Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Aléria BLANCHECUME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Merithyn Shadowsong
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

MessageSujet: Aléria BLANCHECUME Mer 20 Mai 2015 - 20:49





“Je me souviens des prières, je me souviens des grandes salles aérées de bonheur, je me souviens d’avoir souri, d’avoir chanté et d’avoir appris. ”



Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Moyen
  • Agilité : Moyen
  • Furtivité : Moyen
  • Réflexes : faible
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : bon
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : bon
  • Patience/self contrôle : Très bon
  • Perception : moyen
  • Intelligence : Très bon
  • Arrogance : Faible
  • Gentillesse : Très bon
  • Prestance/charisme : maître
  • Mémoire : Très bon

    Combat :
  • Epée : Aucun niveau
  • Dague doubles ou simple : Aucun niveau
  • Poignard : Aucun niveau
  • Lance : Aucun niveau
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Aucun niveau
  • Hache : Aucun niveau
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Aucun niveau
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Aucun niveau
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Aucun niveau
  • Arc : Aucun niveau
  • Arbalète : Aucun niveau
  • Mains nues/pugilat : Aucun niveau
  • Equitation : moyen

Identité


  • Race : Humain

  • Nom : Blanchécume

  • Prénom : Aléria

  • Surnom(s) : Aly

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : 16 février de l'an 1720 de l'âge d'argent

  • Age réel : 38 ans

  • Age vampirique :

  • Lieu de naissance : Althaïa

  • Lieu de vie : Le protectorat

  • Rang social : Bourgeoisie

  • Poste/emploi : Cawr

  • Guilde : Aucune


Equipement et magie
  • Arme principale :
    Aucune


  • Autres objets :
    Mandoline D’Aif
    La corne d’Aline
    Flûte traversière
    Quelques vêtements



  • Alignement : Très bénéfique

  • Totem : Colombe, niveau Un

  • Style de magie principal : Baptistrale

  • Puissance magique innée : Très puissant

  • Niveau magique :Grand maître mage




Physique et caractère

  • Physique : Aléria, dans sa trentaine avancée, pourrait sembler quelques années plus jeune que son âge. Effectivement, elle ne se plaint pas de l’absence de rides sur son visage, qui d’ailleurs est de forme triangulaire. La couleur bleue foncée de ses yeux est saisissante en contraste avec son teint, qui est bronzé grâce à son séjour dans le désert, et à ses cheveux foncés. Son nez est droit, on pourrait en parler comme d'une forme rectangulaire, et , tout comme ses lèvres, il n’est ni surdimensionné, ni petit. Ses yeux en forme d’Amande inspirent le calme et la douceur, alors qu’un sourire bienveillant se dessine souvent sur ses lèvres, montrant néanmoins rarement toutes ses dents. La Colombe dégage quelque chose d'apaisant et de calme, restant tout de même chalereuse.

    La Chanteciel n’a pas souvenir d’avoir coupé ses cheveux très souvent, elle les garde toujours d’une certaine longueur et ne les coupe que lorsqu’ils deviennent très, très gênants . Puisque, évidemment, ils le sont déjà, mais elle est capable de sacrifier plusieurs minutes pour ses cheveux qu'elle refuse catégoriquement de couper trop courts...selon SA définition de trop court. Elle attache souvent le haut de ses cheveux en un chignon, qui tombe à moitié lousse, ne pouvant pas bien tenir à l’aide d’un simple ruban. La baptistrelle opte donc souvent pour des tresses, lorsqu’elle porte une cape ou des foulards sur sa tête.

    Aléria possède une silhouette en forme de sablier : Une petite taille, mais des formes dans la poitrine, les hanches et les cuisses. De grandeur moyenne, ses formes ne la désaventagent pas mais la baptistrelle ne porte pas beaucoup d'importance à son aparence, du moins, ce qu'elle ne peut pas changer. Elle considère qu'il y a des choses bien plus inquiétantes que de savoir si notre nez est trop gros ou trop petit, si l'on est trop joufflu ou trop maigre. Ayant un penchant pour l'art, elle ne déteste pas porter de jolis vêtements et acheter de nouvelles tenues pour encourager un artisan, pourquoi pas? Si elle n'a pas d'autres préocupations qui lui demandent du temps, évidemment.

    Elle porte souvent des robes qui sont amples au niveau des manches et de la jupe, ou qui possèdent une capuche en drapé. Depuis qu’elle vit dans le désert, elle porte beaucoup de vêtements aux tissus amples, des foulards pour protéger sa peau du soleil et des coups de chaleurs. Son corps entier est souvent couvert, mais les tissus qu’elle utilise sont minces afin de ne pas mourir de chaud. Elle porte parfois des bijoux, petits comme plus luxueux mais il y a un momment pour tout: si elle sera plus chique dans un palais, elle s'abstiendra de porter des bijoux dans le désert.


  • Caractère :

    La première chose que l’on remarque chez la baptistrelle, autant physiquement que lorsqu’on apprend à la connaitre, est son calme inébranlable. Il est très rare, voir presque impossible qu’elle se mette à crier de colère ou faire une crise d’hystérie pour quelque raison que ce soit. De la même manière, si elle sait se montrer chaleureuse, elle ne sera pas sur excitée de joie. Elle peut cependant tenter de remettre quelqu’un à sa place, chose dont elle ne se gêne pas quand il s’agit de mensonges ou de violence de la part de quelqu’un chez qui elle ne s’y attendait pas. Néanmoins, elle le fera de manière subtile et délicate, restant directe dans ses propos. Par contre, elle ne se bornera pas à essayer de convaincre une brute d’être plus douce, mais sera plus exigeante envers l’un de ses proches.

    D’une douceur naturelle, elle est aussi fondamentalement très tolérante et ouverte d’esprit. La femme tente de ne pas faire de distinctions entre les races et les peuples. ‘’Jugez quelqu’un pour ce qu’il fait, non ce qu’il est.’’ Dira-t-elle. Ainsi, elle se permet de juger la plus part des alayens mais parlera toujours de ceux qui ont participé à la bataille des bois sombres et ne condamnera pas un peuple entier pour cela, même s’il s’agit d’une majorité. Elle reste donc neutre à chaque nouvelle rencontre, puisque tout le monde mérite au moins une chance. Et des oui dires, ce n’est pas une chance

    Ensuite, Aléria a toujours été très curieuse intellectuellement. Son éducation l’a rendue très cultivée, mais elle avait au départ un désir et une facilité d’apprentissage qui l’ont avantagée. Elle est toujours ouverte à apprendre de nouvelles choses et à partager son savoir, ce qui selon elle, est très important. Elle croit que l’ignorance rend de personnes potentiellement bonnes, mauvaises. Elle trouve bien triste que certaines personnes ne se posent pas assez de questions et se retrouvent dans les mauvaises situations. Aléria sait aussi détendre l’atmosphère à l’aide d’un peu d’humour, ayant remarqué que cela aidait à avaler bien des choses et à régler certains problèmes.

    Finalement, il n’est pas rare de voir la colombe se perdre dans ses pensées, parfois totalement dans un autre monde, d’autres fois à simplement réfléchir sur les choses qu’elle vit : Une nouvelle rencontre qui l’intrigue ou des gens qui sont disparus de sa vie, la situation politique actuelle. Penser est la première étape de l’intelligence, il ne suffit pas de se bourrer la tête de savoirs selon elle. L’effort intellectuel se fait un réfléchissant, pas en apprenant des choses par cœur. Ainsi, elle ne s’ennuie jamais, puisqu’elle a toujours quelque chose à penser et c’est peut-être ce qui la fait sembler plus sage et calme : Elle n’a pas besoin de faire constamment quelque chose. Elle est aussi poétique dans sa manière de parler, et de penser, elle n’a pas peur de s’ouvrir pour développer ses réflexions et écrire des choses qui pourraient sembler un peu sentimentales. Elle est sensible à ce que les gens autour d’elle vivent ou ressentent et s’interroge souvent sur ce que certaines expériences peuvent causer. Elle aimerait pouvoir aider beaucoup de gens, et comprendre ce qui se passe dans leur tête mais est consciente qu’elle ne peut pas s’y vouer entièrement, et tente d’être réaliste.




Mes liens


Famille :

Almanzo Blanchécume : Son père, elle l’aime beaucoup et lui est reconnaissante pour l’éducation qu’il lui a donné très jeune ainsi que de lui avoir permis de poursuivre ses rêves. Elle est plus familière avec lui, mais respecte les formalités en présence d’autres bourgeois.

Alys Blanchécume : Sa mère, elle l’aime bien mais est un peu moins proche d’elle, sentant qu’elle est un peu déçue que sa fille ne lui ait pas donné de petits enfants. La Chanteciel sait que sa mère est assez ancrée sur les traditions et les conventions.

Isaac Blanchécume : Son petit frère, elle ne l’a pas beaucoup connu mais a une certaine affection envers lui.

Ordre Baptistral :

Aramis Thrëde : Celle qui fut autrefois sa maîtresse, elle la respecte encore de la même manière et a tendance à s’en remettre à elle lorsqu’elle a besoin de conseils ou d’aide pour prendre une décision. Elle l’apprécie beaucoup et partage son attitude fraternelle

Merithyn Shadowsong : Elle a entendu parler de ce qui lui est arrivée et est bien curieuse de ce qu’il est devenu. Aléria l’a toujours respecté et aimerait le revoir pour savoir…elle n’en sait rien, au fond, elle voudrait des nouvelles, puisque la situation lui semble un peu absurde.

Ysath Varell: Elle aime bien ce vieux grincheux mais aimerait pouvoir l'aider dans ses problèmes d'alcoolisme.
Protectorat :

Caleb Folmer :
Elle l’a connu en lui portant des soins suite à une attaque dans les plaines. Depuis, elle le voit souvent et discute avec lui lorsqu’elle aide certains de ses soldats.





Derrière l'écran

  • Petite présentation : Voir Autone Summer ^^

  • Rythme rp : DC

  • Particularités rp : DC

  • Comment avez vous découvert le forum : DC

  • Le code du règlement :








Du plus loin qu’elle se souvienne, Aléria n’avait jamais manqué de rien. Son père étant un marchand fortuné, elle vécut de belles années dans la romantique. Les premières personnes que vous connaissez en venant au monde sont votre famille. L’enfant avait été chanceuse, son père l’aimait, plus qu’il n’aimait sa femme et cette dernière était une bonne mère. Aléria n’en avait pas pris conscience immédiatement, mais sa mère tenait avant tout à lui offrir une vie stable, sans problèmes et sans fardeaux. Elle voulait que sa fille ait une éducation suffisante pour se débrouiller, qu’elle ait des manières et par la même occasion, elle voulait lui apprendre les valeurs qu’elle prônait. La famille avait toujours passée en premier pour cette femme qui semblait parfois trop distante aux yeux d’Aléria, il lui semblait qu’il ne s’agissait que de remplir un rôle qui lui était important, mais où était l’amour? Elle le sentait, certes, mais pas autant que chez son père qui semblait beaucoup plus familier, sans pour autant être constamment affectif. La jeune fille sût plus tard que ses parents avaient fait un mariage arrangé, mais ce n’était pas vraiment un secret, seulement à un certain âge, tout ne fait pas de sens pour un enfant. Elle savait que son père avait fini par aimer sa mère, mais qu’au début c’était une histoire d’alliances et d’or.

C’est lorsqu’elle fut assez vielle pour réaliser qu’il y avait des classes sociales que la jeune fille comprit qu’elle était chanceuse. La colombe avait quelques amis de son rang et de son âge, qui lui racontaient des histoires qu’elle ne pouvait comprendre. Elle avait toujours été sensible à voir la misère et désillusionnée, elle n’y croyait pas, que des choses comme celles-là existent et que peu de personnes voulaient y faire quelque chose. Son père avait tenté de la raisonner, mais elle ne voulait rien entendre et le critiquait de ne pas vouloir donner un peu de sa richesse. Il avait donc décidé d’éviter le sujet, comme un tabou.

La jeune fille avait plus tard demandé à son père de lui donner une éducation plus poussée, réalisant qu’elle ne pouvait pas toujours avoir réponses à ses nombreuses questions. Il se chargea donc de trouver de meilleurs enseignants, plus cultivés et plus compétents. L’homme ne partageait pas facilement son or, mais lorsqu’il s’agissait de sa fille, il n’avait aucun problème à vider sa bourse pour la satisfaire. Surtout s’il ne s’agissait de choses superficielles, mais d’une éducation qui lui dessinait un sourire sur le visage. C’est ce qui la rendait heureuse, la musique, la littérature et l’histoire.
Puis lorsque sa soif de connaissance fut un tant soit peu étanchée, un caractère un peu spirituel se développa. Certes, il y avait des tas de choses à apprendre mais tellement d’autres à comprendre. Mais son père commençait subtilement à glisser l’idée d’un mariage, alors que sa mère se retenait d’en parler puisqu’elle voyait Aléria s’évader chaque fois que le sujet se présentait. Mais elle décida de jouer de la ruse, et d’aller voir son père, seuls à seuls et d’avoir une conversation avec lui. Elle ne voulait pas se marier, elle voulait apprendre encore bien des choses et vivre encore beaucoup de choses avant de penser à une union. Aléria passa sous silence le fait qu’elle ne voulait pas non plus d’un mariage arrangé, pour l’instant, la priorité était de la convaincre que ce n’était pas pour tout de suite. Et avec des arguments pas trop mauvais, elle réussit à gagner du temps. Aléria demanda à son père de rejoindre la confrérie du dragon blanc, pour apprendre la magie et pratiquer sa spiritualité. Cette guilde poussa Aléria à vouloir aider les gens autour d’elle, sentiment de compassion qu’elle possédait déjà mais avant, elle n’agissait pas. Elle aspira à devenir guérisseuse et délaissa quelque peu l’histoire et la littérature pour se tourner vers cette discipline.

Puis, après quelques années, la jeune femme rencontra Aramis Thredë alors que la maîtresse baptistrelle voyageait. La jeune femme montra beaucoup de curiosité et posa plusieurs questions à l’elfe, désirant en apprendre plus sur cet ordre qui avait découvert bien des choses. L’idée de trouver de nouvelles idées et de nouvelles connaissances était tellement plus alléchante que d’apprendre par cœur des faits connus.

Une fois de plus, Aléria dut convaincre son père de partir, mais il ne pouvait rien lui refuser, contrairement à sa mère qui avait été fâchée pendant quelques temps. Elle continua néanmoins d’écrire à sa famille durant son apprentissage, apprenant bientôt la naissance d’un petit frère.

L’enwr était heureuse dans l’ordre baptistrale, elle ne savait pas si elle aurait la chance de devenir maîtresse baptistrelle, mais elle ne regretterait pas son expérience même si elle n’y arrivait pas. La musique, le chant et la magie, elle était passionnée par ce qu’elle faisait et très déterminée.

C’est la bataille des bois sombre qui éteignit un peu cette joie qui l’habitait, l’apprentie n’avait jamais vécu une telle épreuve. La désillusion se faisait plus grande et elle avait perdu de son innocence : Comment cela était-il possible? Détruire autant de choses au nom d'un esprit supérieur...Et surtout, la mort d’un des maîtres de l’ordre. Aléria les respectait tellement qu’elle les croyait peut-être un peu …invincibles? Pendant quelques jours, suite à la bataille, elle n’arrivait plus à parler. À quoi cela servait d’apprendre à soigner si elle n’avait rien pu faire? Si c’était les envahisseurs qui gagnaient?
Mais la femme dût se ressaisir, toujours un peu mélancolique, on lui avait annoncé qu’elle deviendrait possiblement maîtresse baptistrelle. Et elle n’avait pas le temps de déprimer, elle devait mettre de l’énergie à préparer son chant d’intronisation, de plus, elle n’avait que quelques jours. Aléria ne savait pas trop comment se sentir, elle était troublée puisqu’elle était heureuse d’y être arrivée mais culpabilisait de prendre la place d’une personne défunte. Elle ne voulait pas être heureuse de cette mort, mais pourtant, ce n’était pas cela qui la réjouissait. La Chanteciel prit quelques temps avant de comprendre qu’elle n’avait pas à culpabiliser, mais fit tout de même le deuil de l’ancienne Cawr.

La transe de la baptistrellle lors de son intronisation fut l’expérience la plus spéciale et la plus magique qu’elle ait vécu. Elle ne saurait elle-même comment expliquer ce qu’elle avait ressenti, sinon que l’harmonie était forte et pure, que son cœur battait à tout rompre et qu’un grand sourire s’était dessiné sur son visage, comme ça n’arrivait que très rarement. Elle était connectée aux étoiles, ces petites lumières qui brillaient majestueusement dans le ciel.

La Chanteciel aida beaucoup à soigner les gens blessés lors de la bataille des bois sombres. Elle fut surchargée mais ne s’en plaignait pas, elle voulait absolument aider le plus de personnes possibles, s’étant sentie un peu inutile lors de la bataille. Elle avait bien tenté de soigner les blessés sur place, mais elle ne pouvait pas se jeter dans les combats, elle ne savait pas se défendre.

Mais la bataille des bois sombres n’était probablement pas suffisante, plus le temps avançait, plus Aléria voyait Néant comme un esprit assoiffée de destruction. Les perles que l’esprit avait posées forcèrent les elfes à quitter leur royaume, et par la même occasion, Aléria vit pour la dernière fois le domaine baptistral. La femme quitta donc vers la cité rebelle, voyageant beaucoup moins à partir de ce moment. En voyant les alayens prendre le pouvoir, puis interdire la magie, elle ne voulait pas se retrouver dans une situation dangereuse ou se faire arrêter. Elle se montra donc beaucoup plus discrète.

La Chanteciel a participé à la bataille de l’aube rouge comme guérisseuse et n’a pas arrêté suite à cette dernière. Aléria porta une fois de plus ses soins mais cette fois ci, aux soldats rebelles qui étaient nombreux à être blessés. Cette fois ci, elle s’intéressa aussi à leurs blessures intérieures qu’elle savait bien présentes. C’est à ce moment que la psyché commença à intriguer la baptistrelle.
Aléria se remit à voyager après avoir porté son aide aux rebelles blessés, puis, elle entendit l’appel du voyageur. Elle y répondit, et s’y rendit mais n’arriva pas à temps, la Chanteciel était en chemin lorsque le dragon albinos prit le pouvoir. Refusant de s’y soumettre, elle dût se cacher avec Ysath qui l’avait accompagné dans son voyage et put ensuite rejoindre le protectorat. Elle n'eut pas besoin de contacter sa famille pour les convaincre de résister, ils prirent la fuite eux aussi et elle les retrouva dans le désert. Ils ont reçus les ressources nécessaires pour survivre et sont retranchés dans le protectorat.
La colombe est souvent présente sur les plaines pour guérir les soldats du protectorat. Elle s’intéresse aux membres de ce dernier et n’a pas peur d’adresser la paroles aux gens qui croisent sa route.




***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path





! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Aléria BLANCHECUME Ven 22 Mai 2015 - 22:43





Inventaire


Familier

Destrier Elfique
Chevaux ayant souvent une robe claire. Ils sont très intelligents et obéissent à la voix à condition d'avoir confiance en leur cavalier. Extrêmement rapides et agiles, leur course ressemble à une danse du vent. Efficaces au combat, mais ils sont très chers.



Équipé





Vêtements

Robe des 4 Saisons
Spoiler:
 

Cape céleste

Spoiler:
 

Accessoires et autres

Éthérée: Mandoline d'Aif ayant comme particularité d'endormir.
Mythique royaume elfique, Célebre royaume vampirique et humain

Flûte traversière

La corne d'aline

Perception
Spoiler:
 


Amulette de concentration

L'anneau étoilé
Spoiler:
 




En réserve


-Orbre de conscience

cadeaux de noël à utiliser :
1 personnalisation de sort
-1 objet jusqu'à 200 po (chasse aux cadeaux)
-1 Objet jusqu'à 350 po (maëline)
-1 défi pour un membre du forum en rp (chasse)
-1 titre cercle restreint (chasse)








Dernière édition par Aléria Blanchécume le Sam 9 Jan 2016 - 4:21, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Aléria BLANCHECUME Ven 22 Mai 2015 - 22:43








Aramis Threde Celle qui fut autrefois sa maîtresse, elle la respecte encore de la même manière et a tendance à s’en remettre à elle lorsqu’elle a besoin de conseils ou d’aide pour prendre une décision. Elle l’apprécie beaucoup et partage son attitude fraternelle


Lorën Arcaë Aléria n'a pas rencontré beaucoup de vampire, une chose est certaine celui ci était amusant, bien que peu subtil...Aléria apprécie qu'il ne lui mente pas, bien qu'il l'effraie un peu et qu'elle sait qu'elle ne peut probablement pas lui faire confiance.


Christan Weren Homme fermé d'esprit et plus ou moins parlable...vaut mieux laisser tomber.


Sighild Arnbjorn Aléria l'aime bien, une jeune fille sympathique avec qui elle a pu discuter en une certaine légèreté. Elle espère pouvoir recroiser son chemin.


Dawan Sywel Jeune et naïf, son innocence avait quelque chose d'attachant, Aléria appréciait son silence et sa sagesse qu'elle enviait parfois. Elle était fière du Chanteciel.



Orfraie Ataliel Si elle avait voulu être simpliste, Aléria aurait simplement dit ''Je l'aime''. Mais elle connaissais l'ampleur de ses mots chez bien des elfes ...et des humains...Elle avait peur de mentir. Elle ne savait pas si elle devait peser ce mot, s'il devait être lourd et significatif, mais elle savait leur passion, leur affection. Elle aimait Orfraie autant qu'elle aimait l'ordre baptistral et sa dévotion à la connaissance, mais d'une manière bien différente.



Harthea Thaidforodren en cours...



Ambre Orétoile en cours...




Dernière édition par Aléria Blanchécume le Mer 23 Déc 2015 - 6:40, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Aléria BLANCHECUME Ven 22 Mai 2015 - 22:44





La bave du crapeau n'Atteind pas la blanche colombe :
> 9 janvier de l'an 5 de l'ère d'obsidienne <

Une flèche de travers
>15 janvier <

Les étoiles contraires
>19 janvier de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

Le jeu de la vérité
>20 janvier de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

À la faveur de la nuit, sous la voute étoilée...
>20 janvierde l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

La tombe de l'après minuit
[Aléria et Dawan]
>5 février de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

Uh? On m'a dit de voir un psy
>17 mai de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<
RP ANNULÉ


Quand on retrouve sa famille
> 24 mai de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

L repos du guerrier n'est qu'un mythe

>Nuit du 26 au 27 mai de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

Le contrat originel
>29 mai de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<


Des battements D'ailes interdits
>Début juin de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<


Au plaisir d'une simple rencontre
>6 juillet de l'an 5 de l'ère d'obsidienne<

Promenade idulique, rencontre bucolique
>16 Janvier de l'An 7 d'Obsidienne<



RP à venir:
-Rp guérison de Saemon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Aléria BLANCHECUME

Revenir en haut Aller en bas

Aléria BLANCHECUME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-