébène oui j'aurais dû préciser que c'était la couleur et pas la matière pour que les choses soient claires ange

Je vois que mon histoire comporte beaucoup d'incohérences mais je me doutais qu'il faudrait rééditer (de nombreuses fois !) ma fiche. Cela dit, je ne doute pas d'obtenir un soutien pour corriger les détails qui fâchent ou pour créer un nouveau personnage qui tient la route ? lorenz2

Etant grande débutante, j'avoue que je ne sais pas vraiment comment "jouer", hormis qu'il faut créer un personnage (apparemment crédible) et le faire "interagir" avec les autres ?
Et comment faut-il faire ? Contacter d'autres joueurs par MP ? Créer un scénario "ouvert" et invitez des gens à s'y insérer ? Poster dans celui des autres après leur avoir demandé ?

Petite question qu'est-ce qu'un personnage "simple" à jouer ? Un personnage "âgé", qui ne se bat pas ? Par exemple: une femme noble qui réside à la cour et ne combat pas est-elle plus "simple" à jouer qu'un vampire se battant contre des elfes et des humains ?

Bref, j'avoue vouloir plus de précision sur la "difficulté" de jouer tel ou tel personnage, cela pourrait m'orienter pour la création de personnage.

Concernant les prédéfinis, c'est pas faute d'avoir essayé mais je suis arrivée trop tard apparemment ! Tout était déjà pris, donc par la force des choses j'ai essayé de créer moi-même un personnage. Cela dit, jouer un prédéfini pourrait aussi ne pas être aussi simple que ça pour moi dans la mesure où si je n'accroche pas à sa personnalité, je peux avoir du mal à le "jouer" de manière "crédible" (quoique j'en sais rien, je pourrais me surprendre).

Du reste, n'ayant jamais "joué" de personnage, à mon avis, je risque de toute façon d'avoir du mal avec tous les personnages. A dire vrai, je suis plus familiarisée avec l'écriture de récits ou fictions où je "manipule" plein de personnages qui s'insèrent dans une intrigue qu'avec le fait d'en "incarner" un moi-même.

Là aussi les conseils sont les bienvenus. wouf





Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Sélénia MysticRiver (Terminé) Mar 2 Juin 2015 - 13:55

Il ne fallait pas relancer un nouveau topic mais répondre dans celui-ci Smile j'ai fusionné les sujets du coup.

Shadowsong est le nom d'un des plus anciens personnages du forum, à cette époque la règle sur les noms anglais n'était pas encore établit. Le joueur (admin même désormais) a proposé d'en changer pour satisfaire au règlement en vigueur actuellement mais nous sommes trop habitué à celui-ci et il apparaît dans trop de rps (en 5 ans forcément...) pour que ce soit possible. C'est donc la seule et unique exception confirmant la règle ^^
Concernant le type de nom que tu peux choisir tu peux prendre exemple sur ceux de tous les personnages (attention aux noms typiquement elfiques par contre, pour un humain ça fait bizarre ^^) et sinon tu peux aussi utiliser des générateurs de noms fantasy sur internet. Les exemples que tu donnes passent sans soucis.

Concernant l'âge comme je te disais il n'y a pas de règle précise, tu as parfaitement le droit de jouer une petite fille de 10 si tu en as envie MAIS il faudra respecter le fait qu'elle a 10 ans... Là dans ta fiche on a l'impression d'avoir plutôt affaire à une femme... Tu as le droit de jouer un enfant vampire même inventé mais il faudra que la fiche soit parfaite et d'un très haut niveau pour que ce soit validé, car ce sont des personnages très rares. Sachant que tu débute, c'est déconseillé...

Arme : tu as le droit de ne pas avoir d'arme. Mais par contre ta perso ne peut pas partir seule à l'aventure à 10 ans...

Caractère : 10 ans c'est vraiment très très jeune, on ne peut pas avoir un mental si avancé à cet âge... Pourquoi ne pas lui donner plutôt 16 ans dans ce cas ? Elle sera moins limitée car c'est l'âge de la majorité chez les humains et elle reste jeune. Le caractère sera à retravailler un peu quand même pour correspondre plus à une adolescente mais ce serait faisable. Changer de race n'y changerait pas grand chose. Les enfants vampires sont durs à jouer, les elfes ne sont majeur qu'à 100 ans... On ne peut pas vraiment remplacer la mention ange et démon sur Armanda car les Esprits Supérieurs ne sont ni bons ni mauvais... Et il y a des vampires qui ne sont pas mauvais (rare mais ça existe) et des elfes qui le sont (idem)

L'épée : sur Armanda chaque arme peut avoir jusqu'à 4 enchantements très divers (tu peux aller voir la partie enchantement pour avoir des exemples de ce qui existe déjà) et peut aussi être forgée dans un métal spécial (voir partie forge) qui lui donne certains pouvoirs supplémentaires. Tu as le droit d'inventer tout ça entièrement mais effectivement si c'est trop puissant ce sera refusé. La clé c'est de mettre à la fois des avantages et des inconvénients à ton arme. Si elle est très puissante, met lui une limite (par exemple elle est trèèès lourde, ou ne peut pas être utilisée par un bretteur inférieur au niveau maître). Ainsi ce sera plus facile à valider. Même si ce n'est pas une épée forcément jouable pour le moment, elle existe et doit donc s'intégrer parfaitement à l'univers Armandéen et ne pas le déséquilibrer par une trop grande puissance.

Si je te demande si Eden est baptistrel c'est parce qu'ils sont en nombre limité sur Armanda, donc on ne peut pas trop les créer comme ça... Peut-être pourrait-il être apprenti ?

Oui bien sur, nous t'aiderons avec plaisir. Tu peux passer sur box si tu veux, tu y trouvera soutien et conseils. Ce sera plus facile de répondre à tes questions sur le fonctionnement d'un RPG dessus d'ailleurs. Mais en gros pour trouver un partenaire ça se passe sur box ou par mp oui. Vous vous mettez d'accord sur un début de scénario, sur la date du rp, et l'un de vous lance le rp. L'autre répond et ainsi de suite. Parfois des intrigues ont lieu, tu peux t'y inscrire et là dans ce cas tu es guidé par un maître du jeu (moi en l'occurrence).

Oui il est très important que ton personnage de base soit crédible car il doit pouvoir s'insérer facilement dans l'univers spécial qu'est Armanda, c'est pour ça que nous t'embêtons avec cette validation Razz


Un personnage simple à jouer c'est en général un perso assez jeune, mais pas trop (la vingtaine souvent) afin qu'il ne soit pas limité MAIS qu'il ai pas mal d'ouverture. La race importe peu même si les humains sont un peu plus faciles. Une histoire claire et pas forcément trop longue (inutile de forcément remonter sur plusieurs générations Razz) qui part en général de la naissance du personnage jusqu'à aujourd'hui. Et si c'est un prédéfini c'est encore mieux car tu as déjà un cadre.

Pourquoi dis tu que tous les prédéfinis sont pris ? Il en reste beaucoup ici. Après je ne sais pas si l'un d'entre eux peut te plaire bien sur, mais il y en a. Tu peux incarner un "tout niveau" sans soucis et si un "bon niveau" te tape vraiment à l'oeil alors dis le moi et nous en discuterons en partie staff.

Ne t'inquiète pas, débuter le RPG ce n'est pas si difficile. On est tous passé par là et on est bien contents d'avoir sauté le pas ^^ viens nous voir sur la box en bas, on sera ravi de faire connaissance !



Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Sélénia MysticRiver (Terminé)

Revenir en haut Aller en bas

Sélénia MysticRiver (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-