Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Eowil-Gawyn Eärundil / Baptistrel (Elfe) [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Eowil-Gawyn Eärundil / Baptistrel (Elfe) [En cours] Dim 16 Jan 2011 - 2:19


  • Nom : Eärundil

  • Prénom : Eowil-Gawyn

  • Surnom : Eowil

  • Date de naissance : 819, printemps.

  • Age : 933 ans.

  • Race : Elfe.

  • Caste : Magicien.

  • Métier : Baptistrel.

  • Lieu de résidence : Royaume Elfique.

  • Arme principale : Une épée d'escarmouche, à deux mains, à la lame courbe et tranchante d'un seul côté. Très légère pour son porteur, elle devient toutefois pratiquement quatre fois plus lourde pour quelqu'un d'autre et en devient très difficile à manipuler. La lame est légèrement dorée. (Il ne s'en sert qu'en cérémonie ou très rarement. Il ne la manie que très peu.)

    Spoiler:
     

  • Style de magie préféré : Elfique.
  • Alignement : Bénéfique.



  • Physique : La grandeur physique n’importe que peu. Il n’y aura toujours que la grandeur d’âme comme plus grande importance. Pour lui, tout du moins. Effectivement, pour un elfe, Eowil est considéré comme un peu plus grand que la majorité des siens. Il en était toutefois tout en finesse, physiquement délicat, bien qu’il donnât l’impression d’être aussi solide qu’un chêne aux racines profondément encrées dans le sol. Ceux le connaissant ont tendance à le comparer à une montagne imprenable de calme et de solidité. Et si à travers ce sentiment son visage peut paraître dur et sévère, il cache une douceur sans aucune limite. Il n’est toutefois pas très souriant et semble plutôt dégager une mélancolie sans nom. Dû à son âge, il est bon de comprendre que Eowil est l’un de ceux n’étant pas immunisés contre le venin vampirique.

    Eowil arbore une longue chevelure d’un gris un peu terne et fatigué, raide et mince, quelques mèches plus longues que d’autres vont jusqu’à atteindre le niveau des fesses, lorsqu’il se tint droit et debout. Une chevelure encadrant un visage simple, sans aucune particularité évidente, plutôt ovale, avec un nez légèrement mis en évidence. Il porte au niveau de l’oreille gauche un anneau auquel est rattaché un grelot argenté, se dissimulant facilement dans la chevelure, que l’on entend tinter au moindre coup de vent ou au moindre mouvement, de façon agréable et cristalline, sans agresser la moindre oreille à son écoute. Ses lèvres sont plutôt pulpeuses, voir lui donnant un petit cachet spécial, le rendant plutôt attirant. Son regard particulier est, quant à lui, une bille de pétillante, une étoile dans le noir, une paire de yeux verrons, que le calme peint, que la sagesse semble bien représenter. C’est un regard plein de douceur et de bonté qu’il pose sur tout être, sans se fier aux apparences, ne démordant pas de son côté à vouloir aider tout individu confondu.

    Le baptistrel possède des mains aux doigts longs et solides, lui rendant la tâche plus aisée lors du maniement délicat et ardu de son instrument : l’higen, aux teintes dorées, faisant étrangement penser au soleil, à ses chauds rayons, à la vie qu’il procure pour leur Terre mère. Son bois un peu lourd à porter est reconnaissable grâce au étrange dessins zébrés et plus pâle, plus terne aussi. Ses doigts donc, fins et solides à la fois se glissent particulièrement facilement sur les cordes pour en décrocher au bout un son unique, grave et reposant.

    Un corps tout en finesse, bien que particulièrement robuste, il fait légèrement efféminé lorsqu’on ne regarde que ça. Dos à la courbure agréable, et de longues jambes sans grands muscles. Effectivement, Eowil est un personnage sans musculature évidente, sa seule force provenant de la Terre même. Style vestimentaire un peu particulier, il apprécie de s’entourer de tissus en tout genre. Il n’aime pas tout ce qui touche aux teintes foncées et est donc vêtue de couleurs légères, chaudes, printanières, de blanc, de jaune, de dorures et de gris. Il s’entoure d’un long foulard, très léger, et ne montre généralement jamais plus que ses mains, son visage, et en quelques occasion, son cou. On ne voit aucun autre bout de peau de son corps. Et les manches de ses hauts étant généralement plutôt longue, couvrant souvent une partie de ses mains, on ne peut dire qu’il se dévoile beaucoup. Ce qu’il porte est toutefois toujours léger et sans froufrou.

    On peut évidemment parler de sa voix, chaude, douce, et plutôt grave, s’accordant agréablement avec le son de son instrument, qu’il transporte continuellement avec lui, sa rareté lui créant cette étrange peur qu’on le lui vol ou que lui en cause du tord. Elle fait penser à une douce berceuse, un soir d’été. Elle apaise et est agréable à écouter, ce qui fait tout son charme, après le physique relativement beau et caractéristique chez les elfes.


  • Caractère : Le plus évident chez lui est fort probablement l’influence de leur Terre mère sur son caractère, doux et plein de bonnes pensées pour tout être, quel qu’il soit, tous confondus. Il est douceur sans limite, immuable rocher face aux gens. Qu’on tente de le dissuader, de le faire changer d’avis, de cap et d’idées en usant de ruses ou de traitrises, de mots ou d’actions, rien n’y fait. Il était encré dans ses idées et ses origines et particulièrement difficile à faire changer de voie. Eowil est le nom tout désigné pour patience éternelle, ne s’attardant jamais à s’énerver, ne pensant jamais au mot colère, il est d’un calme de vieux sage que la haine n’atteint pas. L’elfe en encré dans ses racine et est particulier fort sur toutes les règles de politesses qui règnent en leur peuple. Et si on ne lui en démontre pas, il ne se gênera pas outre mesure de signaler que la politesse rime bien à de bonnes relations, sans toutefois tordre le bras pour forcer à l’emploi. Il se montrera toutefois très ravi si jamais en venait l’idée de montrer ces règles.

    Eowil est d’une écoute attentive pour tout être désirant se parler. Il est réputé comme étant un grand confident, soignant les maux du cœur et de la tête par quelques conseils, quelques mots pour apaiser et calmer, comme un baume, comme un soleil pour les jours de plus. Il n’est toutefois, malgré cela, pas très souriant, et ce fait pourrait porter les gens à confusion. Effectivement, on le prend souvent pour ce qu’il n’est pas. Pourtant, il se montre particulièrement sociable, ouvert d’esprit et de cœur lorsqu’on apprend à mieux le connaître. Il se montre très sérieux et peut même paraître particulièrement sévère. Il n’est toutefois jamais méchant, ni brutal ni agressif. Il n’est pas spontané et se montre très réfléchi avant d’agir, prenant toujours un temps de réflexion avant tout.

    Le plus gros défaut avec l’elfe est probablement son incapacité à penser très rapidement. En effet, il est plutôt lent, tranquille, ne s’énervant jamais pour un oui, pour un non. Qu’une guerre ou une catastrophe survienne, il trouvera toujours le moyen d’agir paisiblement, sans perte de patience, sans excitation ou agacement. Cela peu ennuyer. Le fait qu’il ne réagisse pas forcément rapidement, qu’il préfère de loin prendre son temps pour répondre à une demande plutôt que de donner son accord sur le champ. Lent, donc. Il ne sert à rien de le presser, comme le l’arbre qui prend son temps. Et le temps, même s’il sait qu’il n’en a plus forcément des tonnes et des tonnes, il vit au jour le jour, tout simplement, sans s’interroger à savoir si demain il sera trop tard s’il aurait dû faire quelque chose hier.

    Eowil à cette grande sensibilité pour la nature, pour le chant de la terre, à la musique, particulièrement, sans laquelle vivre ne serait rien, sans laquelle le mot ‘’vie’’ n’aurait sans doute pas du tout la même signification, ni le même goût, sucré et plaisant. Car oui, il apprécie la vie. Elle est précieuse et mérite d’être protégée à tout prix.

    Il se sent très proche de son peuple qu’il chérie. Malgré son appartenance aux douze, au fait qu’il vive selon ses propres règles, il respire un profond respect pour les siens. Malgré la distance qu’il a acquit vis-à-vis d’eux depuis qu’il est devenu chanteur, il se montre très attaché à la forêt et au royaume elfique qu’il ne quitte que très peu, en vérité. Très peu, du moins, dans les cas d’obligation, rencontrer quelqu’un, venir en aide à un village venant de se faire attaquer pour apaiser leurs maux, ou simplement pour soulager son maigre désir de voyages. Car oui, même s’il aime la forêt des elfes, il aime découvrir le continent. Disons que les bois, depuis, il les connaissait plutôt par cœur et qu’il y avait toujours ce soulagement imprécis de voir un peu de nouveauté.

    Il a le défaut agaçant de pouvoir se montrer sous un œil plutôt bavard. Le lancer dans une discussion sur un sujet qu’il aime et il ne s’arrête plus. Il défend particulièrement le point de vue des chanteurs. Si certains êtres peuvent considérer la qualité de Baptistrel comme étant inutile, il s’en sentira choqué et prendra probablement part pour tenter de faire changer d’avis ledit individu. Il ne parle généralement pas beaucoup si on ne le lui demande pas, qu’on ne cherche pas son avis, ou du moins ne se mêle-t-il pas de ce qui ne le regarde plus. Et, sans oublier, lorsqu’il parle, il ne ment jamais, à défaut de perdre sa promesse faite lors de son serment.

  • Aime/déteste : 3 lignes

  • Particularité : /

  • Histoire : parlez de son enfance, de son apprentissage magique et guerrier éventuellement, des moments qui ont marqué sa vie (pour les vampires, il est obligatoire de décrire l'avant transformation, la transformation et l'après transformation). Pour les dragons, vous ne pouvez que décrire l'histoire de l'oeuf (qui étaient ses parents, que fait-il à cet endroit ? Que ressent le dragonnet à l'intérieur ?) 15 lignes

  • Liens familiaux : il ne s'agit pas de dire « il a un frère et trois soeurs », donnez-nous leurs prénoms, leur âge et dîtes-nous quelles relations ils entretiennent avec votre personnage !

  • Autres liens : pareil mais concernant les amis, ennemis, amours etc...


  • Code du règlement : Dracos Genesis



  • Petite présentation : c'est tellement plus sympa de se connaître ! Vous n'êtes pas obligé de faire un roman, mais dîtes-nous au moins votre prénom, âge, éventuellement vos passions etc...

  • Nombre de connexions par semaine :

  • Particularité RP : des difficultés particulières ? Dîtes-le pour qu'on puisse vous aider ! Ou peut-être vous sentez vous capable d'aider d'autres personnes ?

  • Comment avez-vous découvert le forum ? : Important pour que l'on sache si notre publicité est efficace ou non ^^




  • Physique :

    • Force physique : moyen
    • Agilité : moyen
    • Réflexes : moyen
    • Endurance : supérieur à la moyenne
    • Résistance : supérieur à la moyenne
    • Beauté : supérieur à la moyenne


  • Mental :

    • Force mentale: Supérieur à la moyenne
    • Patience / Self contrôle : Supérieur à la moyenne
    • Intelligence: Supérieur à la moyenne
    • Arrogance : catastrophique
    • Gentillesse : Excellent
    • Prestance/Charisme : moyen
    • Mémoire : supérieur à la moyenne




  • Niveau guerrier :

    • Epée : moyen
    • Lance : inférieur à la moyenne
    • Arc : Catastrophique
    • Poignard : moyen
    • Combat à mains nues : Catastrophique
    • Equitation : moyen


  • Niveau magique : Maître magicien ??

  • Esprit-totem : ne remplissez pas cette partie, elle est réservée aux admins.
Revenir en haut Aller en bas

Eowil-Gawyn Eärundil / Baptistrel (Elfe) [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maedhros Idrill | Elfe - [En cours]
» Calypso Unstaad, une jeune elfe [ en cours]
» Sylvarion Melendìl - Elfe [Lieutenant de Cavalerie] (en cours)
» Arinos, elfe
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-