Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Emirio Nart : humain [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Emirio Nart : humain [Terminé] Jeu 31 Mar 2011 - 11:25

  • Nom : Nart

  • Prénom : Emirio

  • Surnom : Emi

  • Date de naissance : 1733 de l'âge d'argent durant le milieu de l'année.

  • Age : Si je suis bon en calcul mental, ça fait 20 ans ^^

  • Race : Humain

  • Caste : Guerrier voyageur

  • Métier : Ancien garde du corps servant pour une ancienne famille décimé par les Vampires, il n'a pu exercer ce poste que 1 an avant de se retrouver seul.

  • Lieu de résidence : Il est né et a vécu à Aldaria avant de se retrouver sur les routes.

  • Arme principale : Une arme de sa création assez particulière : une sorte de boomerang tranchant dont il peut contrôler la course avec la pensée. Cet objet est donc magique et a été enchanté par des mages d'Aldaria. Son arme s'appelle Tenja.

  • Style de magie préféré : Il utilise la magie humaine.

  • Alignement : Emirio est bénéfique.



  • Physique :

    Emirio... Jeune homme...

    Cet humain est loin des stéréotypes que l'on peut s'attendre d'un humain normal malgré tous les évènements qui ont jonché sa vie et celle de ses amis. Tout d'abord, il arbore des cheveux roux mi-longs qu'il laisse un peu flotter au gré du vent. Il porte aussi un large bandana vert aux rayures noires qui cache son front et empêche ses méches rebelles de cacher son oeil.
    Ses oreilles sont elles-aussi protégés par ce bandana qui laisse quand même entrevoir les lobes percés par deux boucles sphériques en argent oxydé.
    Il est utile d'ajouter que Emirio ne voit que de l'oeil gauche, le droit était caché par un cache-oeil. Personne à part lui ne sait si c'est juste pour se donner un style ou s'il a vraiment un problème occulaire.
    Sa peau blanche est assez claire pour étonner le premier venu et la prendre pour un signe de paleur. Il aime quand même rester à l'ombre quand c'est possible, il préfère la fraîcheur à la chaleur du soleil. Son visage a une forme plutôt triangulaire et la première chose que l'on remarque immédiatement, c'est son unique oeil vert presque bleu. Sa bouche, composée de lèvres fines et minces sous lesquelles se dessinent un menton fin, n'a pas fait un sourire depuis longtemps. Son visage affiche toujours une expression neutre qui rend difficile la compréhension intérieure de ce jeune homme.

    Il porte des vêtements sombres... Une veste noire avec une écharpe claire. Cette écharpe, il ne la quitte jamais quel que soit le temps qu'il fait à l'extérieur. Sa veste en toile peut se fermer avec un système d'attache en cuir mais il porte en dessous une chemise en toile grise.
    Son pantalon est aussi noir que sa veste et reste parfaitement uni avec son style vestimentaire sombre.
    Il porte des chaussures en cuir avec des lanières pour ne pas les perdre et protéger ses chevilles des risques de blessures au combat ou de foulures dues à une longue marche.




  • Caractère :

    A première vue, Emi semble distant, froid, innexpressif, inamical, inapte à toute relation sociale. A seconde vue, le résultat est légèrement différent. Parfois, il haussera un sourcil ou vous saluera d'un geste bref de la main. Mais, et il faut le comprendre, il parlera toujours quand la situation l'exigera et parfois, il lancera une conversation sans raison évidente. Il semble être réglé d'une façon différente des autres. Il est difficile à comprendre.
    Pourtant, ce garçon n'est pas insensible. Il est prêt à se rebeller devant l'ordre établi si celui-ci ne lui plaît pas et d'aider son prochain même si les circonstances lui sont défavorables. Pour pouvoir le comprendre, il faut savoir écouter non sa voix mais le langage de son corps et les quelques mimiques qui trahissent son esprit, ce qui est assez difficile car elles sont très bien cachées. Ce garçon intériorise toutes ses émotions.
    Presque personne ne le voit sourire ou manifester une émotion. Pourtant, la joie ne lui est pas étrangère, il a vécu une partie de sa vie avec une famille aimante et des tuteurs agréables.
    Emirio cache en lui une grande intelligence et une grande capacité d'assimilation. Une fois qu'il a appris une chose, il ne l'oublie jamais et s'en rappelle toujours au moment adéquat. Cette capacité qu'il a développé par des exercices réguliers et intense de mémorisation et de concentration lui a permis de se tirer plus d'une fois d'un mauvais pas.
    Prudent, il analyse chaque personne qu'il rencontre, de la tête au pied. Toutes ses caractéristiques le rendent un peu étrange mais une fois passé ce stade d'incompréhension, Emirio se montre étonnamment chaleureux et agréable.

    Pourtant, Nart a un but : se venger des vampires qui ont détruits sa vie et celle des Elfes. Au fond de lui, il regrette la disparition de ses êtres de la forêt qui provoquait une sorte de facination en lui lorsque son père lui racontait certaines de leurs histoires. Puis il avait vu tous ses proches périr sauf...un... Mais il n'avait quasiment aucune chance de la retrouver donc la lueur d'espoir présente en lui s'affaiblissait de jour en jour. Pourtant, la lueur n'a pas disparu.
    Emirio est un homme déterminé, combattant et fin stratège prêt à tout pour accomplir son objectif.

  • Aime/déteste :

    Emirio aimait plus que tout sa famille et ses proches qui ont disparu durant l'invasion vampire de l'Empire humain. Sa seule famille connue pour lui dans ce monde est son oncle, sa tante et sa cousine dont il ignore s'il sont vivants ou morts. Il accorde un prix à toute vie et se résout que très rarement à prendre celle d'autrui. Il aime parfois se retrouver seul et déteste les gens qui le juge dès le premier regard posé sur lui. Cependant, il est prêt à tuer un vampire de sang froid s'il en croise un devant lui. Son respect de la vie disparaît quand il pense à une de ces créatures.

  • Particularité : Emirio se balade avec un cache-oeil et semble ne voir que de l'oeil droit. Son oeil gauche est crevé suite à un accident survenu lors d'un entraînement avec son père. Les nerfs ne transmettant plus l'information, il ne voit plus que d'un oeil.

  • Histoire :

    Né à Aldaria en plein hiver, Emirio a dû montrer dès la naissance ses capacités et sa force afin de ne pas succomber face à un hiver hostile et particulièrement vigoureux pour un nouveau né. Ses parents étaient tous les deux des êtres exceptionnels. Sa mère était une femme remarquable, elle savait presque tout faire : la cuisine, le ménage, se défendre un minimum et soigner les blessures. En effet, cette dernière avait été une guérisseuse au service de l'armée impériale pendant une bonne partie de sa vie avant de tout abandonner à cause de son nouveau-né. Le père d'Emirio, Fsort Nart, avait été un ancien membre des Lames noires. Etant l'un des meilleurs combattants de l'Empire, il avait reçu la place qu'il méritait. Cependant, au cours d'une bataille, il fut blessé au genou et sa carière se stoppa net. En réalité, il se servit de cette blessure comme prétexte pour quitter un travail trop épuisant et pas assez intéressant selon Fsort lui-même. Redevenu simple soldat, il avait alors rencontrer sa future femme qui l'avait soigné à l'aide de la magie, et deux ans plus tard, Emirio Nart fut né.

    Même nourisson, le jeune garçon semblait déjà avoir le caractère qu'il développera par la suite. Très silencieux, il ne pleurait presque jamais et avait déjà un côté mystérieux. En effet, un étrange éclat dans son regard montrait que les expressions de son visage ne dévoilaient pas le fond de ses pensées. Il était très peu souriant et gardait une attitude défensive. L'exception se faisait uniquement avec ses parents où là il avait l'air d'un bébé épanoui avec une joie de vivre exceptionnelle.
    Mais tout n'allait pas être rose pour cette famille pourtant si heureuse.
    Plus le temps passait, le bébé était devenu un jeune garçon de 5 ans mais le père de Fsort contracta une maladie des plus rares et des plus virulantes. Il lui fallait donc un peu de repos. Les mages d'Aldaria pourtant très réputés pour leur art leur avait expliqué que malgré les sorts de soin, Fsort serait obligé de rester au lit pendant au moins un mois.
    Cette maladie obligea le père à quitter la garde impériale et sans un nouveau travail, la famine gagnerait leur foyer malgré les économies faites par le couple. Heureusement très jeune, l'enfant ne se souvint pas de cette période difficile. La famille finit par trouver refuge chez des amis de Fsort Nart, les Azol. En effet Fsort avait fait la connaissance de Lern Azol lors d'un de ses entraînements pour devenir Lame noire.Ce dernier avait lui aussi décidé de rejoindre cette garde d'élite mais il fut rejeté lors des dernières sélections. Néanmoins, les deux compagnons restèrent de bons amis et Lern avait décidé d'aider son vieil ami.


    Journal d'Emirio Nart,

    Début de l'an 1741 de l'âge d'argent :


    Cela fait environ deux mois que je possède ce journal et c'est la première fois que je m'apprête à écrire dedans. Père a décidé que je devais suivre des études afin de devenir un jour un savant. Mon précepteur a beau être gentil, j'avoue que j'ai bien envie de dormir durant mes cours. Mais je sais que Père a du utiliser une bonne partie de ses relations en tant qu'ancien lame noire et une bonne partie de son argent pour m'offrir mes études.
    D'après Mère, cela fait bientôt deux ans que nous vivons en compagnie des Azol. Pourtant j'ai l'impression d'avoir toujours vécu ici. Père travaille comme comptable depuis 2 ans. Il a décidé de quitter l'armée et il lui fallu un bon temps d'adaptation avant de comprendre l'art de compter. Aujourd'hui, il m'a promis qu'il jouerait bientôt avec moi (Espérons que cette fois, il tiendra sa promesse). Je sais que Père est très occupé par son travail mais parfois j'ai l'impression qu'il nous oublie un peu Mère et moi. D'aileurs, cela fait si longtemps qu'il ne me raconte plus d'histoires sur les Elfes que j'aime tant...
    Aujourd'hui, il fait très beau... J'espère que Resa pourra venir jouer avec moi...


    Printemps de l'an 1740 de l'âge d'Argent :


    Resa m'a offert un cadeau aujourd'hui... Elle m'a dit que c'était pour la remercier de jouer avec elle et de venir la voir tous les jours. Je crois que je garderais ce bandana pendant longtemps...
    De plus, Mère m'a annoncé une bonne nouvelle. Père a abandonné la compatabilité pour devenir l'homme à tout faire de la maison. Il aurait peut-être plus de temps pour jouer avec moi... Même si je ne m'ennuie pas car je joue avec Resa tous les jours. Au départ, elle avait pas très envie de me parler... Je n'ai pas compris pourquoi. Mais ensuite, elle et moi on est devenu amis.
    Je suis très content de son cadeau, je crois que je vais le mettre tout de suite...


    Hiver de l'an 1741 de l'âge d'Argent :

    Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. Je vais avoir 8 hivers... Mère rit à chaque fois que j'utilise cette expression mais je ne comprends pas pourquoi. La mère et le père de Resa seront présents pour fêter cet évènement avec nous. Je suis heureux de savoir qu'ils seront là. Au moins, on sera tous ensemble. Enfin presque, Resa n'est pas là aujourd'hui et Père a du l'accompagner... Elle a due partir chez ses grands-parents pendant une ou deux semaines. En tout cas, elle m'a laissé une carte où elle me souhaitait un heureux anniversaire. Je regrette que Père soit toujours absent quand je veux qu'il soit là.
    J'espère quand même que la fête de ce soir sera réussie.


    Le lendemain de mes 8 ans :

    Ce fut le plus beau anniversaire de ma vie... Resa n'était pas partie chez ses grands-parents mais elle avait été chercher mon oncle, ma tante et ma cousine qui vivaient pourtant pas à côté. Père avait voulu me faire la surprise et je lui ai sauté dans les bras en riant. Ma cousine avait 12 ans et j'ai gardé une bonne impression de ma rencontre avec elle. Par contre, ma tante était dans un état déplorable et Resa m'expliqua que Père avait voulu l'emmener pour la faire examiner par les mages de la ville.
    Resa, Lianna et moi, on a joué tous ensemble pendant toute la nuit. On a bien rigolé...
    J'espère que les mages de la ville pourront faire quelque chose pour la mère de Lia.


    Eté de l'an 1742 de l'âge d'argent :

    Je n'ai pas eu le temps d'écrire dans ce journal depuis longtemps... Il faut dire que j'ai eu beaucoup de choses à faire depuis la dernière fois que j'ai écrit dans mon cahier... Père exécute son travail avec beaucoup d'entrain et se plait tellement chez son ami qu'il a décidé de rester travailler chez lui. En même temps, je suis heureux que l'on reste avec les Azol... Je crois que l'absence de Resa me pèserait beaucoup.
    En parlant de Resa, elle a fêté ses 10 ans il y a peu... Je lui ai offert un petit bijou avec mes maigres économies et je fus heureux de voir son sourire sur son visage...
    Elle a reçu une lettre de Lia qui lui souhaitait un heureux anniversaire en nous demandant des nouvelles. J'ai gardé de bons contacts avec ma cousine que j'apprécie vraiment beaucoup... Malheureusement, les mages d'Aldaria n'ont rien pu faire pour sa mère.
    En parlant de cela, Mère a décidé de m'apprendre l'art rudimentaire des soins mais elle s'est rapidement rendue compte que je n'étais pas du tout fait pour ça. A propos de mes études avec mon précepteur, tout se passe pour le mieux. Je dois dire que le fonctionnement de la nature et les raisonnements de l'esprit sont de loin mes matières préférées. Mère dit même que j'ai un talent inné à la réflexion, cela compense mon inaptitude à la science de guérir.
    Je regrette juste que maintenant que Père s'investtisse encore plus dans son travail qu'avant et qu'il passe plus de temps avec le père de Resa qu'avec moi.


    Fin de l'an 1746 de l'âge d'argent :

    J'ai eu 13 ans il y a peu de temps... Père m'a promis qu'à mes treize hivers, il m'enseignerait l'art du combat afin de pouvoir se défendre et reprendre son travail après lui. Il m'a ajouté à voix basse qu'ainsi je pourrais passer plus de temps avec Resa...
    Il faut dire que depuis quelques temps, sa mère a décidé de la prendre en main et elle et moi, nous nous voyons que très peu maintenant...
    J'ai quand même reçu un cadeau de sa part, un nouveau bandana... Le même mais en plus grand adapté à mon évolution physique. Lianna m'envoie de moins en moins de lettres depuis... l'année dernière...
    Sa dernière lettre explique son éducation en tant que guérisseuse et son souhait de me revoir pour me souhaiter un heureux anniversaire en personne...
    Je le regrette aussi...

    Début de l'an 1747 de l'âge d'argent :

    Je crois que je n'oublierais jamais les évènements de cette journée... Père a voulu m'entraîner au maniement de la lance. Les résultats de mon entraînement furent catastrophiques. Le maniement du bâton s'averait extrêmement difficile et suite à une passe d'arme, le manche se brisa en deux et la partie pointue ricocha et se planta dans mon oeil... Je ne me rappelle pas de tout car j'ai rapidement perdu connaissance...
    Père m'a réveillé et je me suis rapidement rendu compte que je portais un cache-oeil sur mon oeil encore douloureux. Ensuite il m'a expliqué ce qui m'était arrivé et pourquoi il avait fait cela...
    Il avait honte de ce qui m'était arrivé et ne voulait pas que cela se sache... C'est pour conserver son honneur et sa fierté qu'il ne m'avait pas emmené devant les mages. Je me promets que je ne retoucherais plus jamais à une lance de toute ma vie.
    Mais tout ceci n'est pas important... En me réveillant, j'ai vu que Père avait invité Resa pour rester à mon chevet cette nuit. Son sourire a déjà apaisé ma douleur...


    Printemps de l'an 1750 de l'âge d'argent :

    Père m'a permis de finir l'entraînement plus tôt aujourd'hui... Il était très fier de mes résultats dans l'art de combattre à mains nues. En effet, j'ai une bonne aptitude à me battre à mains nues ou avec un projectile. Mais la raison principale était surtout mon projet de ce soir que j'avais partagé avec lui. Depuis cette journée particulière, je suis devenu très proche de lui et je ne le regrette pas. J'avais enfin l'occasion de parler à Resa seul à seul et je voulais lui dire ce que j'avais sur le coeur. Une fois devant la porte de sa chambre où j'avais passé tant d'heures avec elle durant mon enfance, je sentais mon coeur battre la chamade. J'allais me résigner quand la porte s'ouvrit et que son doux regard se posa sur le mien. Son sourire effaça mes craintes et je passa le seuil de la porte suite à son invitation.
    Pendant des heures, nous avons parlé de tout et de rien, évoquant nos souvenirs de jeunesse et nos activités quotidiennes... Puis tout d'un coup, je me rendis compte que je lui tenais la main et poussé par une impulsion incontrôlé, j'ai posé mes lèvres sur les siennes.
    Un long silence s'installa entre nous deux puis avant même que l'un de nous deux puisse parler, nous furent convoqués par nos pères respectifs...

    Eté de l'an 1751 de l'âge d'argent :

    Resa et moi avons décidé de fuir la maison pour la journée afin de fêter son anniversaire rien que tous les deux. Je n'oublierais jamais cette journée... En relisant mon journal, je me rends compte que j'ai souvent utilisé cette formulation mais je crois que je ne pourrais jamais oublié ce que j'ai vécu aujourd'hui. Nous avons marché en ville pendant des heures puis nous sommes partis dans une taverne pour fêter sa majorité... Nous sommes rentrés tard chez nous mais cela nous importait peu. On a tenté de faire le moins de bruit possible mais sans grand succès... Père, Mère et Mr et Mme Azol étaient à moitié énervés à moitié amusé et comprirent en un instant ce qu'on leur avait caché depuis des mois. Ils acceptèrent ce qui nous arrivaient et j'appris peu de temps après qu'ils avaient déjà eu le projet d'arranger notre mariage depuis plusieurs années déjà.
    Pour la première fois, je pus embrasser la fille que j'aime sans craindre de me faire surprendre par un parent trop curieux. De plus, notre grande famille nous permis de faire chambre commune, nous jugeant assez grand pour le faire et surtout car ils savaient qu'ils ne pourraient rien faire pour nous séparer.
    Je commence à avoir mal à la tête et le sommeil me gagne... Je lâche ma plume pour ce soir...


    Début de l'an 1752 de l'âge d'argent :

    Fier de ma nouvelle majorité et de ma future femme : nous allons nous marier dans un an ! J'ai la charge de garder la maison et ses occupants depuis que Père m'a jugé apte à prendre sa place. Fatigué, il profite de ses journées avec Mère où ils arpentent la ville seul ou avec Lern et Sarla, le père et la mère de Resa dont je me vois obligé de nommer par leurs prénoms depuis ma demande en mariage.
    J'ai peur de l'avouer dans ce journal mais j'ai révélé le secret de mon oeil à Resa car je me voyais mal garder ce secret sans lui en faire part...
    Je dois avouer que les journées sont tranquilles et qu'il ne se passe que relativement peu de choses ici. J'ai compris que Lern et Sarla nous avaient offert leur maison pour nous sortir du besoin au début mais surtout car Lern avait une dette à payer à Père. En effet, lors d'un entraînement, Père fut le seul à aider Lern Azol alors qu'il s'était blessé... Cette vie en petite communauté avait fini par plaire à tout le monde.
    Même si aujourd'hui, un bandit a tenté de s'introduire dans la maison, je l'ai rapidement maîtrisé et mis au tapis. J'ai hésité un instant avant d'appeler la garde sachant qu'il subirait un châtiment des plus horribles mais je n'avais pas le choix. D'ailleurs, avec mon temps libre, je m'attelle à la fabrication d'une arme particulière avec l'aide d'un mage dont je suis devenu l'ami. Un boomerang que l'on peut contrôler par la pensée et dont la rotation le rend tranchant grâce à sa coupe aérodynamique et pénétrante dans l'air.


    Hiver de l'an 1752 de l'âge d'argent :

    La destruction... Les Vampires ont débarqué dans la ville hier soir duran la nuit et ont tout ravagé sur leurs passages. Il ne reste rien...Père et Mère ont été pris dans une embuscade très tôt et furent assassinés. Lern m'avait laissé la garde de sa fille et on en avait profité pour faire un petit voyage hors de la ville depuis quelques jours. Une partie de l'armée humaine fut envoyée pour repousser les vampires. Mais l'armée avait mal estimé leur nombre et Aldaria fut rapidement assiégé. L'armée fut totalement annéantis : Resa et moi, nous sommes maintenant seuls.
    Les circonstances jouaient contre nous, les fuyards qui avaient miraculeusement quitter la ville avant la catastrophe comme nous avaient été suivis et furent attaqués par les vampires. J'ai tenté de les blesser avec mes poignards et Tenja qui par sa propriété magique semblait un peu plus efficace pour les ralentir.
    Mais je ne pus lutter face à tant d'ennemis et Resa utilisa un sort pour me protéger mais ce fut peine perdue. Elle fut tué devant mes yeux et je subis le même sort. Heureusement pour moi, ma bien-aimée était bonne magicienne et lança un sort d'illusion faisant croire aux vampires que j'étais mort. Je suis resté agonisant plusieurs jours avant de rencontrer un groupe de voyageurs qui m'aidèrent à me remettre sur pied. Mon coeur s'était cassé lorsque j'ai assisté à la mort de Resa. Elle s'était sacrifiée pour me laisser en vie.
    Portant le deuil de ma famille disparu et de la mort de Resa, je jure que je ferais tout pour venger leur disparition et libérer les humains du joug des Vampires...




  • Liens familiaux : Sa famille et la plupart de ses proches ont été décimé par l'attaque des vampires en 1752. Sa seule famille restante dont il ignore l'état est son oncle, sa tante et sa cousine Lianna Engel.

  • Autres liens : Emirio n'a plus d'amis mais se proclame l'ennemi des vampires. Il voyage seul sur les routes pour le moment.

  • Code du règlement : Dracos Genesis



  • Petite présentation : Bonjour, je me nomme Emirio mais vous me connaissez peut-être sous le pseudo de Nashy Lein ou Gabriel Belveldel. J'ai la passion de l'écriture et de la chanson et j'aime lire. What else ?

  • Nombre de connexions par semaine : 1 heure par jour maximum.

  • Particularité RP : Surement des difficultés pour la reprise mais je pense pouvoir m'en sortir.

  • Comment avez-vous découvert le forum ? : J'avais gardé l'adresse dans mes favoris ^^



  • Physique :

    • Force physique : Supérieure à la moyenne.
    • Agilité : Moyenne.
    • Réflexes : Moyenne.
    • Endurance : Moyenne.
    • Résistance : Moyenne.
    • Beauté : Moyenne.


  • Mental :

    • Force mentale : Supérieure la moyenne.
    • Patience / Self contrôle : Moyenne.
    • Intelligence : Excellent
    • Arrogance : Catastrophique
    • Gentillesse : Moyenne.
    • Prestance/Charisme : Inférieure à la moyenne
    • Mémoire : Supérieure à la moyenne




  • Niveau guerrier :

    • Epée : Inférieure à la moyenne.
    • Lance : Catastrophique
    • Arc/Arme de lancer : Excellent
    • Poignard : Supérieur à la moyenne.
    • Combat à mains nues : Supérieur à la moyenne.
    • Equitation : Catastrophique


  • Niveau magique : Emirio n'a quasiment aucune connaissance magique.

  • Esprit-totem : ne remplissez pas cette partie, elle est réservée aux admins.




Dernière édition par Emirio Nart le Ven 15 Avr 2011 - 14:25, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Emirio Nart : humain [Terminé] Lun 4 Avr 2011 - 20:09

Double post pour annoncer que j'ai fini la fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Emirio Nart : humain [Terminé] Mer 6 Avr 2011 - 20:17

Rebievenue à toi.

Tout d'abord je tiens à précisez que tu avait été analysé ( et validé ) les fois précédentes par notre fondatrice adorée Lorenz. Il m'apparait donc que tu ne dois pas savoir ma manière de procéder, je rassure donc en avance je suis perfectionniste et je cherche la petite bête dans les fiches ^^' ça n'a rien de méchant c'est simplement pour vous faire partir en jeux du bon pied et donner le ton des choses. Ne te décourage donc pas à la lecture de ce qui va suivre car les trois quarts des choses ne sont pas fausses en soit, simplement mal présentées ce qui arrive à tout le monde.

Voici l'analyse de ta fiche :

Avatar : J'aimerais que tu en change, d'une part ce n'est pas le type de costume type ou pre moyenne âge, un peu trop moderne donc, d'une autre part le rosaire est un signe religieux, tu doit te souvenir qu'on ne les acceptes pas.

Physique :
* Cheveux roux coupés court : pour le moment ils sont longs, c'est un critère qui n'a pas changé depuis ce type de temps là. De plus des cheveux courts ne flottent pas aux vent.
* « Sa peau blanche est fragile et ne supporte pas beaucoup le soleil. C'est pourquoi il recherche l'ombre et ne cotoye pas les lieux trop éclairés » : pour quelqu'un étant sensé voyager sur les routes c'est un peu difficile tout de même.
* « le mince T-shirt noir qu'il porte en dessous » : les T shirt n'existent pas à cette époque
* Description à reprendre dans son entièreté pour ce qui est des caractéristiques tirés de l'avatar, cf mon commentaire au dessus Wink

Caractère :
* « inapte à toute relation sociale ou encore associal » : être asocial signifie refuser les relations, paradoxe dû à une mauvaise utilisation du terme.
* « Une fois qu'il a appris une chose, il ne l'oublie jamais et s'en rappelle toujours au moment adéquat. Cette capacité a provoqué frayeur et dégoût chez les autres qui le voyait comme un être anormal ce qui a renforcé ce sentiment d'exclusion et de solitude. » : Pour commencer il faudrait une explication plausible au fait qu'il ai un don comme celui là de plus ça ne corresponde pas à ta caractéristique qui serait plutôt Excellente à ce moment là. Ensuite je doute sincèrement que ça cause la moindre frayeur, ça serait plus de l'admiration surtout si il vient d'Aldaria qui est une ville d'érudit et de mage. Incohérent.
* « Emirio est un homme déterminé, combattant et fin stratège prêt à tout pour sauver son pays même si son projet s'oppose à son propre caractère. » : En fait le paradoxe se situe plus dans le fait qu'il n'a pas les épaules pour mener une telle résistance ou même la formée, il faut être un leader hors ton personnage en est l'opposé. Je trouve ça un peu incohérent mais ça peut passer si tu explique mieux ( à voir aussi ce que dirons mes collègues si ils veulent ajouter des choses à ce que je dis ).
* Je ne peux m'empêcher de trouver ton personnage très renfermé, il n'a vraiment aucun atout pour attirer les conversations, c'est certainement ce que tu cherchais à faire cependant tu risque d'être bloquer en rp si tu fait un personnage qui n'a aucune ouverture.

Aime/déteste :
* « Même s'il déteste les vampires de tout son être, il serait en proie au doute s'il devait en tuer un. Il est prêt à donner tout pour aider une personne en danger qui que ce soit. » : Paradoxale, tu le dit prêt à tout mais il répugne à tuer ses adversaires ? Surtout après l'avoir décrit comme quelqu'un de déterminé dans le caractère. À revoir.
« Son oeil gauche est magique et permet à son utilisateur de voir dans l'obscurité et de ressentir la présence d'un vampire. Cependant le sort ne laissant pas l'oeil dans un état très esthétique, le garçon le cache » : à retirer, ce type de pouvoir n'est pas accepté à moins d'une explication plausible ( ex : un objet incrusté... ) et encore plus nuancé.

Histoire :
* « Emirio a dû montrer dès la naissance ses capacités et sa force afin de ne pas succomber face à un climat hostile et dangereux pour un nouveau né. » : Aldaria n'est pas une zone hostile avant sa prise par les vampires, elle est relativement bien placée, très bien gardée et une des citées les plus grande de l'ancien empire humain. Surtout si ton personnage est d'une famille aisée comme tu en fait mention ensuite.
* « Sa mère était une femme remarquable, elle savait presque tout faire : la cuisine, le ménage, se battre et soigner les blessures. En effet, cette dernière avait été une guérisseuse au service de l'armée impériale pendant une bonne partie de sa vie avant de tout abandonner à cause de son nouveau-né » :Que la mère de ton personnage sache tout faire en cela même ce n'est pas gênant en revanche ça le devient par le manque d'explication, une femme au moyen âge ne se bat pas et cela même si elle fait partie de l'armée, tu la dit toi même guérisseuse et les guérisseurs ne vont pas à la bataille, ils restent à l'arrière pour panser les blessures.
* « Cependant, au cours d'une bataille, il fut blessé au genou et sa carière se stoppa net » :En quoi cette blessure l'empêche de se battre, mais aussi comment se fait il qu'il ne soit pas soigner ? Avec la magie ( qu'on utilise encore énormément, surtout à Aldaria ) il n'aurait eu aucun soucis à être complètement remis et à retourner se battre. Ce n'est pas le genre de blessure compliquée et virulente qu'on ne peut pas soigner au risque de créer des soucis.
* « Même nourisson, le jeune garçon semblait déjà avoir le caractère qu'il développera par la suite. Très silencieux, il ne pleurait presque jamais et avait déjà un côté mystérieux. » : Des bébés qui en pleurent pas ça n'a rien d'étrange, ça existe. Il faudrait expliquer se fameux « coté mystérieux ».
* « mais la blessure de son père était devenu très grave. Les soins de sa femme étaient trop rudimentaires et la blessure trop profonde pour être parfaitement rétablie. Les mages d'Aldaria pourtant très réputés pour leur art leur avait expliqué que malgré les sorts de soin, Fsort serait obligé de se déplacer avec une canne pour marcher pendant plusieurs années » : voir mon commentaire plus haut, incohérent, la magie peut très bien soigner complètement la blessure sans soucis ensuite ET étant ancienne lame noire il bénéficierait même de soin plus conséquent, de la part du dragon blanc par exemple. De plus si elle n'a que des connaissances rudimentaire elle serait uen si exceptionelle personne ET dans l'armée ?
* « Archives impériales d'Aldaria... » : Les archives ont probablement soit été détruite soit perdues, ensuite je doute que le journal d'un gamin, qui plus est un fils de domestique, y soit conservé. Ensuite quelque chose m'interpelle, son père a quitté l'armée tôt, quand il était très jeune... comment a il appris à écrire ? Quel âge a t-il au moment du début du journal ? Être lettré n'est pas tellement courant, c'est réservé aux érudits et aux nobles, rien ne semble destiner ton personnage à pouvoir disposer d'une éducation de ce style.
* «  Je sais que Père est très occupé par son travail de garde du corps de la famille mais parfois j'ai l'impression qu'il nous oublie un peu Mère et moi » : Si VRAIMENT le père est infirme alors comment peut il être garde du corps ? Combattre que ça soit dans l'armée ou chez un particulier revient au même dans le fond, il se bat... et je doute qu'une famille accepte un infirme pour garde du corps.
* « La mère et le père de Resa seront présents pour fêter cet évènement avec nous. Je suis heureux de savoir qu'ils seront là. » : Des employeurs qui viennent fêter l'anniversaire du fils de leur domestiques ? C'est pas franchement dans l'esprit de l'époque.
* « En parlant de cela, Mère a décidé de commencer à m'apprendre le calcul et les leçons rudimentaires à toute personne selon elle. » : d'où tien elle ses connaissances ? Cf mon commentaire plus haut sur l'éducation. Surtout vu les matières dont tu parle ensuite.
* « l'espression naïve de ma jeunesse a été conservé » : elle n'a rien de naïf et était très utilisé dans le passé, quand les années étaient rythmées par les moissons.
* « Les mages m'ont dirigé dans une salle et m'ont lancé un sort sur l'oeil droit. La douleur était immense... Je ne me rappelle pas de tout car j'ai rapidement perdu connaissance...
Père m'a réveillé et je me suis rapidement rendu compte que je portais un cache-oeil sur mon oeil encore douloureux. Ensuite il m'a expliqué ce qui m'était arrivé et pourquoi il avait fait cela... » : à retiré, il n'existe pas de sort de ce type et de plus je doute qu'un père fasse ça à son enfant, si jeune et sans expliquation. Et même si ça l'été je doute que des mages autrement plus puissant s'occupe d'un enfant de 13 ans sans particularité et fils d'un roturier ex lame noire même avec des distinction.
* « Pour la première fois, je pus embrasser la fille que j'aime sans craindre de me faire surprendre par un parent trop curieux. De plus, notre grande famille nous permis de faire chambre commune, nous jugeant assez grand pour le faire et surtout car ils savaient qu'ils ne pourraient rien faire pour nous séparer. » : D'une part ( cf mon commentaire sur les relations employeurs/employés ) je ne pense pas que ceux qui paye la famille vous voient comme une part de la leur ensuite je doute qu'une fille de bonne famille soit promise à un serviteur, quand à faire quelque chose pour les séparer il y a des tas de choses qu'ils pourraient faire, y compris un mariage arrangé avec quelqu'un.
* « J'ai compris que Lern et Sarla nous avaient offert ce travail pour nous sortir du besoin au début puis qu'ils avaient finis par nous apprécier et de nous garder, conservant l'utile et l'agréable. » : Cf commentaire sur les relations employeurs/employés
* « Même si aujourd'hui, un bandit a tenté de s'introduire dans la maison, je l'ai rapidement maîtrisé et mis au tapis. Heureusement, il comprit que je ne lancerais pas à la garde s'il partait sans faire d'histoires et il se partit rapidement. » : comportement étrange pour un garde et qui lui aurait très certainement valu de se faire renvoyer. Libéré un voleur ? Les voleurs sont très sévèrement puni au moyen âge.
* « Il ne reste rien...Père et Mère ont été pris dans une embuscade le premier jour et furent assassinés en public. Lern me laissa la garde de sa fille et de sa femme et partit au combat pour venger la mort de son ami. Mais l'armée avait mal estimé leur nombre et nous furent rapidement assiégés. L'armée fut totalement annéantis et nous dûmes fuir la ville afin de nous réfugier ailleurs » : les vampires ont attaqués de nuit et ont tué la presque totalité des humains, ils n'ont garder que quelques têtes de bétails pour se nourrir ensuite.
* « Tenja semblait très efficace pour lutter contre ces créatures » : Alors là je demande : en quoi est il fait ? Parce que même des épées, des lances et autres armes puissantes de l'époque ne sont pas très efficace sur des vampires déjà de base, sachant que l'attaque d'Aldaria réunit les meilleurs, qu'ils sont de nuit, armés et protégés, qu'il possède un pouvoir régénérateur qui cicatrise rapidement de grosses blessures... j'aimerais que tu me dise en quoi un objet n'étant même pas une arme au départ peut être si efficace contre eux ?
* « Mais je ne pus lutter face à tant d'ennemis et Resa utilisa sa magie pour m'aider à fuir mais pour couvrir ma fuite » : Pourrait tu détailler un peu plus ? Il sont cernés ? Chassés ? Pourquoi n'a il pas été mordu ? La suite du texte de même, les vampires sentent les coeurs battres, comment ne l'ont ils pas repérés ? Comment est il sorti de la ville alors qu'elle était totalement envahie ? Que les vampires sont plus rapides que les hommes ect...

Note d'analyse : je me base sur des éléments de déduction vu que tu n'entre pas dans le détail, par exemple pour ce qui est de la famille de la fiancée de ton personnage je prend en compte le fait qu'ils ont suffisamment d'argent pour se payer un ancien lame noir qui sont l'élite, ce sont forcément de très riches marchands/nobles ou autres choses.

Liens : « pas encore d'ennemis attitré » : Il jure de débarrasser les humains des vampires mais il n'a pas d'ennemi....

Caractéristiques :
* Je trouve que tes caractéristiques ne ressemble pas du tout au personnage, il va falloir revoir. Tu le dit guerrier, fils de guerrier, entrainé à se battre mais il est catastrophique presque partout en arme alors que le point fort d'un garde c'est justement de pouvoir se battre avec des armes différentes, d'être polyvalent... non ? Ensuite tu lui a mit Excellent en combat à main nue,pourtant ton arme est du type lancé, donc arc ( qui est en fait Arc/Arbalète/objet de lancé divers ), et en parlant d'excellents il y en a un de trop, nous n'acceptons, tu le sais, seulement deux excellents et deux justifiés ! Je mes l'accent sur ce point car aucun de ceux que tu a mis ne l'est, rappel toi que l'excellent est un synonyme d'aptitudes loin du commun, des aptitudes d'exceptions hors elles n'apparaissent aucunement dans ta fiche, je ne peux pas les accepter, il faut les descendre ou les justifier.

Voilà voilà ^^ je te laisse éditer tranquillement tout cela, tu sais où me trouver si tu veux discuter un point de cette analyse, je suis toujours ouvert aux demandes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Emirio Nart : humain [Terminé] Ven 15 Avr 2011 - 14:26

J'ai édité tout ce que tu m'as demandé !
Merci pour l'avatar et donc en attente d'une réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Emirio Nart : humain [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Emirio Nart : humain [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dáinsleif l'humain [terminé]
» Serenity Gontier, un véritable paradoxe humain. ~ [Terminée !]
» Caleb Arghligdon- humain [terminé]
» Elric Edwards le polygraphe humain TERMINÉ !
» Morgane Kohan [Humain] Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-