Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Jahwara Isatar - Vampire [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Mar 28 Déc 2010 - 21:20


  • Nom : Isatar.

  • Prénom : Jahwara.

  • Surnom : Aucun.

  • Date de naissance : 1702 âge d'argent. Date de transformation : 1716 âge d'argent.

  • Age : 50 ans (15 seulement en apparence).

  • Race : Vampire.

  • Caste : Guerrière.

  • Métier : Aucun en particulier, elle travaille pour son compte.

  • Lieu de résidence : Royaume Souterrain.

  • Arme principale : Une longue dague.

  • Style de magie préféré : Magie vampirique.

  • Alignement : Neutre, tendance maléfique.



  • Physique :
    Voyons... Jahwara est une adolescente ayant une quinzaine d'années en apparence. Ses longs cheveux noirs luisants lui arrivant au milieu du dos font ressortir ses prunelles -autrefois banalement brunes- devenues d'un glacial gris métal presque spectral depuis sa transformation, ainsi que sa peau, qui est passée d'un teint déjà pâle à une blancheur fantomatique. Une expression toujours sournoise flotte sur ce visage à la fois angélique et démoniaque, une lueur farouche étincelant dans ses yeux couleur métal. Son teint cadavérique tranche avec ses vêtements toujours sombres et, étant amples, ceux-ci masquent sa sveltesse vampirique -que l'on pourrait donc qualifier de maigreur. De plus, elle n'est pas exceptionnellement grande... On peut même dire qu'elle est plutôt petite, et fine. Mais cette petite taille lui permet la rapidité, celle-ci associée à une démarche légère mais assurée, aussi silencieuse que celle d'un félin, redoutablement discrète. Sous sa longue cape sombre, accrochée à sa ceinture, se trouve la dague avec laquelle Jahwara combat et qui lui a été donnée par Raïro. C'est sa seule et unique arme. Excluant les canines acérées de la vampire, qui impressionnent toujours lorsqu'elle sourit. Même s'il s'agit d'un sourire sympathique, ce qui lui arrive quelques fois, aussi incroyable que cela puisse paraître. Mais la plupart du temps, c'est un sourire carnassier, ou encore un rictus bestial qui découvre ses canines d'une autre manière, alors que la prédatrice vous menace d'un grondement sourd. Ce grondement a différents affluents qui se font entendre très souvent, notamment lorsque Jahwara est agacée, et qui peuvent également se présenter sous la forme d'un étrange ronronnement velouté pouvant traduire la satisfaction. On entend ce genre de son à plusieurs autres occasions. Lorsqu'elle doute des intentions de quelqu'un, par exemple. Ou par peur. Cela lui arrive relativement rarement, mais cela arrive. Même si elle ne l'admettrait pas.

  • Caractère :
    Jahwara est une vampire. N'allez donc pas lui sortir le traditionnel "sois belle et tais-toi"... il est évident que vous y perdrez votre tête et tout votre sang. Ou seulement votre tête avec un peu de chance. Bref, vous l'aurez compris, il ne s'agit certainement pas d'une fragile créature qui vit sans cesse avec la peur de se casser un ongle. Ce qui cela dit ne l'empêche pas d'être belle, à sa manière. Elle a cette manie de se moquer de ceux qui ont à ses yeux la tête appropriée pour ça... et elle ne se gêne pas pour le dire. Elle n'est en revanche pas suicidaire au point de provoquer un vampire plus puissant qu'elle. En parlant de la gêne, celle-ci est souvent fausse chez elle. Elle joue avec les émotions. C'est d'ailleurs ce petit trait de caractère qui fait parfois oublier qu'elle est une tueuse sanguinaire ; cette apparence de gamine joviale et ironique, qui cache la prédatrice qu'elle est. Ce qui peut également faire penser qu'elle ne peut pas avoir d'émotions ; c'est faux. Bien sûr, elle est tout à fait capable de ressentir, comme vous et moi. D'ailleurs, depuis sa transformation, elle se penche beaucoup plus là-dessus, et sur la question "qu'est-ce qu'un sentiment ?" Elle montre simplement les apparences que nous donnent ceux-ci au bon moment. Il lui arrive également de faire preuve d'une certaine vulgarité, en plus de son ironie habituelle. Il faut croire que mentalement, elle restera toujours une gamine. Sur certains points du moins.
    Ne vous laissez donc pas amadouer. Malgré le fait qu'elle ait parfois l'air d'avoir conservé une partie humaine, cela est faux. Jahwara use simplement de l'apparence d'un sentiment pour tromper. Elle y arrive plutôt bien, et quelques fois, on se demande si elle fait semblant, ou si elle les éprouve vraiment. Peut-être voudrait-elle avoir l'occasion d'en éprouver certains, peut-être est-elle juste curieuse de savoir ce que cela fait d'avoir pitié...

  • Aime/déteste :
    Comme tous vampires, Jahwara aime le sang, c'est évident. Elle apprécie également les endroits frais et sombres, traquer ses proies plus ou moins longtemps avant de leur bondir dessus, ou encore agacer quelqu'un dans le seul but de le voir s'énerver, ce qui lui coûte parfois quelques égratignures, il faut l'avouer. Ce qu'elle déteste, c'est principalement rentrer d'une chasse bredouille... elle trouve cela vraiment frustrant. Mais ce qui la frustre tout autant est de se faire rabaisser ou de recevoir des ordres.

  • Particularité : Faussement émotive.

  • Histoire :

    Extrait du journal de Jahwara.
    1715 Âge d’Argent, plein Hiver, Terres Sauvages de l’Est d’Armanda.

    Bonsoir, cher journal.
    Je sais, on se connait à peine, mais ce serait bien qu’on parle un peu toi et moi. Je vais commencer par me présenter ; je m’appelle Jahwara Isatar, j’ai quatorze ans, et je vis seule avec mes parents dans une maison au confort médiocre. Cependant, elle est très voisine d'une ville. Je n'aime pas trop les villes, mais j'avoue que c'est assez pratique. Pourquoi je n'aime pas ? d'abord à cause de l'école. De toutes manières, je n'y vais pas, puisque c'est mon père qui m'apprend à lire. Après tout, il était politicien dans le temps. Et deuxième raison pour laquelle les villes et moi font quatre ; la foule. Ce n'est pas pire que la solitude pur et dure, mais bon... J'ai horreur de ça. Bref, pour revenir à mon chez moi, j’y vivais il y a encore quelques heures. La maison étant près du bois, un incendie de forêt ne l'a pas épargnée, et nous avons dû partir avec les deux chevaux et la charrue que nous avions. Après avoir passé une nuit près de la rivière, mes parents ont décidé d'aller se réfugier chez mes grands-parents. Je n'avais pas la moindre envie de partir... je tenais à cet endroit. Mais après tout, nous n'avions pas le choix.
    Actuellement, nous avons réussi à échapper aux flammes, mais nous n'avons pu emporté que peu de nos biens. C'est pour cela que nous devons absolument nous rendre en ville, avant de partir vers l'Ouest pour en atteindre une autre. Papa l'estime à dix jours de route. C'est long... j'espère que nous ne rencontreront pas de désagréments durant le trajet, ce sera déjà assez pénible comme ça. Il fait froid, il neige, et les chemins sont à peine praticables. Mon père a raison, dix jours nous seraient nécessaires... si ce n'est pas plus. Il s'entête à dire qu'il sait ou nous allions aller. Moi, je n'en suis pas sûre.
    Sur ce, je retourne à la contemplation du paysage qui ne change pas énormément...


    Extrait du journal de Jahwara.
    1715 Âge d'Argent, fonte des glaces, Terres sauvages de l'Est d'Armanda.

    Voilà exactement dix jours que nous progressons, et toujours pas la moindre trace de civilisation, excepté la ville voisine de chez nous, où nous nous sommes ravitaillés.
    Apparemment, mon père a sur-estimé notre vitesse et la docilité des routes... enfin, des sentiers qui nous servaient de route. Moi, je pense qu'il ne sait pas où nous sommes ni ce que nous cherchons. Ah là là, les hommes... on les entend toujours dire qu'ils maîtrisent la situation, qu'ils savent ce qu'ils font, où ils vont, ce qu'ils y trouveront... Croyez-moi, il faut vivre avec mon père pour se rendre compte que ce n'est pas toujours le cas. Je l'aime, c'est sûr, mais il nous ment pour nous rassurer. Ce qui ne marche pas vraiment avec moi. J'ai tendance à déceler le mensonge assez facilement, ainsi, mon père ne me cache jamais rien bien longtemps. D'ailleurs en parlant de ça, l'autre nuit, nous sommes passés près d'un campement de voyageurs. Mon père n'a pas voulu y rester pour dormir. Il a dit y avoir vu des loups rôder, mais personnellement, je n'y croit pas. Et je n'ai pas peur des loups, puisque je sais pertinemment qu'ils ne s'approchent jamais des humains. Il s'agissait d'autre chose. Quelque chose que nous craignons par-dessus tout. Quelque chose que tout le monde craint. Je savais qu'il le savait ; des vampires guettaient le campement cette nuit-là, c'est pourquoi il a fait un détour et ne s'est pas arrêté. Je le comprend.
    Bien, la soirée est actuellement très avancée, et le Soleil commence à décliner ; nous allons donc devoir passer cette nuit-là dans la vallée que nous sommes en train de traverser.


    Extrait du journal de Raïro.
    1716 Âge d'Argent, début du printemps, campagne à l'Est de l'Empire.

    J'ai temporairement quitté le Royaume Souterrain pour chasser. Je suis dans une zone boisée à l'Est du grand Empire des Hommes. Je reste néanmoins dans les zones désertes. Bien sûr, vous me direz, il n'y a rien... mais j'avais repéré un campement de voyageurs il y a peu, dans une clairière. Ils n'étaient pas beaucoup, et en pleine nature. Je n'ai donc pas été gêné pendant ma traque. Si on peut appeler ça une traque. Ma proie fut facile à attraper, et les autres ne me causèrent aucun désagrément. La nuit était mon palais, mon domaine. Lorsque je fus parti, plusieurs autres vampires passèrent se servir après moi. Je pense qu'il ne reste aucun survivant humain.
    Mais durant mon escapade, j'ai également remarqué un chariot tiré par deux chevaux, transportant trois personnes ; un couple et leur fille, qui devait avoir dans les quatorze ans. Celle-ci m'interpella. Je les ai regardés s'engager sur un sentier, avant de disparaître dans la nuit. Ce soir, je partirai sur leurs traces pour les retrouver. Il me reste assez de temps devant moi.
    Pourquoi je fais ça ? Bonne question. Sans doute un peu de sang frai en plus n'est-il pas de refus, mais j'ai une autre idée en tête. Je veux voir moi-même de quoi je suis capable. J'ai été élevé par un ancien vampire qui m'a tout appris, et je veux savoir, moi, ce que je vaux en tant que mentor. Serais-je à la hauteur de mon Maïtre ? Je le saurai dans peu de temps.


    Extrait du journal de Jahwara.
    1716 Âge d'Argent, début du printemps, campagne de l'Est de l'Empire.

    Je suis actuellement sous le feuillage protecteur d'un grand chêne, au pied de son énorme tronc, le cheval ayant catégoriquement refusé que je me couche sur son dos. Ils sont anormalement nerveux, ceux-là... j'ignore pourquoi. Je n'ai rien vu de suspect dans les environs. Mis à part les hurlements des loups, qui étaient étrangement moins bruyants que les nuits précédentes, quelques hululements de hiboux ou autres cris d'oiseaux nocturnes, et de petits animaux en chasse. Ces deux bourriques n'ont tout de même pas peur de ça ? Quoique... attendez, je viens d'entendre un bruit inhabituel. Il s'agit d'un... ah non, c'est juste papa qui rentre de la chasse. Il a été forcé d'y aller, puisque nos dernières vivres s'étaient bel et bien épuisées.


    Extrait du journal de Raïro.
    1716 Âge d'Argent, début du printemps, campagne de l'Est de l'Empire.

    J'ai bien fait de les suivre. Sur le chemin, je croisai le père de la gamine, et n'eus aucun mal à le neutraliser. Je n'avais aucune envie de le voir pleurer sur le "corps" de sa fille. Cependant, je me désintéressai bien vite de son sang pour reprendre ma route après l'avoir tué. Je m'avançai silencieusement vers un grand chêne, sous lequel était assise la jeune fille. Elle avait de longs cheveux noirs qui semblaient soyeux, et je pouvais apercevoir deux prunelles couleur noisette. Elle griffonnait quelques mots sur un petit calepin avec une couverture de cuir noir, semblable au mien. Elle se redressa lorsque je fis volontairement du bruit en m'approchant. Elle rangea son objet sous sa veste, et je la vis plisser les yeux. Elle venait de s'apercevoir qu'il ne s'agissait pas de son père qui revenait à la tente. Je décidai d'agir avant qu'elle ne pût appeler sa mère ; Je me jetai sur elle, la plaquai sur le dos en maintenant fermement ses épaules, et me penchai brusquement sur sa gorge pour y enfoncer mes crocs, étouffant le cri de la jeune adolescente en un râle étranglé.
    Désormais, je la regardais, étendue au sol, secouée par des spasmes dus au venin injecté. Elle vomissait son propre sang, prise d'une toux si forte qu'elle donnait l'impression de l'étouffer, et elle ne tenait pas debout, malgré ses multiples efforts pour y parvenir. Du moins, elle finissait toujours par s'écrouler. J'avais bien sûr pris soin de tuer la femme avant. J'attendis donc, assis en tailleur à l'ombre du grand chêne.


    Extrait du journal de Raïro.
    1716 Âge d'Argent, printemps, Royaume Souterrain.

    Cela fait quelques semaines que je la surveille. Elle a bien changé ; des reflets luisants sont apparus dans sa chevelure noire, et ses yeux, auparavant noisettes, ont pris une couleur grise métallique presque spectrale. Elle manque un peu d'expérience à la chasse... il serait temps qu'elle comprenne qu'il faut se faire discret lorsque nous sommes en surface. Elle le comprend, je le sais. Ce que je sais également, c'est qu'elle fait tout pour m'ennuyer. Malheureusement, à ses yeux, j'ai la tête adéquat pour s'en moquer. J'ai l'impression qu'elle veut me mettre des bâtons dans les roues. Peut-être est-ce parce que je lui ai dit que j'étais responsable de sa transformation, et qu'elle m'en voulait d'une certaine manière. Ou peut-être est-ce tout simplement son caractère belliqueux qui ressort davantage maintenant qu'elle était vampire. Quoi qu'il en soit, elle va me rendre la vie dure. Mais si elle tient à jouer à ce jeu, jouons donc...
    Je vais lui apprendre les rudiments de la magie. Du haut de mes 146 ans, je pense être assez expérimenté pour ça. Mais je compte surtout l'initier au combat armé. Une dague lui correspondrait assez... De plus, je lui trouve déjà une prédisposition pour ce genre de choses. C'est vrai, elle sait déjà se battre au corps-à-crocs avec ardeur. Elle manque de technique, je l'avoue. Mais cela est rattrapable. Ah, une dernière chose ; je l'ai vue surprise lorsqu'elle a découvert son journal, qu'elle avait encore sur elle. Il lui reste une trace de son passé... j'espère que ce ne sera pas gênant pour la suite.


    Extrait du journal de Jahwara.
    1716 Âge d'Argent, printemps, Royaume Souterrain.

    ... Je ne sais pas par où commencer. Quoique que le juste mot serait "recommencer".
    J'ai lu les précédentes pages de ce calepin dont j'ignorais l'existence du contenu, jusqu'à il y a quelques heures. A mesure que je lisais, je pensais de plus en plus fort que ce n'était pas possible. Je n'ai pas pu écrire ça ! Bien sûr, Raïro m'a expliqué que la transformation effaçait tous les souvenirs de notre vie antérieure. Mais tout de même... ça fait vraiment étrange d'en trouver une trace. Et ça fait encore plus bizarre de subir ça. Bon d'accord, "bizarre" est un faible mot que je pourrais remplacer par "terrifiant". D'abord, j'ai eu l'impression qu'une bête sauvage m'était tombée dessus et m'avait mordue à la gorge. Ensuite, la plaie à commencé à me brûler de l'intérieur, de plus en plus intensément, tout en se répandant dans la totalité de mon corps. J'avais l'impression atroce qu'aucune cellule n'était épargnée. Je n'arrivais pas à respirer tellement ma gorge était encombrée de sang. Je tentais vainement de prendre une inspiration, alors qu'une toux violente s'entêtait à me faire expirer et vomir de nouveau.
    Lorsque j'ai repris connaissance, dans l'obscurité du Royaume Souterrain, Raïro était là. Il a dit qu'il était là pour m'aider. Un peu (beaucoup...) perdue, je me suis donc raccrochée à lui. Mais cette désorientation ne dura pas. Pour ce qu'il s'agit de Raïro, il ne m'inspire vraiment pas... Il a l'apparence d'un jeunot de vingt ans, mais les quelques raclées que je me suis reçues, je m'en souviendrai longtemps. Et puis zut ! pour qui il se prend celui-là hein ? Pour mon Maître ? Tu sais quoi ? Compte sur moi pour lui faire vivre l'enfer. L'air avec lequel il me fixe me donne des pulsions meurtrières... D'ailleurs il faut que j'aille me défouler un peu. Le fait de parler de cette chose m'a mise en rogne pour deux heures. Bon, je sais que c'est moi qui vais tout prendre, mais je m'en fiche. Je vais lui dire le fond de ma pensée et je reviens... enfin peut-être.


    Extrait du journal de Raïro.
    1716 Âge d'Argent, printemps, Royaume Souterrain.

    Je sors tout juste d'un petit affrontement avec ma jeune disciple.
    Ma foi, elle avait envie de s'amuser... nous nous sommes amusés. J'avais évidemment le dessus sur elle, mais je ne peux m'empêcher de me dire qu'elle fera une prédatrice excellente, avec le temps. Comme je l'ai dit, elle manque de technique, mais elle se montre plus sauvage et bestiale que la plupart des nôtres. J'ai d'ailleurs récolté quelques marques de ses crocs. On dit souvent que tout ce qui est petit est mignon... eh bien détrompe-toi cher journal, Jahwara m'a prouvé le contraire. Mais elle devrait être moins impulsive, rien ne sert de foncer tête baissée. Je pense que ce sera le plus dur à apprendre pour elle. Elle est jeune, et son caractère rebelle lui restera longtemps. J'aurai du mal à lui inculquer le respect. Je ne sais même pas si je vais y parvenir. A part ça, je dois dire que je la trouve attachante. Sa façon d'imiter un sentiment qu'elle ne ressent pas est trompeuse. C'est étrange... j'ai parfois l'impression qu'elle est sincère, surtout lorsqu'elle parle de sa vie antérieure. Je n'aime pas qu'elle parle de ça, puisqu'elle me pose assez souvent des questions là-dessus. Mais je ne sais rien de son ancienne vie, moi... En tous cas, une chose est sûre, sa curiosité est sans limite. Je la surprends parfois à observer les campements que nous sommes censés attaquer durant la chasse. Oui, Jahwara est bien étrange. Sur ce, je retourne la voir. Hors de question qu'elle chôme.


    Extrait du journal de Jahwara.
    1716 Âge d'Argent, printemps, Royaume Souterrain.

    ... Ah là là ce type, une vraie vacherie. Il bouge trois fois moins que moi en combattant, et devinez qui est toujours affalé au sol ? Eh bien, moi bien sûr. Mais je saurai tirer profit de ce qu'il m'apprendra. Et crois-moi, il constatera mes progrès... qui lui reviendront évidemment en pleine poire. Bon, je l'avoue, je ne suis pas très reconnaissante sur ce coup-là... mais s'il n'y a pas de rivalité et de compétition, rien n'est possible. Mon premier objectif est de réussir à le toucher au moins une fois. Une seule fois ! Je serai vraiment fière de moi ! Mais je ne me fais pas trop d'idées. Il m'en faudra du temps avant de "maîtriser mes pulsions", comme Raïro le dit. D'ailleurs, quand on parle du loup... Je crois que je le sens arriver. Très bien, j'y retourne. A plus tard !

    ~ ~ ~

    Extrait du journal de Raïro.
    1750 Âge d'Argent, Royaume Souterrain.

    C'est encore moi.
    Jahwara et moi venons de rentrer de chasse, avant quoi nous avons procédé à notre entrainement quotidien. Elle est toujours aussi rageuse, mais elle maîtrise sa force à présent. Cependant, elle reste belliqueuse et sauvage. C'est parfait. Et puis, il s'agit là de son caractère, personne ne pourra jamais le changer, et surtout pas moi.
    Jahwara parvient à m'asséner des coups que je sens passer durant les entraînements. Elle est meilleure en combat rapproché qu'en magie, je l'avoue. Et elle est plus redoutable encore avec sa dague en main. Elle est devenue une traqueuse parfaite, et la prédatrice qu'elle se doit d'être. Je dois dire également qu'elle ne me rend pas la vie facile... Mais peu importe. Je sens qu'elle est prête. Prête à voler de ses propres ailes, à aller où bon lui semble, à façonner sa nouvelle vie comme il lui plaira. C'est le cadeau que je lui ai fait. Quant à moi, j'ai eu ce que je voulais ; je me suis prouvé à moi-même que j'étais digne d'avoir eu Tcad Nikitos en tant que maître. J'aurais tant voulu que Jahwara le rencontre. Mais il est temps pour moi de disparaître comme lui l'a fait.
    Bonne chance, Jahwara Isatar.


    Extrait du journal de Jahwara.
    1750 Âge d'Argent, campagne de l'Est de l'Empire.

    Je l'ai attendu longtemps.
    D'habitude, il est toujours le premier arrivé. C'est pourquoi je ne peut en tirer qu'une seule conclusion...
    Il m'avait dit que ce jour arriverait. Le "jour de mon envol", comme il le disait pour m'énerver. J'avoue que ce jour m'excite et m'effraie à la fois. Mais je sais que je dois le faire. C'est ce que Raïro voulait. Je ne l'aurais pas dit il y a quelques dizaines d'années, mais j'avais un certain respect pour lui. Et j'admirais sa détermination, où qu'elle puisse me conduire. C'est simplement la peur de l'inconnu qui me tourmente l'esprit. Enfin... la nuit porte conseil. Une fois que le premier pas sera fait, les petites craintes disparaîtront. Ainsi, mon voyage commence.


  • Liens familiaux :
    Jahwara est fille unique. Avant la mort de ses parents, elle entretenait une relation bel et bien normale avec eux ; ils l'aimaient comme des parents doivent aimer leur enfant, et elle les aimait comme une enfant aime ses parents. Mais elle oublia la valeur de cet amour après sa transformation.

  • Autres liens :
    Son principal lien fut celui que Jahwara eut avec Raïro. Une relation de mentor à apprenti, de professeur à élève.

  • Code du règlement :Ok by Adry



  • Petite présentation :
    Bien, alors je m'appelle Clarisse, j'ai seize ans, et je vis dans le Sud de la France. Concernant ma passion, il s'agit de l'écriture.

  • Nombre de connexions par semaine :
    Deux à trois par semaine. Je serai évidemment plus présente le week-end.

  • Particularité RP :
    Pas de difficultés particulières, mais je ne me vois pas devenir prof de RP x)

  • Comment avez-vous découvert le forum ? : Sur un top site.





  • Physique :

    • Force physique : Inférieur à la moyenne
    • Agilité : Supérieure à la moyenne
    • Réflexes : Moyen
    • Endurance : Moyen
    • Résistance : Moyen
    • Beauté : Moyen


  • Mental :

    • Force mentale : Moyen
    • Patience / Self contrôle : Inférieur à la moyenne
    • Intelligence : Moyen
    • Arrogance : Excellent...
    • Gentillesse : Moyen
    • Prestance/Charisme : Moyen
    • Mémoire : Moyen




  • Niveau guerrier :

    • Epée : Inférieur à la moyenne
    • Lance : Catastrophique
    • Arc : Inférieur à la moyenne
    • Poignard : Excellent
    • Combat à mains nues : Supérieur à la moyenne
    • Equitation : Inférieur à la moyenne


  • Niveau magique : Encore en apprentissage de la magie vampirique.

  • Esprit-totem :


Dernière édition par Jahwara Isatar le Mer 5 Jan 2011 - 13:50, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Ven 31 Déc 2010 - 23:39

Re bonsoir à toi et re bienvenue parmi nous

Concernant ta fiche... et bien c'est une fiche agréable mais avec quelques fautes

Pour commencer ton avatar n'est pas aux normes du forum, il doit être en 200*320, tu peut demander aux graphistes du forum ils serons ravis de t'aider.

Pour l'âge : Nous sommes en l'an 1752 donc si ton perso à 50 il est né en 1502
Type de magie : la magie noire n'existe pas sur Armanda, les vampires utilisent la magie raciale qui leur est propre ( magie vampirique ) ou la magie humaine.

Physique : Pas de soucis, c'est validable mais peut-être un peu court ? pourquoi ne pas parler de sa démarche, de son visage en détail, de sa voix, de ses expressions corporels et faciales ?

Caractère : le "comme tout ceux de son espèce" acceptable dans un aime//déteste à propos du sang ne l'est pas trop ailleurs, il faut au maximum éviter ce genre de généralisation.

"Son cœur bat il encore " est ce une figure de style ? ce n'est pas forcément très apparent et donc peu porter à confusion.

Tu dit qu'elle joue de ses émotions mais qu'elle a du mal à les montrer et qu'elle n'est aps à l'aise avec c'est un peu contradictoire de même que le fait qu'elle soit cruelle et se moque ouvertement des certains et puisse paraitre joviale.

Pas de grosses erreurs, un peu court également même si validable, pouquoi ne pas parler de quelques qualités ? d'autres défaut ? de sa façon d'agir en général ? de ses rêves et de ses souhaits ?

Aime/déteste : "agacer quelqu'un" : des vampires ou des proies ? si il s'agit de vampire elle risque plus de se faire arracher la tête qu'autre chose hein

Particularité : D'accord mais c'est en contradiction avec ce que tu dit dans son caractère, au sujet de sa cruauté.

Histoire : Les vampires avant la guerre de 1750 sont retranchés dans les souterrains et ne se baladent pas en surface en permanence, seulement pour manger et ensuite retournent chez eux.
Ensuite l'attaque... ça ne tien pas vraiment debout, pourquoi ne l'a t'il pas vidée de son sang comme ses parents, que faisait il là, comment est il entré, pourquoi ne l'a il pas tuée ? il faut revoir cela. Ensuite le carnage de quelques jours... ton perso est déjà transformée ou en train de se transformée, elle n'est certainement plus ' en vie' comme elle a put l'être avant et les villageois l'auraient plutôt justement attaquée puisqu'elle était encore faible et l'estomac vide.

Ensuite grooooooooooooooooooooos soucis, les vampires ne dorment pas, ils ne dorment jamais et ne rêve pas et surtout ils ne se souviennent en général pas de leur passé surtout les jeunes. De même si elle n'habite pas les souterrains comment fait elle pour survivre et ne pas être repérée...
L'humain qui l'accompagne ? Presque impossible, surtout vu le caractère de ton perso, ça ne tien pas debout elle l'aurait plutôt tuée dès la première faim. Et pourquoi lui a t'il sauvé la vie alors que c'est un prédateur ? Si les humains peuvent être naïfs ils ne sont pas stupide et les histoires sur les vampires ils les connaissent tous, de même comment lui sauve il la vie face à trente guerriers pourtant expérimentés ? L'amitié en elle même ne gène pas mais pas dans ce contexte et aps avec un caractère comme celui là ^^" ( et cela même avec al fin de ton paragraphe )

Caractéristique : tu a un excellent en trop c'est deux maximum et deux justifiés, aucun des deux en matière de combat ne me semble justifié, elle n'a pas reçu d'entrainement particulier, tu ne parle pas d'une prédisposition, d'un évènement... donc parle en dans l'histoire et choisit celui en réflexe ou combat à main nue.
Il te manque la force mentale et tu devra mettre l'équitation, tout les caractéristiques sont obligatoires.
Niveau magique : comme dit plus haut la magie noire n'existe pas.

Pour finir ta signature est bien trop grande, la taille maximum est 500*150 maximum, comme pour l'avatar tu peut demander de l'aide à l'équipe de de graph.

Je te laisse éditer, poste après moi quand ce sera fait et je laisse à mes collègue le loisir de venir donner leur impression si ils en ont envie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Dim 2 Jan 2011 - 17:03

Je pense n'avoir rien oublié. Par contre, pour l'avatar, je l'ai redimensionné en 200*320, et il reste assez... petit. Je vois que le tien a les mêmes dimensions, mais apparait plus grand sur le forum. Enfin, si cela est gênant, j'irai demander de l'aide aux graphistes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Dim 2 Jan 2011 - 17:25

Alors nouveaux commentaires pour l'histoire :

Pour l'histoire du vampire j'attends toujours une explication pour l'entrée du vampire et le fait qu'il ne tue pas ton perso, un vampire n'est pas idiot il sais que son venin transforme, il ne va pas croire qu'elle va mourir, ensuite c'est étonnant que ton perso soit encore conscient durant cela ( c'est comme ça que ça ressort ) et surtout comment peut elle bouger alors qu'elle a affaire à un vampire bien plus fort qu'elle.
ensuite tu dit qu'elle est faible mais parvient quand même à s'enfuir, c'est peu possible, si elle est en pleine transformation et faible elle ne va pas s'enfuir que ce soit de a maison ou autre. Ensuite euh balles ? Nous somme dans un univers fantastique et médiéval, il n'y a pas de balles ici. de plus le venin est le même pour tous, pourquoi ton perso se relève et pas sa mère ?

les forces de l'armée elfique : ils sont dans les vieux bois ? si non impossible l'armée elfique ne quitte pas la forêt. Ensuite le mentor de ton perso, comment est il blessé ? les vampires ont une régénération très supérieur aux autres races ils ne meurent qu'avec des blessures très importantes, très étendues.

Ensuite le fait qu'il s'agisse du père de ton perso c'est tiré par les cheveux, d'un parceque les vampires n'ont pas de mémoire de leur vie humaine sauf en la cherchant et ceux des plus vieux et ensuite donc pourquoi aurait il voulu sa fille à ses cotés alors qu'il a tuer sa femme ? Et un vampire aussi jeune ou presque que ton perso ne lui aurait pas apprit grand chose, il faut beaucoup de temps pour s'adapter et maitriser les arts des vampires.

Caractéristique : si elle use d'une dague pourquoi a t'elle un excellent en combat à main nue ?

encore une fois post après moi une fois édité

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Mar 4 Jan 2011 - 21:49

C'est rectifié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Mar 4 Jan 2011 - 22:50

Bonjour Miss,

Je suis le deuxième administrateur du forum et je vais prendre le relais de notre Adryne national^^


Alors, alors...
Bah non tout n'a pas été édité comme demandé en fait.
- En Armanda, pas d'armes à feu C'est aussi bête que ça. Pas de balles, pas de fusil...........
- J'avoue avoir eu du mal à comprendre ton histoire, passant du point de vu de Jahwara et de rairo. Mais passé ce cap... le côté journal tenu par Jahwara est peu probable. Encore une fois, dans un contexte médiéval-fantastique tel qu'armanda, peu de personne savent lire. Les seuls à le savoir sont surtout de spersonnages de nobles naissance, les elfes, et éventuellement les vampires dont le mentor savait lire et l'aurait appris à son disciple. Je vois mal une gamine de 14 ans vivant dans une maison au confort médiocre donc de basse extraction et vivant qui plus est à l'écart dans une forêt savoir lire et écrire...
A la limite un journal écrit a posteriori par Jahwa vampire... qui aurait appris à écrire par son mentor... mais comme un vampire ne peut se souvenir de sa vie passée...
- Question transfo, certes, cette description est plus cohérente, mais c'est... un peu court. Comment donc l'a vécu jahwa ? comment a-t-elle repris connaissance ? Comment a-t-elle fait connaissance avec son nouveau mentor et meurtrier de ses parents ? perte de mémoire, sensation d'être perdue ? Il manque ce genre de passage je pense.
- sur mon ordi, le physique et le carcatère sont un chouilla court aussi.

Voili voilou pour les remarques majeures. Et oui, on pinaille. On aime que tout soit bien défini avant de vous lâcher en jeu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Mer 5 Jan 2011 - 13:52

Je vois ça ^^ Rectifié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Dim 9 Jan 2011 - 14:33

Bonjour Jahwara,

C'est encore moi. J'avoue que ta fiche nous pose de gros soucis. Nous ne voudrions aucunement te vexer ou quoique ce soit d'autres, sois assuré que ce n'est nullement notre intention. Mais nous trouvons toujours des incohérences dans ta fiche. Et ce malgré tes éditions qui ne répondent pas réellement à nos critères et à notre univers^^


- Côté journal : ca ne colle toujours pas. Tu dis que son père lui a appris à lire car il était politicien, donc un noble, alors pourquoi elle vit dans une maison au confort médiocre ?

Je dirais selon moi pas de version journal pour ma part. Ou alors Ta perso est noble cash ayant eu une bonne éducation. Mais le mix milieu médiocre et savoir en écriture ne correspond pas selon moi.

- Tu dis avoir trouvé le journal que tu tenais humaine après avoir été transformée en vampire et que tu le continues après. Ca me parait un peu gros, un peu improbable. Rairo a amené Jawa loin de là où il l'a toruvée et doit se terrer (tu vis à une époque où les vampires sont censés n'être que légende, être peu visibles par les humains, ne plus exister car se terrant dans les souterrains, sous peine d'être à nouveau traqués et exterminés, même si en 1750-1752 les choses tournent grâce à Lorenz... ). Donc non, là aussi ca ne colle pas. Et tout vient de cette version journal qui te pose de nombreux soucis.

- Question transfo, je n'ai rien vu d'ajouter à propos de mes remarques précédentes^^

Bref, ce côté journal et tout ce qui est lié ne nous semble pas du tout cohérent, malgré la façon dont tu essaies de le justifier.^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Jeu 13 Jan 2011 - 14:47

Où en est cette fiche ? attention à ne ps l'oublier !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mon identité
Mes compétences

Invité

MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours] Dim 16 Jan 2011 - 14:45

Puisque plus de passage, déplacement en corbeille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Jahwara Isatar - Vampire [en cours]

Revenir en haut Aller en bas

Jahwara Isatar - Vampire [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» cours de latin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: Fiches inachevées-