Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Katharina Says REFUSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Katharina Says REFUSE Ven 14 Juin 2013 - 16:10

P { margin-bottom: 0.21cm; }


 
Katharina Says




Les enfants doivent être indulgents envers les grandes personnes.
*Le petit prince




© Merithyn
Identité

Spoiler:
 


  • Race : Vampire ancestrale

  • Nom : Says (le vrai elle ne s'en souvient plus)

  • Prénom : Katharina, est le nom qu'elle s'est choisie un matin. Son vrai présom est Agathéa et c'est accessoirement celui d'une de ses “personalités”

  • Surnom(s) : Kathy, Tina, Rina, Kath... et beaucoup d'autres

  • Titre : /

  • Date de naissance : en 505 de l'âge d'argent, au début de l'hivers

  • Age réel : 1248 ans

  • Age vampirique : 1235 ans, Katharina avait 13 ans au moment de sa transformation

  • Lieu de naissance : Un petit village elfique située à quelques jours de la lisière sud-ouest du Royaume. Quand à son lieu de transformation il n'est guère éloigné.

  • Lieu de vie : Nomade, Katharina se fixe quelque temps où une bonne âme accepte de l'acceuillir sous son toit.

  • Rang social : Orpheline

  • Poste/emploi : Elle se fait souvent passer pour une fille de paysan, de tavernier, de couturière ou de fileuse... bref du petit peuple. Quand elle est dans une ville ou un gros bourg, elle fait la voleuse ou la mendiante, parfois elle se fait prostituée pour attirer des proies.

  • Guilde : /



Compétences

Spoiler:
 

  • Alignement : Katharina est neutre à tendance bénéfique (pour info : Alinoë est maléfique, Agathéa est neutre et “Le prédateur” est très maléfique).

  • Arme principale : Un couteau, un poignard, un stylet, une lame quelconque, bref tout ce qui est assez petit et pas trop encombrant. Elle en garde toujours un dans sa besace quand elle voyage mais sinon elle se sert souvent de ceux qui se trouvent à portée de main chez sa victime.

  • Autres objets : Elle garde précieusement un long manteau (trop grand pour elle) ayant appartenu autrefois à Atlör.

  • Caractéristiques : : ici informations pour remplir cette partie


      Physique :
    • Force physique
    • Agilité : très bon
    • Réflexes : bon
    • Endurance : moyen
    • Résistance : très faible
    • Beauté : très bon

      Mental :
    • Force mentale : très faible
    • Patience/self contrôle : moyen
    • Intelligence : maitre
    • Arrogance : très faible
    • Gentillesse : bon
    • Prestance/charisme : maitre
    • Mémoire : très faible

      Combat :
    • Epée : Très faible
    • Dague doubles ou simple : moyen
    • Poignard : moyen
    • Lance : aucun niveau
    • Bâton : faible
    • Hache : aucun niveau
    • Faux : aucun niveau
    • Art du lancé (poignard, petite hache...) : très bon
    • Art de la parade (bouclier ou arme) : aucun niveau
    • Arc : bon
    • Arbalète  : aucun niveau
    • Mains nues/pugilat : très faible
    • Equitation : très bon















  • Totem : totem et niveau, cette partie sera remplie par le staff

  • Style de magie principal : Vampirique

  • Puissance magique innée : Grand maitre

  • Niveau magique : Grand Maitre







Physique et caractère

Spoiler:
 

  • Physique :



    Katharina est clairement le type de la femme-enfant au niveau du physique. Une silhouette gracile avec quelques rondeurs qui commencent tout juste à apparaitre au niveau de la poitrine et des hanches. La peau douce et soyeuse donnant envie de l'embrasser. A côté de cela une bouche rieuse et pulpeuse appellant à des baisers nettement moins chastes. De ses membres fins et longs elle tient son agilité et sa souplesse. Tout en elle inspire la douceur et la grâce. Elle aurait fait une elfe magnifique, sans doute, avec ses longs cheveux d'un noir de soie et ses yeux tout aussi noirs. Des yeux souvent plissés par le rire et la joie. Ses longs cils ne battent que pour la protéger du soleil même s'ils pourraient être une arme de séduction en plus.


    Chez Katharina tout est à la fois douceur et vivacité. Douceur par la précision de ses gestes, vivacité parce qu'il semble couler en elle une énergie inépuisable. Elle a toujours les mains occupées, elle semble toujours sur le point de parler ou de danser. Même sa voix aux accents enfantins, débite les phrases à toute allure.



    Pour la jeune fille pas de noir, pas de triste parures. Elle aime à choisir ses vetements de toutes les couleurs, du pastel au plus vif. Si en plus ils sont confortables et fonctionnels, c'est encore mieux. Pas de riches étoffes, pas de lourds bijoux d'or ou d'argent pour la demoiselle. Du rustique lin, du doux coton ou de la vulgaire toile lui conviennent très bien. Le tout accompagné de rubans cousus, de perles de bois ou de verre, de collier de fleurs aux printemps ou tout autre bijou simple. De même ses longs cheveux lui tombent le plus souvent dans le dos. Un long ruban, un turban ou un carré de chiffon coloré lui couvre la tête et dissumule ses oreilles pointues.


    Passée maitre dans l'art de la dissimulation, elle sait par un savant maquillage, camoufler ses traits trop régulier d'elfe-vampire en celui d'une banale beauté humaine. Une petite cicatrice d'acnée par là, des taches de son sur le nez, un teint imparfait ou maladif, des joues bien roses, des mains abimées par un quelconque travail...


    Malgré son maquillage il reste une chose qu'elle ne pourra jamais cacher : l'attirance que l'on éprouve envers elle. Son charisme est naturel et elle n'a même jamais chercher à l'augmenter ou à l'aprivoiser. C'est peut-être d'ailleurs pour cela qu'il agit sans même qu'elle s'en rende compte. Elle semble à toute mère comme l'enfant qu'elle voudrait avoir. A tout homme elle rappelle son premier amour de jeunesse. Des enfants, elle est l'amie sans même le vouloir. Toutes choses augmentées par sa joie de vivre apparente.


  • Caractère : Vaste programme !
    Commençon par autrefois. Autrefois, il était une charmante enfant, pas la plus gentille mais pas la plus méchante non plus. Très sociable et joyeuse elle aimait à s'entourer d'amis, elle appréciait les visites des amis de ses parents ou celles de sa famille. Aimant les longues discutions tant avec les adultes que les enfants. Choyée et heureuse auprès de son papa et de sa maman. Elle voulait être guerisseuse pour animaux un jour, archère héroïque un autre, dragonnière tel autre...
    L'enfant grandit et naissent les premiers émois, les premiers amours, les premiers questionnements sur la vie mystérieuse des adultes. Mais elle a le temps et profite encore de l'insouciance de l'enfance. On lui promet un bel avenir mais elle ne vit qu'à l'instant présent.
    Bref elle avait la vie devant elle.


    Mais sa vie bascula dans l'horreur une nuit. Elle connue la peur, la terreur d'être enlevée à l'affection de sa famille par un monstre. Elle connue la peur de la mort, terrifiante et inconcevable pour un être si jeune et destinée à vivre des siècles. Face à son prédateur elle n'était qu'oisillon sacrificiel. Et si son jeune esprit terrifié aurait pu acceuillir la mort presque comme un soulagement, la douleur qui la précéda, acheva de le brisé. L'angoisse, la terreur, la souffrance étaient tels, qu'elle se réfugia au plus profond de son être. Sa personnalité presque anihilée, ensommeillée, s'éveilla alors le prédateur. Par l'instinct de conservation guidée par l'avidité de la soif elle devint une bête. Un être fait de ruse et de sauvagerie. Ne vivant que pour tuer. Se nourir n'étant qu'accessoire pour cet être de violence pure. Ainsi est né “le prédateur” ou le “sans nom”. Il ravage, il tu, sans distinction de race, de sexe ou d'age. Il redonne la souffrance qui l'a fait naitre, voire il la multiplie. Il aime à se repaitre de le peur de ses victimes.
    Autrefois toujours en veille, toujours en chasse, il connait désormais le sommeil. Quand un danger terrible menace il est le dernier refuge, la dernière solution, celle de l'instinct de survie. Mais attention, il peut aussi se réveiller à n'importe quel moment. Même s'il semble qu'il sorte de sa torpeur lorsque le sang manque, lorsque son gôut pour le carnage lui a été refusé depuis trop longtemps.



    Qui sait quel déclic a permit de réveiller la personnalité première et de chasser en arrière plan le prédateur pour laisser réapparaitre la douce et joyeuse enfant. Enfin plus si douce et plus si joyeuse. Ses mains sont pleines de sang et elle se fait horreur. Elle aime le gout du sang dans sa bouche. Elle déteste ce qu'elle fait à ses victimes. Son passé est vide. Son avenir lui semble rouge comme le sang. Folle de douleur, ivre de carnage, elle se hait. Mais ne trouve pas la force de mettre fin à ses jours. Une vampire du nom de Lica, la receuille dans un triste état. Sous sa férule, la jeune fille en vient à accepter doucement sa condition. Lica lui répète sans cesse qu'il faut qu'elle oublie sa culpabilité. Alors elle oublie. Elle ne cherche plus son passé, elle oubli la douleur, elle oublie qu'elle est un prédateur, elle oublie le nom et le visage de ses victimes. Et elle reprend gout à la vie, à sa vie. Son esprit est torturé à l'extrème. Elle en vient à se croire innocente de ses crimes. En même temps elle sait qu'elle ne pourra jamais cesser de tuer. Elle rejete la faute sur un “autre”. Katharina n'a pas conscience du “sans nom” qui sommeille en elle. Alors elle s'invente un “ami”. Un être qui serait le vrai meurtrier. Invisible et protecteur... et meurtrier. Ainsi, elle peut s'adonner sans remors à ses joies simples. Elle redevient la jeune fille insouciante et souriante, facile à se lier. Elle en vient à aimer sincèrement les êtres qu'elle cotoie chaque jour, ceux qui deviennent sa couverture. Elle a aimée sincèrement toutes ses mères adoptives, tous ses pères, ses frères et soeurs, ses familles, ses amis. Et elle en aimera d'autres. Avec ses dehors doux et tendres, elle fait craquer les coeurs et s'amuse de ces amourettes. La vie d'adulte lui semble si lointaine alors elle vit au jour le jour.
    Katharina est aussi une bonne comédienne, et une si excélente menteuse qu'elle arrive à se mentir à elle-même. Elle sait très bien que si elle est acceptée dans une famille, ce ne sera que pour quelques mois, quelques années tout au plus. Car toujours finira par réapparaitre sa vraie nature. Mais elle s'en fiche. Ou plutôt elle préfère l'oublier. Pourtant elle aimerait sincèrement cesser de tuer. Un elfe lui a montré comment faire. Il lui suffit de se nourrir sur des immunisés. Mais les elfes ne sont guère volontaires en règle générale et les humains... meurent toujours. Car s'il y a bien une chose qu'elle fait quelque soit sa personnalité, c'est de toujours s'assurer de la mort éffective de sa victime. Créer un nouveau vampire ? Jamais.



    Au fil des ans, au fil des siècles, son ami imaginaire a finit par prendre forme dans son esprit. Alinoë est un jeune garçon, un peu plus vieux qu'elle, il a les mêmes cheveux, en plus court, et les même yeux. Sauf qu'elle est la seule à pouvoir le voir. Alinoë est vampire jusqu'au bout des ongles. Il n'a aucun remort à se nourir de sang et à tuer. Il aime la chasse, il aprécie particulièrement les enfants. Mais il n'est pas toujours cruel, et il lui arrive de se laisser attendrir par une proie, qu'il laisse s'en aller. Bien que cela soit très rare. il est aussi très curieux et aime à voyager et à s'instruire. Depuis qu'il a découvert la lecture, il aime a se plonger de longues heures dans les livres et ce quel qu'en soit le thème.
    Alinoë est très protecteur envers Katharina qu'il considère comme sa soeur. S'il pense qu'il y a un danger il prendra le premier plan sans hésiter et tachera de la préserver. Alinoë et Katharina se parlent et se disputent souvent. Quelque soit celui qui est aux commandes du corps, l'autre est toujours présent, sauf si la personnalité, alors secondaire, décide de s'éffacer. Ainsi Katharina aura toujours conscience de ce que fait Alinoë et vice-versa. De même ils ont exactement les mêmes connaissances, même s'ils n'en font pas la même chose. Ainsi quand Katharina usera de ses armes ou de sa magie pour proteger ceux qu'elle aime (en général sa famille adoptive), Alinoë en usera pour blesser, se moquer ou même tuer. Hélas Katharina ne peut proteger personne d'Alinoë.


    Reste à parler d'Agathéa. A quel moment cette personnalité s'est-elle cristalisée ? Peut-être à l'instant même de la transformation de Kath. Agathéa est une personnalité adulte et raisonnable. Très discrète, voire secrète étant donné qu'aucune des autres personnalités de Kath n'a même conscience qu'elle existe. Mais peut-on vraiment parler de personnalité à propos de ce qui est la mémoire complète de Katharina. Tout ce que la jeune fille a apprit, tout ce qu'elle a accomplit, bon ou mauvais, tous ceux qu'elle a croisé... sous toutes ses visages, tout cela Agathéa en est la gardienne attentive. Elle préserve ainsi Katharina de ce qui la blesse. Elle est l'instrument de ses oublis, volontaires ou non et de ses mensonges à elle-même.
    Mais trop sage ou trop ancienne, Agathéa n'agit que rarement au premier plan et même ainsi elle choisira surement l'inaction. Mais attention, elle peut aussi être très dangereuse car véhicule de toutes les connaissances accumulées par Katharina et Alinoë, elle se souvient de tous les sorts, de toutes les attaques qu'on a put lui apprendre par le passé.



    On l'aura vu, la personnalité de Katharina est complexe, et je vous souhaite de ne connaitre que la jeune Katharina, pleine d'entrain et de vie. La femme-enfant joueuse et aimante. Une jeune fille qui a aussi quelques défauts. Par exemple, elle est têtue à l'extrème et peut bouder pour un rien. Heureusement il suffit de peu pour la détourner de sa bouderie (une blague, un câlin, un jeu, ceder à son caprice...). Elle a aussi un énorme besoin d'affection et d'amour. Elle est sans cesse à la recherche d'une personne à qui elle pourra faire confiance et qui l'aimera pour toujours. On parle ici plus d'amour maternel que d'amant. Car si elle est capable d'élan amoureux (ce qui paradoxalement la fait devenir timide face à l'élu de son coeur), c'est comme toutes les ados, de façon plus ou moins inconséquente. Même son amour pour Achroma participe de cela. Elle l'aime de loin, comme une ado le chanteur de Tokyo Hotel, de nos jour.



    Mais il reste un point dont je dois parler. Katharina est une jeune fille extrèmement manoeuvrable. Du moins pour qui a su décelé les félures de son âme. En effet, inconsciemment, elle est toujours en quête d'une personne qui saura la proteger et lui donner de l'amour et peut-être la rendre “complète”. Ceux qui ont su, par le passé, s'alliéné sa fidelité, ont pu utiliser sa puissance, toute relative, et ses connaissances. Du moins tant que Katharina ou Alinoë dominent sa personnalité. Ils ont aussi souvent su influencer sa vision du monde.


    P { margin-bottom: 0.21cm; }




Mes liens

Spoiler:
 



Lica : Cette vampire a trouvée et éduquée Katharina alors que cette dernière était à moitié folle. A force de patience, de temps et de persuasion elle a su redonner un certain équilibre à sa jeune consoeur. Bonne magicienne elle lui a aussi inculquée les bases de la magie vampirique. Très vite au fait du déséquilibre mental régnant chez Katharina, elle a toujours su être assez méfiante et prudente pour ne pas se retrouver forcée de combattre et peut-être de tuer sa protégée.
Katharina et Lica ont vécue près de deux cents ans ensemble, ce qui est assez exceptionnel. Lica, parce qu'elle avait très bien comprit le potentiel de son élève et parce qu'être à deux, dans un monde ou la force prédomine, c'est mieux qu'être un solitaire. Quand à Katharina elle aimait beaucoup Lica et avait trouvé en elle une mère de substitution.
Elles se trouvèrent forcées de se séparée quand Katharina se trouva, par maladresse, avoir attirée les foudre d'un vampire très puissant. Lica envoya Katharina dans une direction et fuya en attirant le vampire dans une autre.



Achroma : Katharina le trouve beau. Elle le trouve merveilleux. Il a tous les charmes, toutes les qualités, c'est le plus grand des guerriers et peut-être des magiciens pour ce qu'elle en sait. Bref il est merveilleux. Tellement en fait que la jeune fille n'ose même pas l'approcher les rares fois ou elle le croise alors lui parler n'en parlons pas.



Dromond Bagels : Lieutenants dans une petite compagnie de mercenaire humain, il rencontre Katharina sur un chant de bataille alors que lui et ses hommes récupèrent leurs bléssés après un combat. Prenant l'enfant pour une orpheline de guerre et attiré par sa beauté, il la prit sous son aile. Très vite Katharina devient la mascotte de la compagnie. Dromond tente alors de lui inculquer l'art de la guerre mais y échoue. Après deux années passées auprès de lui, Katharina finit par partir à cause d'Alinoë qui n'a de cesse que de vouloir gouter le sang de l'homme. Alinoë ayant aussi dans l'intention de le transformer car il pensait qu'il serait un vampire puissant et un excélent protecteur. Katharina préféra fuir plutôt que de donner sa malédiction à un autre.
Dromond est l'un des rares êtres dont le souvenir persiste dans sa mémoire, même si elle ne sut jamais ce qu'il advint de lui.



Atlör : Cet elfe ancien (+ de 700 ans au moment de sa mort) a fait parti des tout premiers immunisés contre la morsure vampirique. Longtemps chasseur de vampire, il a fait la traque d'un petit groupe parmis lesquels se trouvait Katharina. Trouvant la jeune fille seule et appeurée, il s'est laissé attendrir par ses larmes et sa douceur. Comprenant les remors que l'enfant avait de tuer pour se nourrir et se sachant immunisé, il se proposa pour la nourir. Katharina se retrouva choyée par ce viel elfe sans descendance et l'aimait beaucoup.
Hélas le “Prédateur” s'éveilla un jour face à l'elfe trop confiant et le tua.



Siénna Trèss : Katharina a rencontré Siénna, une humaine, il y a une quinzane d'année. La jeune fille, alors agée de 14 ans, vient de fugée de la ferme familiale et rêve de trouver la fortune à Gloria. Loin des rêves, elle se retrouve à mendier dans les rues lorsqu'elle rencontre Katharina. Les deux jeunes filles se lient immédiatement d'amitié. Katharina vole sans scrupule les bourses des marchants et autres notables (et de ses victimes) pour aider Siénna. Au cour de l'année Siénna apprend la véritable identité de son amie mais décide de se taire. Grace à l'argent de Katharina, la jeune fille récupère en assez pour se constituer une dote suffisante pour épouser le fil d'un drapier. Aujourd'hui, bourgeoise respectable et mère de deux enfants, elle n'en acceuille pas moins volontier son amie d'enfance chez elle, tant que cette dernière reste discrète.



Derrière l'écran

«
Spoiler:
 



  • Petite présentation : je ne sais jamais quoi dire dans ces rubriques. Alors disons que je me nomme Lisa, que j'ai un coloc, une tite fleur et un monstre félin. Je ne travaille pas actuellement et n'en recherche pas non plus activement. J'aime la lecture, j'aime écrire, j'aime le jdr, j'aime le badminton et j'aime les chats. A oui et j'aime faire la cuisine aussi. En ce moment je suis très cuisine asiatique en salé et macaron parisien en sucré. Voili un peu.

  • Rythme rp : 2 à 3 réponses par semaine en règle générale. J'aime être “à jour”

  • Particularités rp : Je fais du jdr sur table depuis plus de 10 ans, quand au rpg sur forum, j'ai découvert ça il y a 3 ou 4 ans. Même si j'ai fait un jeu “by e-mail” durant 3 ans et demi avant les forums, très différent des jeux par forum (ie un mj et quelques joueurs).
    Sinon niveau rp même, j'ai toujours un dictionnaire de synonyme ouvert à côté de moi. mdr


  • Comment avez vous découvert le forum : sur un site de recenssement de forum rpg, mais je ne saurais plus vous dire exactement lequel.

  • Le code du règlement : ok by Lorenz














Seriron se souvenait avec une angoisse sourde. Il se souvenait combien il avait été heureux comme un roi, comme un pape. Heureux comme le tout nouveau père qu'il était. La fête donnée en l'honneur de sa petite Agathéa avait été somptueuse et joyeuse comme de juste en de telle circonstance. Yillina rayonnait de bonheur et d'amour. D'amour pour lui. D'amour pour leur enfant tant aimée. Aujourd'hui le visage de sa douce est ravagée par la douleur et le chagrin. Chaque heure et chaque minute passant accentuant encore sa peur. Et Seriron ne sait que faire pour consoler son aimée. Lui-même ne trouvait pas les mots pour réfréner son angoisse. Comme il regrette en ce moment de n'être qu'un petit artisant. S'il avait été chasseur ou guerrier il aurait pu partir à la poursuite de celui qui rodait, là dans la nuit et qui leur avait voler leur précieux trésor, leur enfant.


Le grand elfe fait les cents pas dans la maison. Le reste de la famille, des amis sont venus en nombre afin de les soutenirs dans leur épreuve. Mais Seriron n'entend pas les mots, ne comprend pas leurs condoléances, leurs gestes de réconforts ne laissent pas de trâces sur lui. *Si seulement...* se dit-il, *si seulement j'avais insister plus pour qu'elle ne s'éloigne pas de nous. Si seulement je ne l'avait pas tant laissée aller jouer toute seule. Si seulement nous ne vivions pas si près de la frontière. Si seulement...* Toute sa peine se muait innexorablement en culpabilité. Quand ils s'étaient rendu compte que leur enfant chérie ne rentrait pas après la tombée de la nuit ils avaient pensé qu'elle était chez une amie. Mais personne ne l'avait revu depuis la fin de l'après midi.
*Ils vont la retrouver. Forcément.* Elle s'était perdue dans la foret. C'était seulement cela. Les vampires n'approchaient pas de si près, n'est-ce pas ? Ils n'oseraient pas. Les chasseurs la retrouverait saine et sauve. Ils lui rameneraient sa fille.



Un glapissement le sort de ses sombres, bien sombres, pensées. Yillina, pâle comme la mort, des larmes coulant sur ses joues, observe avec une attention désespérée le lieutenant de la garde qui vient d'entrer dans la demeure. Seriron comprend à l'expression de ce dernier ce que Yillina a déjà comprit.


“Nous avons retrouver sa trâce.” annonce t'il d'une voix qu'il veut neutre mais que l'on sent emplie de colère. “Le pire est à craindre, Dame.”



Le garde ne regarde que Yillina que le chagrin est en train de réduire à une chose sans force et sans retenue. Seriron ne sent plus son coeur broyé. Il a perdu sa fille. Et peut-être perdra t'il aussi sa femme. Pourront-ils se reconstruire un avenir sans leur enfant. Les épaules et la tête basses, l'elfe laisse le monde tourner sans lui.


“Ramenez-nous au moins son pauvre petit corps, lieutenant, que nous puissons lui offrir le passage vers l'autre monde.”



Demande Gewenlinn, tout en enserrant les épaules de sa fille éplorée. Le garde hoche simplement la tête en guise d'accord puis se retire, laissant la famille à sa tristesse. Il ne sait pas encore que malgré toutes les recherches on ne retrouva jamais le corps de la petite Agathéa.



~~~



Caspien mourrait de peur. Trois jours qu'il avait peur. Il faisait parti d'un groupe de bucheron. Ils se pensaient assez fort et assez nombreux pour faire fuir tous les prédateurs. Ils avaient même été assez bête pour croire qu'ils viendraient à bout d'un buveur de sang, si jamais l'un d'eux trainait dans les parages. Pauvres fous qu'ils avaient été. Maintenant ils tremblaient, sérrés en rond près d'un pauvre feu, les yeux fixés vers les arbres et la nuit alentours. Caspien ne la vit même pas arriver, ne l'entendit pas plus. Il sentit simplement la douleur dans son estomac et le sang qui lui emplissait la bouche. Des cris surgirent dans la nuit. Des cris qui s'éloignaient. Tout comme la lumière. Il fut projeté contre un arbre. Levant les yeux il vit l'enfant.


“Vas t'en ! Fuit.”


Il ne comprit qu'il avait à faire avec le monstre tant redouté depuis des jours que lorsqu'elle ouvrit la bouche en un sourire avide et plein de croc. Sa main tenant encore un vieux couteau. Elle se jeta sur sa gorge avec une voracité qui ne lui laissa qu'à peine le temps de comprendre que la mort fondit sur lui.



~~~



La pluie se mélange aux larmes de Malicia. Une pluie dense d'orage. Elle colle ses vetements à sa peau, sur son ventre rond de future mère. Le ciel est noir au dessus d'elle. Le vampire est penché sur le corps de Lorient. Et Malicia espère qu'il sera assez rassasié pour les laisser en vie, elle et son enfant. Le bébé a dut sentir la peur de sa mère car il donne de grands coups dans son ventre. Son ventre qui l'empèche de courir.


Horrifiée la jeune femme voit s'approcher le vampire. Un éclair lui dévoile que c'est une jeune fille, ses vetements partent en lambeau, sa peau est noire de crasse et de sang, ses cheveux ne sont plus qu'une broussaille. Malicia tend la main vers elle, tremblante.



“Je t'en pris. Je t'en supplis, ne me tue pas. Regarde. Regarde. Il y a un bébé. Je veux vivre. Je ne leur parlerai pas de toi. Je t'en pris. Je t'en pris.”



La vile créature s'arrète et observe un moment le ventre de Malicia. Tendue, la jeune femme, sent soudain une contraction violente lui soulever le ventre. Avec un cri elle s'éffondre à genoux. Avec une douceur innatendue la main de la vampiresse se pose sur le ventre rond.


“Son nom ?” demande t'elle d'une voix si rauque que l'on aurait dit qu'elle n'avait pas parlé depuis une éternité.



“Kat... Katharina si c'est une fille, Simon, pour un garçon.”



Malicia est soulagée par l'expression sur le visage de l'enfant-vampire. Quelque chose de presque doux. Puis une nouvelle douleur dans son abdomen lui fait baisser les yeux. Stupéfaite, elle observe l'écoulement de sang provenant d'une large entaille paratnt du haut vers le bas de son ventre. Son esprit semble soudain incapable de fournir la moindre pensée cohérente, le moindre geste. Et la main de la vampire se faufile dans la plaie, créant de nouvelles souffrances à Malicia qui se met à hurler. Allongée sur le dos, maintenant, elle sent la main fouiller ses entrailles et en sortir quelque chose. La vampire se dresse au dessus d'elle, un nouveau-né, nu et sanglant dans les mains. Le cordon est encore relié à sa mère.



“Non...” souffle Malicia prise de vertige. La force lui manque pour se lever et faire face à l'horreur, face à la vampire. Celle-ci porte à sa bouche l'enfant et mord la chair tendre. Le bébé pousse un cri. Puis un autre. Quelques pleurs qui s'éteignent très vite. Malicia tourne son visage vers le ciel noir au dessus d'elle. Elle n'aspire plus à vivre. Elle espère seulement qu'un jour son enfant renaitra et qu'il débarrassera le monde de ce monstre buveur de sang. Sur cette prière son âme quitte son corps.



~~~



“Tu comptes toujours aller chercher tes fleurs, Annamarie ?”
“Bien sur. Le printemps est la meilleure période pour en trouver.”
“Je sais bien. Mais avec ces histoire de vampire rodant dans les parages, je ne suis pas très rassuré. Il a tué trois hommes et éventré une femme enceinte la semaine dernière.”
“Allons regarde, il fait grand soleil. Aucun vampire ne sortirait par ce temps.”
“Il vaut mieux être prudent, je t'accompagne !”



Annamarie sourit par devers elle, sachant très bien que ce n'était pas pas peur du vampire qu'il l'accompagnait mais pour lui compter fleurette. Et il est vrai qu'à presque 19 ans, elle n'allait bientôt plus être bonne à mariée. Tout comme elle savait qu'une bonne guérisseuse trouverait toujours un parti. Elle n'était donc pas si préssée. Et même si Evan, lui plaisait, elle n'était pas encore décidée à lui accorder sa main, et sa couche, aussi facilement. Mais elle pouvait bien lui accorder une après-midi d'amourette, de chastes carresses et de tendres promesses. C'est donc d'un coeur léger qu'ils partient en direction du lac des Allouettes ou elle savait trouver ses médecines sauvages.



Le lac était en partie bordé de petits bois et de prairies sauvages. Ici et là quelques vieux arbres anciens et solitaires étendaient leurs larges ramures sur la plaine. A ces heures ou l'on approchait des heures chaudes, seuls les grillons et les cigales se faisaient entendre. De temps en temps quelques oisillons précoces clamaient à grands cris leur faim. Les herbivores pouvaient profiter de la sieste des grands prédateurs des plaines pour se nourrir et se reposer.



“Attends !”


Evan interrompt la marche en tendant un bras devant Annamarie. Il plisse les yeux en direction d'un arbre solitaire. Annamarie fait de même, se protégeant de la lumière de la main et distingue une forme étrange au pied de l'arbre. Après quelques secondes d'observation, ils en viennent tous les deux à la conclusion que ce n'est pas ni un loup solitaire, ni quelque grand félin (rares dans la région). Ils s'approchent doucement jusqu'à distinguer une silhouette humaine. Intrigués, les deux amoureux achèvent leur approche prudente.










Mon histoire
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur ut massa sit amet enim porta tempor.
Nullam ac mi sem, a pellentesque tellus. Maecenas consectetur blandit nunc vel dapibus. Lorem ipsum dolor sit amet,
consectetur adipiscing elit. Curabitur ut massa sit amet enim porta tempor. Nullam ac mi sem, a pellentesque tellus.
Maecenas consectetur blandit nunc vel dapibus.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur ut massa sit amet enim porta tempor.
Nullam ac mi sem, a pellentesque tellus. Maecenas consectetur blandit nunc vel dapibus. Lorem ipsum dolor sit amet,
consectetur adipiscing elit. Curabitur ut massa sit amet enim porta tempor. Nullam ac mi sem, a pellentesque tellus.
Maecenas consectetur blandit nunc vel dapibus.

[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Katharina Says REFUSE Ven 14 Juin 2013 - 17:12

Re Miss

Je sais que cette fiche n'est pas terminée mais comme je vois déjà certains détails qui posent soucis je préfère les poster maintenant, cela te permettra de rectifier le tir tout de suite plutôt que de te heurter à une validation longue et laborieuse.

Une première chose et pas des moindres : il est grand temps de changer ton pseudo. Tu peux le faire en passant par ton profil, alors go ^^

Identité : Say est son vrai nom normalement m'enfin bon si ça t'arrange pour ton histoire ça on peut laisser passer, c'est pas bien grave. Pour le prénom par contre je trouve que ça complique quand même sérieusement les choses ! Entre le prédateur, Alinoë, Agaëta et Kath on ne s'y retrouve plus du tout... Je te proposerai plutôt de garder Kath comme vrai prénom et les autres qui seraient dans sa tête !
Âge : le prédéfini stipule qu'elle a 1200 ans tout pile, ni plus ni moins.
Rang social tu peux déjà mettre petit peuple du coup.
Poste et emploi : elle est trop jeune (d'apparence du moins) pour pouvoir jouer les prostitués ! A 13 ans son corps n'est pas formé, si elle est attrapée à jouer les prostituées on l'arrêtera et on l'enfermera dans un orphelinat ou un autre. Quand à ceux qui auraient pu être intéressés pour coucher avec une si jeune fille ils risquent de très gros ennuis. C'est donc très peu plausible.

Compétences : je ne peux mettre qu'un seul alignement, celui de Katharina donc. Les autres ne seront absolument pas pris en compte (impossible avec notre système). En plus je ne comprend pas très bien comment elle peut être neutre à tendance bénéfique alors que le prédateur est très maléfique, Alinoë maléfique et Agathéa  neutre...
Attention tu as oublié le niveau "force physique". Je m'occuperai de vérifier l'équilibrage des caractéristiques lors de la validation en elle même.


Physique : attention encore une fois à son âge ! Elle doit être plus proche de l'enfant que de la femme pour rappel... La bouche rieuse et pulpeuse appelant à des baisers donc c'est bof, à part quelques êtres aux goûts très "spéciaux" peu d'Armandéens seront intéressé par quelqu'un d'aussi jeune. Attention aussi, tu parles de membres fins et longs alors que juste avant tu parles de rondeurs... C'est bizarre oO tu parles aussi d'une banale beauté humaine, ça fait plus femme qu'enfant encore une fois... Et le "à tout homme elle rappelle son amour de jeunesse" ne va pas non plus à moins que l'homme en question ne soit tombé amoureux d'une enfant.

Caractère : si j'ai bien compris le "prédateur" c'est la bête qui sommeille en chaque vampire... C'est elle qui a décidé de lui donner ce nom ?
Je suis un peu perplexe pour Alinoë, tu le dis maléfique mais tu dis aussi qu'il peut se laisser attendrir par une proie... Cela n'entre pas en contradiction ?
Pour Agatea là j'avoue que je ne comprend plus rien, c'est son vrai prénom et en même temps c'est une personnalité très ancienne et sage ? Elle sort d'où ? D'où Katharina peut-être tirer tant de sagesse ? (car même si c'est une autre personnalité cela reste une création de son cerveau...)
La suite (à partir de "on l'aura vu") est très bien et respecte parfaitement le prédéfini ^^ juste l'allusion à Tokyo Hotel à changer, cela n'a rien à faire dans l'univers Armandéen.

Liens : attention à ce Dromond qui aurait été attiré par la beauté, on se heurte à nouveau au soucis de l'âge !

Histoire : il va falloir revoir un peu la mise en page, ce serait bien de sauter moins de lignes car c'est désagréable à la lecture.
Le heureux comme un pape est à changer, pas de pape à Armanda. Pas de religion chrétienne tout court d'ailleurs.
Pas de lieutenant non plus chez les elfes, tu peux juste parler d'un "officier" de l'armée au pire ^^
Pour le reste j'attendrai que tu ai fini mais pour l'instant je suis perdu ^^" le début j'ai bien compris que c'était la naissance de ta perso (Agathéa donc, même si nom à changer sans doute) mais ce serait bien de dater un petit peu les différentes parties (qu'on sache quand ça se passe à peu près).

Voilà déjà quelques petites choses à éditer, nous verrons les détails lors de la validation mais je ne voulais pas te laisser continuer sans le dire au risque de devoir te faire éditer trop de choses à la fin...


Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Katharina Says REFUSE Ven 14 Juin 2013 - 20:08

Coucou,

oui j'ai vu pour les saut de page. J'ai juste posté la fiche, parce que je ne serais pas chez moi ce week-end et que je voulais l'avoir. J'en profiterais pour rectifier ce qu'il y a a rectifier d'ors et déjà.

J'ai juste une chose, pour le physique. Ce n'est peut-être valable que pour moi, mais à 13 ans, j'étais formée, j'avais des seins et des hanches et j'étais réglée. J'ai estimée que ce pouvait être le cas pour Katharina. Surtout dans un monde ou l'on doit grandir vite. Mais peut-être que les elfes sont matures moins rapidement que nous autres humaines. ^_^
Si vraiment cela te dérange je le changerais.
Et le "à tout homme elle rappelle son amour de jeunesse" c'est plus dans le sens, les amourettes des ados, mais je peux le préciser, si cela te gêne.

Pour ce qui est de l'alignement c'est effectivement la personnalité de Kath qui est à prendre en compte. Je n'ai mis les autres que pour info. Le problème est que chacune de ses personnalité a une personnalité justement, dans ce genre de psychose. Ainsi une personne assez calme et tempérée en temps ordinaire peut devenir impatiente ou colérique, ou bien à l'inverse dépressive. La personnalité principale n'aura pas non plus le même regard sur les choses, les gens ou ses propres souvenirs que la personnalité n°2 ou n°3.
Dans le cas de Kath, ces personnalités ont eu tellement de temps pour se différencier (des centaines d'années !) qu'elles en sont devenues presque antinomiques. Mais dans tous les cas Kath a la prédominance et ses autres personnalités ne seront sur le devant de la scène que dans des cas très précis.

Citation :
si j'ai bien compris le "prédateur" c'est la bête qui sommeille en chaque vampire... C'est elle qui a décidé de lui donner ce nom ?
Non Katharina n'a pas conscience de cette personnalité. C'est simplement histoire de lui donner un nom.

Bon j'arrête là la justification, vaut mieux que j'attende d'avoir éditer et éclaircie les choses. ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Katharina Says REFUSE Dim 16 Juin 2013 - 11:56

Plop !

Pour les sauts de pages j'ai compris hier d'où ça venait, c'est le nouveau éditeur de texte de forumactif qui fait des siennes :/ tu risques d'avoir du mal à te débarrasser de ça, essayes de faire ce que tu peux et si c'est pas parfait on comprendra (il est très bugué leur nouvel éditeur mais ils bossent dessus)

Pour le physique cela dépend des femmes oui évidemment mais la majorité n'est pas entièrement formée à 13 ans, en plus effectivement les elfes ont un rythme biologique un peu différent et plus lent.
En plus le prédéfini insiste assez sur le fait qu'elle soit encore très enfantine (ses charmes enfantins, physique d'une enfant...) donc c'est important de respecter cela.

Je te laisse éditer et continuer tranquillement, bon courage ! Razz


Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Katharina Says REFUSE Mar 18 Juin 2013 - 22:40

Tu avais dit que tu finirais cette fiche pour Mardi. Nous sommes Mardi soir, où en est-tu exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
avatar
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

MessageSujet: Re: Katharina Says REFUSE Mer 19 Juin 2013 - 11:15

Allez hop, on arrête là. Je suis désolé Kath mais je pense que tu n'aura jamais l'activité demandée ici, ce n'est pas la peine de te valider pour ensuite devoir te retirer le personnage et gérer les rps que tu aura déjà lancés. Je déplace cette fiche en archive et attendrai de tes nouvelles pendant quelques jours (au cas où tu voudrai jouer un perso moins important mais à voir, on demande quand même une certaine activité pour eux aussi !) avant de supprimer ton compte.

Navré que ça se termine comme cela, tu connaissais les règles du jeu avant de te lancer. Bonne continuation quel que soit ton choix !


Salut à toi Invité, crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 367 messages. Ne cherche pas à m'échapper...




! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Katharina Says REFUSE

Revenir en haut Aller en bas

Katharina Says REFUSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Anthony Phelps refuse un prix de Martelly
» Obéhit moi !!! - NON Je refuse ! [Libre]
» Pourquoi refuse tu mon peu de gentillesse ?
» Le Canada refuse d'octoyer des visas à 35 entrepreneures haitiennes
» Une main tendue ça ne se refuse pas! [feat Zeus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-