Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Aelith Reychidl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Aelith Reychidl Mer 24 Déc 2014 - 0:03


Reychidl Aelith


"Quand tu auras des chaussures ferrées, marche sur les épines." -Proverbe hébreu



Compétences

    Caractéristiques (clic) :
    Physique :
  • Force physique : Faible
  • Agilité : Bon
  • Furtivité : Moyen
  • Réflexes : Bon
  • Endurance : Moyen
  • Résistance : Moyen
  • Beauté : Très bon

    Mental :
  • Force mentale : Bon
  • Patience/self contrôle : Faible
  • Perception : Faible
  • Intelligence : Moyen
  • Arrogance : Très bon
  • Gentillesse : Faible
  • Prestance/charisme : Bon
  • Mémoire : Bon

    Combat :
  • Epée : Très bon
  • Dague doubles ou simple : Bon
  • Poignard : Bon
  • Lance : Faible
  • Armes contondantes (bâtons, masses, ...) : Faible
  • Hache : Très faible
  • Faux : Aucun niveau
  • Fouet : Catastrophique
  • Art du lancé (poignard, petite hache...) : Catastrophique
  • Art de la parade (bouclier ou arme) : Moyen
  • Arc : Catastrophique
  • Arbalète : Catastrophique
  • Mains nues/pugilat : Moyen
  • Equitation : Bon

Identité


  • Race : Humain

  • Nom : Reychidl

  • Prénom : Aelith

  • Surnom(s) : Épine

  • Titre : à acheter si vous le souhaitez

  • Date de naissance : 1732 Âge d'argent

  • Age réel : 23 ans

  • Age vampirique :

  • Lieu de naissance : Près d'Aldaria

  • Lieu de vie :

  • Rang social : Petit peuple

  • Poste/emploi : Mercenaire

  • Guilde : Aucune


Equipement et magie
  • Arme principale : Une simple rapière qui se démarque des armes classiques par sa solidité et son tranchant. Elle repose la plupart du temps dans la fourreau que la jeune femme porte à sa droite.
    Elle possède aussi une dague des plus classiques d'une vingtaine de centimètres.


  • Autres objets : Ses pièces d'armures qui sont à la fois résistants et flexibles lui garantissant ainsi résistance et liberté de mouvement.

  • Alignement : Neutre

  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Humaine

  • Puissance magique innée : Correct

  • Niveau magique :A ne pas confondre avec la puissance magique innée, il s'agit ici du niveau de magie que possédera votre personnage au moment où vous allez commencer à jouer. Ce niveau est bien sur étroitement lié à la puissance magique innée (si vous avez un faible niveau de naissance vous ne serez forcément jamais un très bon mage). Ne remplissez pas cette partie, cette décision revient au staff mais notez bien que vous pourrez faire évoluer ce niveau au fil du jeu.




Physique et caractère

  • Physique : Du haut de son mètre soixante-huit, Aelith est assez grande sans pour autant l'être trop pour une jeune. Cette jeune femme est faite toute en muscles mais pas de ceux dont sont friands les hommes vantards. Pas de ces gros tas de chairs là. Non, la jeune femme a cultivé de fins muscles et les entretient du mieux qu'elle peut. Ces derniers ne déforment en rien sa silhouette épousée presque à la perfection par sa tunique sombre qui recouvre entièrement son buste, son dos, ses bras, ses mains et ses jambes jusqu'à son menton. Il s'agit d'un ensemble de deux vêtements qui se séparent au niveau de la taille. Les seules parcelles de peau visibles étant sa tête et ses pieds quand elle enlève ses bottes. Ces dernières remontent jusqu'à mi-cuisse et semblent faites d'un métal proche de l'argent mais avec une rigidité absente qui l'autorise à plier ses jambes. Ce matériau se retrouve aussi chez le plastron et les gants de la guerrière. Ses autres vêtements étant une courte veste blanche, qu'elle porte plus par coquetterie que par véritable utilité, et une ceinture de cuire dotée d'une boucle argentée. À cette dernière se trouve fixée, à sa droite, un fourreau en cuir et argent où se situe sa fidèle rapière. De dos, on peut aussi apercevoir la présence d'un autre étui où se cache cette fois-ci une dague dont la lame mesure à peine une vingtaine de centimètres. Son corps est donc construit et habillé comme celui d'une véritable guerrière.

    Et cela se répercute jusqu'au visage. En effet, ce dernier reste la plupart du temps stoïque. Cela vient , à la fois d'une volonté de montrer aucun signe de faiblesse mais, aussi d'une « aura » qui se veut intimidante afin qu'on la craigne. Or, les coups d’œil lancés dans sa direction ont plutôt tendance à remarquer et retenir deux choses. Premièrement, ce sont ses yeux. Leur couleur bleutée laisse place à une certaine imagination. On peut, sans effort, les amusés rieurs et pétillants ou froids comme une gangue de glace vous transperçant sans répit. L'autre chose étant une mèche dont la couleur contraste avec le reste de cette chevelure ébène. Ces quelques cheveux rose, ou violet clair, ont été au départ source de honte pour Aelith mais dorénavant, elle en démontre une certaine fierté et est prête à croiser le fer avec quiconque y trouverait à y redire. D'ailleurs, elle garde ses cheveux courts afin d'éviter qu'un quelconque adverse les tire.

  • Caractère : Au début de son existence, Aelith était quelqu'un à l'humeur joyeuse, qui gardait toujours le sourire. C'était une des rares règles avec lesquelles sa mère était intransigeante. Son père était plutôt d'une nature volage, elle apprit plus tard que son totem était d'ailleurs celui du lion, aussi ne le voyait-elle peu souvent. Mais elle tenait quand même ce dernier en haute estime car malgré son habitude à ne jamais rester proche d'une même femme, il avait été présent à l'accouchement et rendait visite à la petite fille au moins une fois tous les deux ans. Ces visites étaient un événement plus qu'attendu pour elle étant donné qu'elle s'ennuyait terriblement dans ce petit village de pécheurs d'une vingtaine d'habitants au maximum où elle était la seule jeune enfant. Aussi, à chaque fois que son père venait, elle se précipitait dans ses bras plutôt gros qu'elle pour le guider jusqu'à la maisonnée. À l'intérieur, elle le laissait s'installer et biser sa mère avant de lui demander une autre histoire. Cet homme, était un chevalier et contrastait avec les autres hommes. Son armure rutilante, sa musculature, son timbre de voix à la fois grave et rassurant donnait à la jeune fille un sentiment d'être protégé et elle buvait les paroles qu'il prononçait. Ses dernières étaient principalement des récits sur ses aventures. Ces derniers étant d'ailleurs la source du goût pour l'aventure qu'elle développait de plus en plus. Elle rêvait elle aussi d'aventures et dès qu'elle devint assez caractérielle, elle exhortait son géniteur de lui apprendre des passes à l'épée.

    Ce dernier avait accepté et au fur à mesure qu'elle grandissait elle s'endurcissait à la fois physiquement mais aussi mentalement car elle devait faire face à l'opposition maternelle et celle des autres villageois. Néanmoins, elle fit preuve d'un entêtement tel que ce dernier la conduisit à voyager jusqu'à Aldaria pour s'engager dans l'armée. Son accueil fut discuté mais elle réussit tout de même à rentrer au sein de l'académie militaire où l'attendait un véritable calvaire. En effet, de par sa nature de femme et sa mèche d'une couleur étrange, elle était devenue la cible d'un groupe de cadet qui passait son temps à la ridiculiser dès que les instructeurs avaient le dos tourné. Leur comportement eurent un tel impact qu'elle songea plusieurs fois à quitter l'académie mais son envie de vivre elle aussi de fantastiques aventures la poussa à rester. Et pour cela, elle n'avait pour autre choix que de travailler encore plus dur que les autres et de devenir quelqu'un d'autre. Ainsi naquit l'Aelith d'aujourd'hui. Une femme au visage fermé, au regard qui devenait glacial, qui ne souriait plus, qui voulait inspirer la crainte aux autres et pour cela elle s’entêtait à défier ouvertement les garçons qui la tourmentait.

    Si au début elle ne connu que des échecs, elle apprit un beau jour une technique de combat qui lui collait parfaitement. Disposant déjà de quelques réflexes, elle décida d'en tirer profit. Ainsi, sachant qu'elle ne pouvait lutter avec ces hommes de nature plus fort qu'elle, elle décida de tout miser sur la vitesse. Ainsi, elle laissa tomber le maniement de presque toutes les armes pour se focaliser sur quelques-unes : la rapière et le dague. Elle développa aussi un style de combat consistant à esquiver les assauts adverses pour pouvoir affaiblir son adversaire à l'aide de petits coups. Ainsi, elle décrocherait la victoire lentement mais sûrement. De cette manière, elle put prendre sa revanche mais contrairement à la volonté de ses instructeurs, elle se laissa emporter par la colère et faillit tuer un de ses agresseurs si on ne l'avait pas arrêtée. Une fois ses classes terminées, elle quitta l'armée jugeant qu'elle n'avait plus rien à lui apporter pour voyager comme son père avant elle. Mais en tant que mercenaire et non sous le nom d'une institution ou d'un groupe qui tirerait toute la gloire qui lui reviendrait.

    Il ne reste pas grand-chose de la petite Aelith hormis ce goût de l'aventure. En effet, s'imaginer voyager dans de lointaines contrées et, dorénavant, livrer bataille contre de puissants adversaires fait bouillir son sang. Aussi, dès qu'elle rencontre quelqu'un qu'elle s'imagine, ou qui a la réputation d'être, fort elle ne peut s'empêcher de le défier en duel. Et ce dans une optique de devenir toujours meilleure. Le reste de ses rapports avec les autres se limitant au maximum. Quant à celui avec le monde... Et bien, tout ce qui est question politique ne l'intéresse guère et elle estime ne pas avoir besoin d'y prêter attention. Elle a un contrat, elle le remplit et voilà. Par contre, avec l'éducation que lui a fourni sa mère, elle est très pieuse et accorde une grande importance aux Totems.



Mes liens

Bryan Reychidl : Père de la jeune femme, elle le tient en profond respect. Ne l'a plus revu depuis cinq ans, c'ets à dire le jour où elle est rentrée à l'académie militaire.
Aurora Orwey Reychidl : Mère d'Aelith, elle l'a élevée quasiment seule. Elle était et reste contre l'entrée de son enfant dans le monde des armes. Aucun contact depuis maintenant cinq ans.
Gabrielle Whycost : Une des rares femmes chevaliers. Ayant prit la jeune femme sous sa tutelle, elle a été déçue quand cette dernière a laissé la colère l'emporter sur l'esprit chevaleresque qu'elle devait montrer.



Derrière l'écran

  • Petite présentation : Malgré le personnage, je suis bel et bien un homme. ;)7
    Je réponds au nom de Baptiste, j'ai 18 ans et je suis actuellement étudiant en Histoire, Première Année à Rennes 2.
    Je fais du RP depuis presque 3 ans mais je ne comptabilise à mon effectif que peu de personnages, il s'agit d'ailleurs de mon premier de sexe féminin.
    Sinon, j'arrive à m’accommoder en général des délais et estime ne pas avoir mauvais un niveau (même si j'ai tendance à toujours trouver la plupart de mes post de piètre qualité xD)
    Niveau expérience dans le staff, je suis modérateur chargé des fiches techniques dans un forum.

  • Rythme rp : C'est ma première fois sur un forum de ce genre et surtout, n'hésitez pas à m'envoyer un MP ou à m'interpeller sur la CB pour me hâter. Wink

  • Particularités rp : Mes principales difficultés au niveau de l'écriture étant dans la syntaxe, j'ai pour habitude de rédiger mes RPs d'un coup ce qui peut conduire à quelques maladresses. *pas taper*
    Mis à part ça, je pense pas avoir de problèmes mais c'est à vous de juger. Wink

  • Comment avez vous découvert le forum : J'ai taper "forum RPG fantastique" sur Google et je suis tomber sur un Top-site où vous étiez bien placé. xD

  • Le code du règlement :








C'est en l'an 1732 qu'est née la jeune Aelith Reychidl. Cette dernière est le fruit de l'union d'un chevalier de passage et d'une simple femme qui avait quelques talents avec les herbes. Leur rencontre était le fruit du hasard. En effet, l'homme fut mandé par le seigneur local suite aux plaintes qu'il recevait des gens sous sa responsabilité. Aucun d'eux n'avaient les capacités de résoudre le problème par eux-mêmes. Ces derniers étaient agacés de voir un sanglier d'une taille monstrueuse qui allait jusqu'à saccager les portes pour trouver de quoi manger. Après quelques jours de traque, le chevalier parvint donc à trouver sa trace à proximité d'un village de pécheurs d'une vingtaine d’habitants dont la future mère. Cette dernière était pourvue d'une grande beauté, orpheline, elle était chouchoutée par les habitants et cela conduisit le chevalier a en faire une de ses nombreuses conquêtes après avoir terrassé l'animal. Il avait en effet plusieurs femmes au sein de l'empire dont il s'était épris mais avait toujours tenu à remplir son rôle de compagnon et de père dans certains cas.

C'est pourquoi il était présent pour la naissance d'Aelith et rendait visite à sa fille et à sa femme tous les deux ans. Pour la première, chacune de ses visites étaient la bienvenue car elle s'ennuyait rapidement dans ce petit village. Elle y était la seule de son âge et même si elle était devenue l'un des principaux centres d'intérêts au village, elle trouvait le temps long et la vie monotone. Aussi, elle écoutait avec attention chacune des histoires que lui racontait son géniteur et y repensait tandis qu'on l'envoyait jouer dehors. Chacun de ses départs étaient une peine pour la jeune fille car elle savait qu'elle devait alors attendre encore deux ans pour pouvoir réécouter une de ses merveilleuses histoires. Aussi, pendant deux ans, les seules traces du passage paternel furent une bourse qu'il leur laissait afin de subvenir plus facilement à leur besoin ainsi que des souvenirs de sa présence. D'ailleurs, à chacun de ces départs, sa mère prenait une potion qui lui donnait pendant plusieurs jours de violentes crampes d'estomac. Elle apprit plus tard que même s'il ne venait pas souvent, son père tenait à maintenir son rôle d'époux et que les potions étaient destinées à éviter d'avoir d'autres enfants à charge. Les doutes quant à la capacité d'une mère seule d'élever plusieurs enfants étaient présents. Mais bien, rapidement, ces visites et ces récits ne suffirent plus à combler la jeune fille qui voulu elle aussi revêtir une armure resplendissante et vivre des aventures qu'elle conterait avec joie.Aussi, elle exhorta son père de lui apprendre l'escrime et l'équitation malgré les protestations de sa mère et des autres villageois. Elle avait alors douze ans.

C'est ainsi que début l'entraînement militaire d'Aelith alors qu'elle n'était que simple fille d'une herboriste parmi tant d'autre. À chacune de ses visites, son père lui laissait un programme d'entraînement qu'elle s'entêtait à vouloir réaliser même si elle n'y arrivait pas toujours. Son esprit têtu refusant de laisser tomber. Aussi, malgré les années, les progrès de sa fille ne se faisant pas tellement voir, il songea que le problème venait de lui et lui demanda de rejoindre une académie militaire où elle pourrait trouver sa véritable voie en tant que guerrière. Cela ne plus pas à la mère mais en tant que fidèle épouse, elle devait respecter la volonté du mari. Mais elle réussit néanmoins à obtenir qu'elle passe le rituel de son esprit-totem avant son départ. Cette étape passée, Aelith voyagea seule en direction de la grande ville la plus proche : Aldaria la Superbe. Elle reconnue que le surnom de la cité était bien choisie dès le premier coup d’œil, la couleur du marbre de la cité lui plaisait. Quant elle se présenta pour la première fois à l'académie militaire elle fut repoussée pour diverses raisons mais elle comprit au fond d'elle que cela devait être à cause de sa nature de femme. Aussi, elle se résolut à montrer la lettre de recommandation qu'avait écrite son père. Elle qui voulait devenir une véritable combattante par elle-même, elle commençait déjà mal. Mais elle n'aurait jamais pu se douter à quel point cela se révélerait difficile pour elle à l'intérieur. Aelith avait dix-huit ans.

La jeune femme n'était pas du tout préparée au rythme de vie au sein de cette école du combat. Le lever tôt lui était connu mais elle avait du mal avec l'autorité. En effet, elle n'acceptait de recevoir des ordres que de ceux qu'elle estimait au-dessus d'elle par le mérite. Et elle l'apprit à ces dépends. Ce qui était une des première raisons pour un groupe de cadets, légèrement plus âgés qu'elle, de la tourmenter. Ça et aussi le fait qu'elle soit une femme et sa mèche d'une couleur inhabituelle. Mais ces dernier s'en donnèrent à cœur joie quand ils virent le « talent » d'Aelith. En effet, cette dernière se révélait avoir des compétences désastreuses avec l'arc et l'arbalète. Pourtant elle avait eu un semblant d'entraînement avec son paternel mais ce dernier n'avait pu trouver de solution concernant son manque évident de précision. L'apprentissage de l'épée était plutôt mitigé. Elle avait beau avoir gagné en muscles, elle n'était pas de taille face aux corps masculins et cette différence se voyait à chaque fois qu'elle se retrouvait désarmée lors des simulations de duels. Elle arrivait à tenir avec ses réflexes mais la différence de force la conduisait inévitablement à la défaite. Mais le pire restait le fouet. Malgré tous les conseils qu'on lui prodiguait, ce dernier prenait plutôt l'apparence d'un serpent fou furieux dès qu'elle donnait un coup de poignet. Dès que les instructeurs avaient le dos tourné, certains ne manquaient pas de lui donner de petites leçons privées et elle prétendait que ses blessures venaient d'un entraînement en solitaire.

L'enfer, tel était l'image qu'avait maintenant Aelith de cette académie. La seule raison qui la poussait à rester était son entêtement et son sang qui bouillonnait dès qu'elle s'imaginait pouvoir vivre à son tour de fantastiques épopées. Puis, un jour tout changea quand une des chevaliers la prit sous son aile. Il s'agissait d'une des rares femmes parvenues à rentrer dans l'armée et elle était respectée par ses talents d'escrimeur et son charisme naturel. Elle passa tout une nuit à interroger la jeune femme qui finit par tout lui avouer. Puis, elle lui apprit une chose : Si elle ne pouvait combler le fossé séparant sa force et celle de ses agresseurs, elle devait plutôt se focaliser sur ses points forts à savoir sa vitesse et ses réflexes. Elle l'orienta par la suite au maniement de la rapière tout en lui donnant quelques leçons de combat à mains nues. Puisqu'elle changeait de manière de combattre, devait-elle aussi changer de manière d'être ? C'est ce que se demandait la jeune femme qui décida donc d'être plus froide, plus forte et qui souhaitait dorénavant être crainte pour éviter d'être de novueau la cible de quelconques malotrus. Trop confiante en elle et décidé à se venger, Aelith défia en duel un des malotrus alors que ça ne faisait que quelques semaines qu'elle s'entraînait. Le résultat fut une nouvelle défaite à son actif. Mais cela ne l'empêcha pas de recommencer après plusieurs autres séances. Les défaites s’enchaînèrent mais les duels semblaient aussi de plus en plus à l'avantage de celle aux cheveux d'ébène qui finit finalement par décrocher une victoire. Les souvenirs des brimades qu'elle avait reçu tout ce temps remontèrent alors à la surface et avec eux, une sourde colère qui faillit lui faire commettre l'irréparable. Seul le rappel de son maître la ramena à la réalité mais cette dernière était clairement déçue du comportement de son apprentie. Cette dernière en avait dorénavant cure, un déclic s'était fait en elle. L'armée lui avait juste servie à trouver sa voie, elle lui restreindrait trop ses mouvements, aussi, elle décida de la quitter du jour au lendemain pour devenir mercenaire. Aelith avait alors 21 ans et cela fait donc deux ans qu'elle arpente librement les routes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Aelith Reychidl Mer 24 Déc 2014 - 13:28

Voilà, petit message pour signaler que ma présentation est dorénavant terminée ! o/

Merci d'avance. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Aelith Reychidl Jeu 25 Déc 2014 - 21:36

A nous deux donc ^^ Je suis ton correcteur, c'est moi qui m'occupe de ta fiche

Avatar

Il est à changer, trop manga et surtout pas du tout dans le contexte. Les habits de ton personnage ne correspondent pas à l'époque.
Tu as des galeries en partie HRP ou tu peux demander de l'aide si tu ne trouves pas.

Identité

Il lui faut un lieu de vie obligatoirement. Si elle voyage, tu peux simplement indiquer qu'elle est nomade.

Compétences

Faible pour une mercenaire c'est bizarre, sa force fait partie de ce qui lui permet de se vendre après tout. En revanche la beauté est beaucoup trop haute pour la vie qu'elle mène, ce n'est pas cohérent, pareil pour le charisme/prestance.
Il y a également beaucoup trop d'armes. Ton personnage est relativement jeune, elle ne peut en maîtriser autant. Pour une femme humaine, manier déjà une arme c'est beaucoup, autant c'est trop. Je veux bien te laisser niveau à l'épée mais tu enlèves toutes les autres armes, soit tu descend l'épée à moyen et je te laisse une autre arme en niveau faible/moyen.

Physique

« Non, la jeune femme a cultivé de fins muscles et les entretient du mieux qu'elle peut »
> ça ne va pas avec ta caractéristique force. Quand on cultive ses muscles, finement ou non, on a de la force, au moins un moyen.

La description de la tenue : Ne correspond pas vraiment à l'époque, un invente pas de matériel comme ça (un ne connait pas à l'époque de matériaux si malléable, les habits qui épousent à ce point le corps non plus, c'est un matériel qui n'est pas connu). A modifier donc.

« Ces quelques cheveux rose, ou violet clair, ont été au départ source de honte pour Aelith »
> Non, pas de cheveux de couleurs étranges sur le forum, et pas sans une excellente raison. Absente ici. A retirer donc.

Caractère

Le père qui lui apprend les armes : Comment peut-il le faire alors qu'il vient une fois tous les deux ans ? Même en lui donnant un entraînement par ailleurs ^^'

« Néanmoins, elle fit preuve d'un entêtement tel que ce dernier la conduisit à voyager jusqu'à Aldaria pour s'engager dans l'armée »
> L'armée n'engage pas de femmes x)

« Son père était plutôt d'une nature volage, elle apprit plus tard que son totem était d'ailleurs celui du lion »
> A l'époque les totems ne sont pas actifs

«  l'académie militaire »
> Il n'existe pas d'académie militaire, on apprend les armes grâce à un tuteur ou un instructeur, mais ce n'est pas forcément donné à tout le monde. Les institutions militaires de ce genre n'apparaissent pas à cette époque. De plus quand on s'engage, on ne peut pas quitter l'armée sur simple volonté. Ta personnage serait considérée comme une déserteuse et serait recherchée.

« Quant à celui avec le monde... Et bien, tout ce qui est question politique ne l'intéresse guère et elle estime ne pas avoir besoin d'y prêter attention. Elle a un contrat, elle le remplit et voilà. Par contre, avec l'éducation que lui a fourni sa mère, elle est très pieuse et accorde une grande importance aux Totems. »
> Alors ça, c'est le meilleur moyen de ne pas réussir à t'intégrer aux intrigues. Des personnages qui ne s'intéressent à rien de la politique et des trames du monde, on en a eut beaucoup, aucun n'est resté. On ne peut t'interdire de le jouer comme ça, mais tu auras beaucoup de mal à participer, autant te prévenir ^^' ah et petit détail, l'importance des totems c'est bien… et les esprits supérieurs ? ^^

Autre truc : On a plus l'impression que tu racontes une partie de la vie de ton personnage, plutôt que son caractère. Le pan d'histoire sur comment le caractère s'est formé n'a rien à faire là, on veut trouver uniquement ce qu'elle est à l'heure actuelle.

Liens
« Une des rares femmes chevaliers. Ayant prit la jeune femme sous sa tutelle, elle a été déçue quand cette dernière a laissé la colère l'emporter sur l'esprit chevaleresque qu'elle devait montrer. »
> Attention, il existe des chevaliers, oui, mais pas comme dans le moyen-âge réel et ils ne sont pas du tout conduit par les mêmes codes.

Rythme RP

«  C'est ma première fois sur un forum de ce genre et surtout, n'hésitez pas à m'envoyer un MP ou à m'interpeller sur la CB pour me hâter. »
> D'habitude je ne relève pas, mais je préfère le faire ici. Ce n'est pas à nous de te presser, c'est à toi de gérer ton temps. Je pense que tu le sais, mais on est jamais trop prudent.

Histoire

« Ces derniers étaient agacés de voir un sanglier d'une taille monstrueuse qui allait jusqu'à saccager les portes pour trouver de quoi manger. »
> Et qu'est-ce qu'il a mangé ce sanglier pour être aussi gros ? Parce qu'il n'existe pas d'animaux de taille exceptionnelle sur Armanda

« Cette dernière était pourvue d'une grande beauté, orpheline, elle était chouchoutée par les habitants »
> Pourquoi ? Ce n'est pas vraiment l'esprit de ce genre d'époque ^^

« Elle y était la seule de son âge »
> Comment est-ce que ça se fait ? Oo Des enfants dans des villages humains c'est courant, même des petits

« lui demanda de rejoindre une académie militaire où elle pourrait trouver sa véritable voie en tant que guerrière »
> Déjà adressée un peu plus haut ^^

« Mais elle réussit néanmoins à obtenir qu'elle passe le rituel de son esprit-totem avant son départ »
> Pas possible, les esprits ne sont revenus qu'en 1751

« Cette étape passée, Aelith voyagea seule en direction de la grande ville la plus proche : Aldaria la Superbe. »
> Une jeune femme, seule, voyageant sur des routes peu sûres ? ^^' Pas très cohérent non plus, elle risquerait trop gros, jamais on ne la laisserait (ou si on la laisse, elle aurait de grande chances de ne jamais arriver)

« L'enfer, tel était l'image qu'avait maintenant Aelith de cette académie. »
> L'enfer n'existe pas sur Armanda, l'image ne peut pas être utilisée^^

Placement contextuel : Je veux que tu ailles beaucoup plus loin que ça. Là je ne vois pas du tout que tu as lu les intrigues ni rien du tout, je veux donc que tu place ton personnage dans les événements du forum. Je veux savoir ce qu'elle a pensé du retour des dragons puis des totems, de la guerre avec les vampires puis de la guerre avec les alayiens, le siège des villes, l'alliance, la mort de l'empereur et le couronnement de son successeur, la fin du monde, l'aube rouge. Je veux savoir ce qu'elle pense de tout ça, ce qu'elle en a vécu aussi parce qu'elle en a forcément vécu quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Merithyn Shadowsong
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
4/10  (4/10)
Xp disponibles: 3

Légende

MessageSujet: Re: Aelith Reychidl Mer 31 Déc 2014 - 16:15

Du nouveau par ici ?



***

#AC1E44

It requires great courage to look at oneself honestly, and forge one's path





! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Aelith Reychidl Dim 4 Jan 2015 - 10:26

Le délai se termine ici. Si la fiche n'est pas terminée et soumise à la validation avant la fin du délai elle sera archivée et nous considérerons que tu n'as pas l'activité nécessaire pour jouer ici.

Cordialement


Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
avatar
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Aelith Reychidl Dim 11 Jan 2015 - 13:50

Archivé, délai dépassé.




Merci à Achro pour les signatures ♥



! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Aelith Reychidl

Revenir en haut Aller en bas

Aelith Reychidl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-